La privatisation de TF1 : du mieux disant culturel au temps de cerveau disponible. Avec Laurent Mauduit sur France Inter.


(0)
61 Vues
0 commentaire
17.09.2015

La télévision est un sujet sensible par excellence, source de pouvoir et de fantasme, de critiques et d’euphorie, aujourd’hui comme hier.
En soixante ans, la télé est ainsi devenue un objet de notre quotidien, un bien public dans l’audiovisuel du même nom, et sur l’autre rive, un bien privé, une entreprise dont le chiffre d’affaires est lié à la publicité, au nombre d’abonnés, à la part d’audience et aux parts de marchés. A l’arrivée d’un nouveau chef et d’une nouvelle stratégie, tout l’enjeu est de changer le produit, c’est à dire les programmes, sans perdre les consommateurs, c’est-à-dire les téléspectateurs.
Ainsi est faite la loi de la télé privée, celle qui a vu le jour pendant les années 80, sous François Mitterrand et Jacques Chirac, quand le secteur télévisuel fut offert aux investisseurs. Et l’un des principaux tournants dans cette histoire fut la privatisation de TF1, première chaîne du service publique mise en vente un jour de mai 1986 par le gouvernement de Jacques Chirac.
Cette bataille fut longue, médiatique, inattendue et secrète, entre un roi du béton, Francis Bouygues et un géant de l’édition, Jean-Luc Lagardère.
Chacun a promis la lune, l’un d'eux l’a remportée...

Émission "Affaires sensibles", animée par Fabrice Drouelle.

Alain Minc, l'étrange capitalisme français. Avec Laurent Mauduit sur France Culture.


(0)
336 Vues
0 commentaire
03.04.2007

Qui est cet ancien haut fonctionnaire qui conseille Nicolas Sarkozy sur ses priorités économiques et sociales, après avoir intrigué, en d'autres temps, pour être secrétaire d'Etat dans un gouvernement de gauche ? Bref, à la confluence de la vie des affaires, de celles des médias et de la politique, qui tire autant de ficelles à la fois ? Qui pèse autant, dans l'ombre, sur les affaires publiques et sur les affaires privées ? Dans un étrange mélange des genres, dans d'incessants conflits d'intérêts, qui dispense ainsi ses "petits conseils" et symbolise à ce point le capitalisme de connivence français ?
Emission "La Suite dans les Idées".

Les imposteurs de l'économie : comment ils s'enrichissent et nous trompent. Avec Laurent Mauduit sur France Inter.


(0)
310 Vues
0 commentaire
31.03.2012

En France, une vingtaine d'experts, souvent autoproclamés, monopolisent le débat public sur les questions économiques.
Quelles sont au juste leurs compétences ? Pourquoi la plupart d'entre eux ont-ils été incapables de prévoir la crise économique et financière sans précédent qui ébranle le monde depuis 2008 ? Surtout, ces donneurs de leçons sont-ils vraiment indépendants et leurs avis désintéressés ?
Rien n'est moins sûr...
Laurent Mauduit révèle l'affairisme, les compromissions, les conflits d'intérêts mais aussi le double jeu politique dont certains d'entre eux se rendent coupables. En toute impunité !
Car, aujourd'hui en France, une petite caste, soumise au pouvoir de la finance, a fait main basse sur le débat d'idées, les grands médias et même l'Université.

Les journalistes économiques sont-ils sous influence ? Avec Laurent Mauduit, Dominique Rousset, Philippe Lefébure et Serge Marti sur France Culture.


(0)
385 Vues
0 commentaire
26.04.2012

Le monde médiatique est ainsi fait désormais qu’aucun pan de l’actualité ne semble devoir échapper à l’analyse autorisée d’un spécialiste, quelle que soit la question abordée. Là où le bât commence à blesser, c’est lorsque les mêmes experts tournent en boucle, trustant les mêmes colonnes de journaux, les mêmes ondes de radio et les mêmes plateaux télé. Et cela devient franchement embarrassant lorsqu’il s’avère que les dits spécialistes, pourtant pris en flagrant délit d’erreurs de jugement, reviennent comme si de rien n’était distiller leurs prophéties. Cette question est particulièrement sensible en ces moments de crise, dans les domaines de l’économie et de la finance et nous amène à poser la question des conflits d’intérêts auxquels sont confrontés certains économistes parmi les plus en vue.
Mais il y a va aussi de la responsabilité des journalistes, pas toujours très curieux sur ce sujet, ni très imaginatifs lorsqu’il s’agit de faire entendre de nouvelles voix. Que ce soit en termes d’individus, mais aussi en termes d’idées : ceux qui remettent en cause l’économie de marché seraient ainsi largement minorés.
Dans ces conditions, à quoi servent les journalistes économiques ?
Emission "Du Grain à moudre".

Quand les fonds d'investissement s'attaquent au CAC 40... Avec Laurent Mauduit sur Radio Aligre.


(0)
247 Vues
0 commentaire
15.04.2008

Qui possède les entreprises du CAC40 ? Qu'est ce qu'un fond spéculatif ?
Quels changements le capitalisme hexagonal a-t-il subi ces dernières années et en quoi ces évolutions impactent-elles les politiques ?
Une émission importante pour comprendre les causes des changements induits dans nos pays.

La Gauche a-t-elle mené une politique socialiste en matière économique ? Avec Laurent Mauduit sur Radio Aligre.


(0)
376 Vues
0 commentaire
20.12.2002

Un document intéressant qui, à la lumière de la défaite du 21 avril 2002, brosse un bilan sévère de l'expérience Jospin, et plus généralement des politiques de Gauche depuis les années 70. 
Il est important de rappeller que les gouvernements de Gauche, jusqu'ici, sont ceux qui ont le plus massivement privatisé, le plus ouvert l'économie française aux vents de la mondialisation, le plus mis les ouvriers français en concurrence avec les travailleurs des pays pauvres.
La Gauche a trahit le peuple !

La démocratie est-elle soluble dans l'argent (medias, industrie, pouvoir) ? Discussion entre Laurent Mauduit et Vincent Michelot à la Bibliothèque nationale de France.


(0)
360 Vues
0 commentaire
20.01.2011

La démocratie, au terme des "trente piteuses", apparaît à la fois comme la réalité politique la plus partagée et la plus discutée. À l'heure des crises économiques et des tensions géopolitiques qui mettent à mal son modèle, les questions qu'on croyait oubliées reviennent à la surface. La démocratie représentative est-elle encore capable de représenter dans des sociétés écartelées entre une marge sans cesse grandissante d'exclus et des niches toujours plus exceptionnelles de privilégiés ? Comment les lieux qui ont fait et où s'est réalisée la démocratie survivent-ils aux différentes crises qui les secouent : rue, école, prétoire, tribune, médias ?
Cycle de conférences "La démocratie en question".