Le nazisme, un laboratoire du New Public Management ? Avec Johann Chapoutot et Christian Salmon sur France Culture


(0)
286 Vues
0 commentaire
18.01.2020

À quoi pensons-nous quand nous entendons les vocables de flexibilité, performance, mission, organisation par projet, burn out, incentive, mérite, agences d'État, management, ressources humaines, autonomie, ou encore "faire plus avec moins" ? En tout cas pas au nazisme ! Et pourtant, bien que le nazisme n'ait aucunement inventé le management, il l'a en revanche mise en œuvre, témoignant de sa terrible modernité.
C'est le propos que développe l'historien Johann Chapoutot dans Libres d'obéir, ici accompagné de l'écrivain Christian Salmon, spécialiste du storytelling.

Émission "La Suite dans les idées", animée par Sylvain Bourmeau.

L'insoutenable subordination des salariés. Avec Danièle Linhart sur Fréquence Paris Plurielle.


(0)
230 Vues
0 commentaire
16.12.2021

Les salariés sont pris dans un dilemme qui les met en grande vulnérabilité. Au-delà du besoin financier qui les tient, et malgré les contraintes permanentes qu'impose la subordination inscrite dans leur statut, ils ont pour leur travail de réelles aspirations en termes de sens, d'utilité sociale, d'identité professionnelle et citoyenne.
Cette situation permet aux directions d'entreprise d'asseoir et de pérenniser leur emprise sur leurs salariés, de façon de plus en plus savante et sophistiquée. En stimulant et exacerbant les désirs qui sous-tendent leur rapport au travail, elles parviennent à imposer de nouvelles méthodes d'organisation et d'implication des salariés, toujours plus déstabilisantes et délétères.
Danièle Linhart décrypte la capacité patronale à faire renaître, sans cesse, sa domination, afin de préserver, voire sublimer, un lien de subordination qui devient de plus en plus personnalisé et intrusif, et qui compromet toute capacité collective des salariés à s'emparer des véritables enjeux du travail. Des DRH "bienveillantes" et préoccupées du "bonheur" de leurs salariés aux "entreprises libérées" par leur leader, en passant par l'esprit start-up et l'offre éthique, elle analyse tous ces faux-semblants des innovations managériales qui paralysent l'intelligence collective.

Émission "Les Oreilles Loin du Front".

La grande démission professionnelle. Avec Baptiste Rappin pour Gavroche.


(0)
319 Vues
0 commentaire
03.2023

Les oppositions fortes au projet du gouvernement de réforme des retraites sont un symptôme d'une crise profonde qui traverse le travail.
Derrière les slogans de "Big Quit", les phénomènes de "burn-out" ou encore de "quiet quitting", que se passe-t-il au sein des organisations ? Comment appréhender les impacts des mutations des conditions de travail, accélérées pendant le Covid ? De quoi la prégnance de la question du sens du travail est-elle le nom ?
Réponses et pistes de réflexion avec Baptiste Rappin, philosophe du management et de la cybernétique.

Y a-t-il une philosophie du management ? Avec Baptiste Rappin sur Radio Courtoisie.


(0)
316 Vues
0 commentaire
16.06.2022

Le management serait-il malade ? On pourrait en douter tant les indicateurs de la discipline des sciences de gestion sont au vert pour une discipline dont le développement prend des allures fulgurantes. Nous risquerions-nous à y voir le mécanisme d'une bulle spéculative ?
Si donc la philosophie se porte au chevet du management, ce n'est point pour lui proposer une panacée : ce serait là soigner le management par le management, et finalement conforter ce dernier dans sa positivité sans fin qui consiste à envisager chaque problème sous l'angle de la solution, optimale ou satisfaisante, à lui apporter.
Socrate se disait "atopique", en décalage avec le lieu présent, marquant sa différence avec ses interlocuteurs par son pouvoir de questionner, c'est-à-dire de remettre en cause les évidences sensibles ; Nietzsche le reformulera à la fin du XIXe siècle en usant de la catégorie d' "intempestivité" : car être intempestif, ou inactuel, c’est précisément se détacher des lieux communs qui caractérisent le Zeitgeist. Soigner le management revient ainsi à le sortir de ses réflexes qui le poussent à promouvoir la nouveauté là où de nouveaux "concepts" cachent d'anciennes réalités.

Émission du "Libre Journal de la chrétienté", animée par l'abbé Guillaume de Tanoüarn.

Dits et non-dits du management. Avec Baptiste Rappin et Thierry Beinstingel pour le tiers-lieu culturel Dans le ventre de la baleine.


