Débat sur le hooliganisme. Avec Mathias Cardet sur RMC.


(0)
623 Vues
0 commentaire
12.2011

Mathias Cardet, 36 ans, est parisien : il a mené une réflexion sur les événements qui l'ont conduit au hooliganisme et en tire aujourd'hui une réflexion politique singulière.

Hooliblack. Entretien avec Mathias Cardet pour E&R.


(0)
613 Vues
0 commentaire
12.2011

Le Parc des Princes comme baromètre social, comme laboratoire de la banlieue. Ou le récit sans concession d’un ancien hooligan parisien.
Car, dès les années 80, le Parc n’était plus seulement un stade de football.
Avec l’apparition des premiers skinheads et par réaction des premières bandes estampillées "caillera" telles que les Black Dragons, et par extension des "fights raciaux" l’enceinte francilienne s’est fait le miroir des déviances de la société française, à tel point que les évènements survenus autour du PSG et du Parc des Princes annonçaient toujours avec un temps d’avance les futurs problèmes sociaux qu’allait rencontrer la France.

Comprendre l'antiracisme. Avec Alain Soral et Mathias Cardet à Nantes.


(0)
363 Vues
0 commentaire
15.02.2014

S'il est un bien une thématique utilisée par le pouvoir pour masquer ses défaites depuis 30ans, il s'agit de l' "antiracisme".
Après le "tournant de la rigueur" du Parti Socialiste en 1983, un "antiracisme institutionnel" c'est progressivement mis en place et a eut pour effet de dresser les populations immigrées contre le peuple français "de souche". L'immigration était alors devenue une œuvre progressiste en soi, en danger constant des colères irrationnelles d'un peuple inculte et raciste, soit le portrait-robot des futurs électeurs du Front National.
Cette manipulation malsaine n'a eu pour seul effet que de monter certains segments des classes populaires contre les autres, pour le plus grand profit des classes dirigeantes.
Détricotage de l'arnaque par Alain Soral et Mathias Cardet.

L'imposture du rap. Avec Mathias Cardet, Alain Soral et Jo Dalton au Théâtre de la Main d’Or.


(0)
380 Vues
0 commentaire
30.03.2013

Mathias Cardet remonte le fil de l’histoire du rap, avec notamment la contestation noire aux Etats-Unis, pour démonter la récupération d'un rap basé sur un hédonisme libéral devenu aujourd’hui une "imposture et une escroquerie".
C'est ensuite au tour de Jo Dalton d'aborder le sujet du point de vue de son vécu.
Alain Soral terminera brievement la conférence par un appel au dialogue et à la compréhension entre les divers groupes sociaux et ethniques présents.