Histoire du mouvement ouvrier. Avec Christian Pataud à la Bibliothèque Associative de Malakoff.


(0)
94 Vues
0 commentaire
2017

Christian Pataud, anarchiste et résistant, nous relate en cinq conférences l'histoire du mouvement ouvrier en France de 1830 à nos jours.
 1. 1830-1871 : de l'avènement de Louis-Philippe jusqu'à la chute de Napoléon III, nous assistons aux premières grandes insurrections ouvrières avec -notamment- la révolte des Canuts de Lyon en 1831
 2. 1871-1900 : c'est la lente mise en place de la République bourgeoise et, corrélativement, le développement du mouvement ouvrier dont il est question. Cette période est également celle du progrès technique, de la naissance de grands groupes industriels et de leurs conséquences sociales.
 3. 1900-1922 : l'industrie continue de se développer et l'esprit revanchard contre l'Allemagne amène au réarmement puis à la guerre. La première Guerre Mondiale fut la grande défaite de l'internationalisme ouvrier et marqua les premières grandes divisions, sans oublier la Révolution russe (1917) et ses conséquences à l'international
 4. 1922-1945 : l'entre-deux-guerre voit le mouvement ouvrier se polariser entre socialistes et communistes, la crise économique et la montée des fascismes en Europe
 5. 1940-1968 : de la défaite et la collaboration à la résistance et à la reconstruction, c'est un mouvement ouvrier en pleine reconstruction qui succédera à la deuxième Guerre Mondiale

Providence et République. Avec Jean Garrigues et Bernard Richard sur France Culture.


(0)
208 Vues
0 commentaire
02.04.2012

L'histoire politique française des deux derniers siècles a régulièrement été marquée par l'irruption de grandes figures incarnant des valeurs et une énergie dans lesquelles le peuple se reconnaissait.
Comment comprendre ces séquences historiques souvent assez courtes, mais défiants les règles classiques d'exercice du pouvoir ?

Emission "Les Lundis de l'histoire", animée par Philippe Levillain.

Les événements de 1848. Avec Henri Guillemin au Club 44 à La Chaux-de-Fond.


(0)
848 Vues
0 commentaire
22.10.1973

"On voit volontiers le Lamartine de 1848 comme un poète égaré dans la politique. Il faudrait savoir au juste ce qu’était le gouvernement de Louis-Philippe et l’état de la France au milieu du XIXe siècle. Une explosion se produisit le 24 février 1848, bientôt suivie des Journées de Juin. Il vaut la peine de bien regarder et de bien comprendre la nature et la signification de ces événements." Henri Guillemin

Les révoltes du monde arabe. Avec Antoine Assaf au Cercle Aristote.


(0)
392 Vues
0 commentaire
2011

Les événements qui secouent le monde musulman, du Maghreb au Moyen-Orient, nous sont racontés par l'écrivain et philosophe franco-libanais Antoine Assaf, qui nous y révèle les rapports de pouvoirs et le rôle prépondérant d'un islamisme politique instrumentalisé par les Etats-Unis.

Les Cristeros : la tragédie mexicaine. Avec Alain Sanders sur Radio Courtoisie.


(0)
547 Vues
0 commentaire
17.06.2014

Entre 1926 et 1929, le Mexique connaît une révolution dans la révolution (1910-1940) : la rébellion des Cristeros. Dans sa volonté de transformer la société, l'État, sous la présidence Calles, agresse frontalement l'Église catholique qui réagit en suspendant le culte. L'État ferme alors les églises, interdit le culte privé et la distribution des sacrements.
S'agit-il d'un énième épisode d'un conflit séculaire entre deux vieux adversaires, d'une diversion idéologique dans un contexte économique difficile, alors que plane la menace d'un nouveau bras de fer avec l'encombrant voisin américain ?
Quoi qu'il en soit, l'épisode débouche sur un fait totalement inattendu : le peuple, blessé dans ses convictions les plus profondes, à bout de patience après avoir épuisé tous les moyens légaux de résistance, se soulève au nom du Christ-Roi (Cristo Rey). Malgré une répression impitoyable, non seulement l'insurrection ne s'éteint pas, mais elle se structure et se développe. L'État se découvre dans une impasse. Il en sort grâce à la médiation américaine : en 1929, le culte reprend, les Cristeros déposent les armes. Mais le bilan humain est tragique : plus de deux cent mille morts, combattants des deux camps et civils, des centaines de milliers de Mexicains ont fui leur pays. Une chape de plomb tombe alors sur l'événement, que l'histoire officielle va s'appliquer à oublier...

Mélancolie française, ou l'idéal romain dans notre Histoire. Avec Eric Zemmour sur Canal Académie.


(0)
511 Vues
0 commentaire
03.2010

Dans son ouvrage, Eric Zemmour pose un regard sur notre Histoire de France à travers le prisme de l'héritage romain. Paris, dit-il, a souhaité perpétuer Rome de la chute de l'empire jusqu'à nos jours.
Notre pays sut parfois répondre à ce rêve et imposer à l'Europe la fameuse paix romaine mais en face, l'Angleterre souhaita aussi tirer son épingle d'un jeu diplomatique et géopolitique complexe.
Aujourd'hui ce rêve romain s'évanouit dans une Europe qu'Eric Zemmour considère comme démesurée. Il tire de ce constat une mélancolie. Une mélancolie française.

Emission "Un jour dans l'histoire", animée par Christophe Dickès.

Mexique : 200 ans de complots anti-catholiques. Avec Alain Sanders sur Radio Courtoisie.


(0)
632 Vues
0 commentaire
22.06.2014

Si nous devions nous souvenir d'un seul pays où la franc-maçonnerie aurait combattu de front l'église catholique, il s'agirait du Mexique !
De la laïcisation forcée du pays jusqu'à la guerre des Cristeros, les petites gens (souvent catholiques) ont beaucoup souffert des assauts répétés de l'état libéral et des ingérences américains, et ce pour conserver la pratique de leur religion.
Cette émission nous enseigne une double leçon : d'abord d'histoire politique, et ensuite de resistance populaire.
Que celui qui a des oreilles pour entendre...

La gauche, le progrès et le socialisme. Avec Pierre Le Vigan et Olivier François sur Méridien Zéro.


(0)
802 Vues
0 commentaire
11.07.2014

Une émission d'histoire des idées consacrée aux relations complexes entre la gauche, son vernis socialiste et sa foi aveugle dans le Progrès.

L'émission est animée par Jean-Louis Roumégace.