(0)
495 Vues
0 commentaire
30.04.2022

Les logiques de gestion des organisations du travail comprennent, notamment, des stratégies discursives qui ont pour fonction de favoriser l'adhésion des travailleurs aux dites valeurs de l'entreprise. Il s'agit, surtout, à travers la novlangue managériale qui est un des leviers importants des rapports de pouvoir, de faire croire que la collaboration peut être fluide dans une logique d'efficacité confondue avec l'efficience purement économique.
Il incombe surtout au régime managérial la tâche d'empêcher la conflictualisation dans les rapports de travail (dominants/dominés, prescripteurs/exécutans) et de laisser se reporter le conflit à un niveau plus horizontal en isolant, responsabilisant et divisant les acteurs de la production. Un des enjeux de cette stratégie est que la productivité individualisée élevée attendue par l'exigence de compétitivité qu'impose l'idéologie neolibérale ne puisse pas être ralentie par des revendications collectives.

Sommaire :
 - 0'00'00 : Présentation
 - 0'12'07 : De quoi le vrai, le bien et le beau sont-ils le nom au XXIe siècle et comment cela se traduit-il dans le monde du travail ?
 - 0'43'27 : Quelles sont les conditions et enjeux de la coopération dans les organisations du travail ?
 - 1'20'02 : Le discours managérial semble difficile à contrer et semble convaincre à large échelle : pourquoi et quelles sont les alternatives face à la novlangue ?

Le management, du privé au politique. Avec Thibault Le Texier et Nicolas Matyjasik pour Sciences-Po Nancy.


(0)
392 Vues
0 commentaire
03.12.2020

Les théoriciens de l'économie du XXe siècle ont tantôt présenté l'État comme une solution, tantôt comme un problème.
L'intégration, dans la pensée sur l'Etat, d'idées issues du management propres au secteur privé est de plus en plus répandue au sein des démocraties libérales. Ces dernières semblent être attirées par le prétendu idéal scientifique des théories et des pratiques managériales : ce processus est connu sous le nom de New Public Management.
Thibault Le Texier et Nicolas Matyjasik nous rendent attentif à ce qui a rendu possible ce mélange de genres, ses difficultés et les conceptions alternatives de la gestion étatique au XXIe siècle.

Une conférence animée par Anna C. Zielinska.

Management et Déconstruction. Avec Baptiste Rappin pour Le club du Mercredi.


(0)
528 Vues
0 commentaire
05.03.2022

Georges Dumézil, à partir d'études de mythologie comparée, avait proposé d'approcher la structure des sociétés indo-européennes par le concept de tripartition des fonctions, soit les fonctions sacerdotale, politique et productrice.
Dans notre société industrielle, qui constitue une nouvelle révolution anthropologique après celle du néolithique, ces fonctions ont été réorganisées autour d'un mode de production fondé sur le travail abstrait (le capitalisme), le management comme type de gestion politique en vue d'une coopération efficace et, enfin, la destruction comme pseudo-fonction spirituelle, assurant la légitimation conceptuelle de l'ensemble.
Baptiste Rappin non propose de revenir sur cette articulation entre management et déconstruction, indispensable rouage de nos sociétés contemporaines.

Sous le soleil du Management. Avec Baptiste Rappin pour le Cercle Jean Mermoz.


(0)
633 Vues
0 commentaire
09.2021

"Les temps contemporains se caractérisent par un double mouvement chiasmatique de devenir-monde des organisations et de devenir-organisation du monde : l'expression "mouvement panorganisationnel" réunit ces deux dimensions sous son étendard. L'organisation est le site de notre époque : nul lieu sans organisation, nul collectif qui ne prenne la forme d'une organisation. L'être au monde du XXIe siècle est un être-jeté-dans-les-organisations." Baptiste Rapin, Au fondement du management, Ovadia, p31
L'œuvre philosophique de Baptiste Rappin, maître de conférence à l'Université de Lorraine, est indispensable. Il démêle avec une érudition et un style d'écriture unique le fil historique et philosophique de la parole viciée managériale.

 - 0'00'00 : Armature philosophique de Baptiste Rappin
 - 0'06'52 : La condition de l’homme moderne
 - 0'16'46 : Retour sur les termes : Management, performance, cybernétique
 - 0'36'47 : Ré-enrôlement dans l'Ordre managérial : la figure du Coach
 - 0'55'33 : Un Autre management possible ?
 - 1'05'16 : L'impossible Civilisation Industrielle
 - 1'11'34 : L'essence proprement apocalyptique du management
 - 1'19'56 : Quel recours aux forêts ?
 - 1'24'37 : Si la France était un Livre ?