Lumières d'Italie. Avec Denis Collin pour le Cercle Condorcet de l'Avallonnais.


(0)
173 Vues
0 commentaire
2022

Entre le XIIIe et le XVe siècle, la péninsule italienne est l'un des principaux foyers intellectuel et économique européens. Organisée tout d'abord autour des communes, la vie politique suscite la naissance d'États régionaux. Les deux forces antagonistes, Empire germanique et papauté, qui avaient jusque-là dominé, renoncent à assurer leur prépondérance.
De 1454 à 1494, une "politique d'équilibre" groupe les souverains dans une Ligue italienne qui, dans le climat culturel et artistique prestigieux du Quattrocento, semble préfigurer la formation d'un État national, sur le modèle espagnol ou français. Mais une série d'interventions étrangères vont bloquer cette évolution.
C'est dans ce contexte que certains esprits vont alorsa produire des oeuvres qui joueront un rôle décisif pour l'avenir du continent : Machiavel, Giordano Bruno ou encore Galilée.

Philosophie de Pic de la Mirandole. Avec Pierre Magnard sur Radio Courtoisie.


(0)
798 Vues
0 commentaire
14.05.2012

Pic de la Mirandole n'est pas un simple objet de curiosité ou de connaissance historique mais quelqu'un qui a à parler à l'homme de notre temps.
Représentant éminent de l'humanisme, qu'il faut entendre comme une catégorie historique sous laquelle on range les auteurs présumés avoir contribué à l'affirmation de l'homme, il fait partie de la deuxième génération, après les Raymond Sebond et Nicolas de Cues.
Retour sur un auteur majeur de l'histoire de la philosophie occidentale, dont les enseignements nous sont toujours profitables.

Émission "Le monde de la philosophie", animée par Philippe Nemo.

Le corps des humanistes. Avec Pierre Caye à l'Institut d'études lévinassiennes.


(0)
505 Vues
0 commentaire
15.02.2018

Penser le corps à partir des humanistes de la renaissance et à travers ses savoirs et ses arts, telle est la question que se propose d'examiner Pierre Caye à partir de divers points de vue et méthodes.
Depuis les deux grand paradigmes hérités de Dante et de Pétrarque, l'on voudra mieux comprendre cet humanisme esthétique qui, par les arts du beau et ceux du corps (l'escrime, par exemple), vise à la connaissance, au perfectionnement et à la construction de soi.

L'humanisme et sa contrefaçon. Avec Pierre Magnard au Cercle de l'Aréopage.


(0)
1224 Vues
0 commentaire
16.02.2015

Qu’est-ce que l’humanisme : voilà une question complexe. Comment définir ces termes liés à l’homme, à l’humain, à l’humanité ? Leur emploi est de plus en plus fréquent, souvent galvaudé ou mal compris, équivoques, servant les ambiguïtés et les malentendus les plus surprenants.
Pierre Magnard se lance ici dans une vaste entreprise : remettre les choses à leur place, redéfinir des mots dont le sens originel a été oublié tout en étudiant le pouquoi de ce phénomène.
Chaque époque a ses préocupations. Le XXIè siècle se préoccupe de l’humain. Voici une intervention qui nous permettra de revenir à des notions plus justes et à des mots vrais...