L'État islamique : notes de lecture, par Michel Drac.


(0)
206 Vues
0 commentaire
2017

Michel Drac, analyste politique et prospectiviste bien connu, s'emploie ici à comprendre ce qu'est l'Etat islamique.
Les origines, les divers acteurs et la structuration de cette entité assez improbable sont étudiés au travers de plusieurs notes de lecture afin de comprendre quels sont les enjeux derrière ce que représente Daesh.

15 ans après le 11 Septembre. Avec Daniele Ganser pour ReOpen911 à Paris.


(0)
76 Vues
0 commentaire
09.09.2016

A l’occasion des commémorations des 15 ans du 11-Septembre, l’historien Daniele Ganser donne une conférence faisant le point sur les zones d'ombres entourant cet événement marquant et sur la question des guerres illégales ayant été menée contre "le terrorisme" depuis lors.
Une réflexion qui nous emmène à nous questionner sur l'importance du contrôle des ressources pétrolières dans les relations internationales et l'usage de la couverture médiatique pour justifier les actions des gouvernements.

Pour une épistemologie de l'écriture de l'histoire du monde arabe. Avec Georges Corm à l'Institut du Monde Arabe.


(0)
45 Vues
0 commentaire
19.05.2017

Un constat : la production de la majorité des récits historiques proviennent d’historiens européens ou américains, parfois traduits en langue arabe. Les récits et documents historiques de source arabe sont en revanche relativement rares et très peu traduits en langues étrangères.
Dans la mesure où le monde arabe est l’objet de nombreuses interventions externes depuis la fin du XVIIIe siècle et compte tenu de son emplacement stratégique dans les conflits géopolitiques de puissance, Georges Corm nous enjoint à définir et respecter des règles épistémologiques assurant les bases d’une neutralité idéologique du récit historique.

Les iconoclastes, de Cromwell à Daech. Avec Robert Steuckers pour E&R à Lille.


(0)
77 Vues
0 commentaire
21.01.2017

Au XVIe siècle, les réformés, qui renouaient avec l'Ancien Testament, considérèrent le culte de Marie, les statues et autres représentations religieuses comme idolâtres. Ils se mirent à saccager ces ouvrages : c'est ce que l'on appelle l'iconoclasme protestant.
Les premiers actes iconoclastes se produisirent dans l’espace germanique à Zurich (1523), Strasbourg (1524), Copenhague (1530), Genève (1535), et Augsbourg (1537). La grande crise iconoclaste française eut lieu lors de la première guerre de religion en 1562. Dans les villes prises par les protestants, les édifices religieux furent systématiquement saccagés. En 1566, ce furent la Flandre et les Pays-Bas en général qui connurent une grande flambée iconoclaste. Le mouvement, d’inspiration populaire, commença à Steenvoorde et se répandit dans les alentours.
Cette obsession de destruction de l’héritage passé au profit d'une "table rase" n’est pas sans rappeler la destruction récente de la cité antique de Palmyre par l’Etat Islamique...

Judéophobie et christianophobie. Avec Alexandre Del Valle pour l'Amitié Judéo-Chrétienne de France à Boulogne-Billancourt.


(0)
54 Vues
0 commentaire
17.01.2012

Alexandre Del Valle, spécialiste des relations entre civilisations et tout spécialement des questions liées au monde arabe, nous livre les résultats de l'enquête approfondie qu'il a mené sur les persécutions des chrétiens à travers le monde. Pays musulmans, dictatures communistes, environnement hindouiste : les chrétiens sont aujourd'hui le groupe religieux le plus persécuté en nombre de victimes et de pays.
Y-a-t-il des similitudes avec l'antisémitisme auquel dû et doit encore faire face le peuple juif ? Que penser également de la notion d' "islamophobie", souvent invoquée en occident par des associations communautaires musulmannes ?
Une plongée dans la géopolitique des tensions ethnoreligieuses de notre temps.

Civilisation, avec ou sans 's' ? Débat entre Régis Debray et Michel Onfray à la Fondation Res Publica.


(0)
141 Vues
0 commentaire
29.05.2017

Dans quelle civilisation sommes-nous ? Et que signifie le mot 'civilisation' ? Doit-on parler d'une civilisation occidentale, américaine ? On disait européenne autrefois...
Quand on se tourne vers Arnold J. Toynby, Oswald Spengler, ou Fernand Braudel, on voit que le nombre de civilisations répertoriées est à peu près le même, entre 8 et 10, est-ce vrai encore aujourd'hui ? Y'a-t-il plusieurs civilisations sur la Terre ou bien n'y a-t-il qu'une seule civilisation planétaire ? Quelle différence peut-on faire entre civilisation et culture ?

Un débat modéré par Jean-Pierre Chevènement.

La France et la Terre Sainte. Avec Antoine Assaf au Cercle de l'Aréopage.


(0)
76 Vues
0 commentaire
02.10.2010

La France, en tant que fille aînée de l'Eglise, a un rapport très particulier avec la Terre Sainte.
En partant de l'épisode historique des croisades, Antoine Assaf nous montre en quoi le destin de ces deux pays est lié.

Un conférence qui a été donnée dans le cadre d'une journée de rencontres sur le thème "Christianisme et Moyen-Orient".

Identité ou souveraineté ? Débat entre Jacques Sapir et Eric Zemmour sur Radio Sputnik.


(1)
192 Vues
0 commentaire
06.2017

Cela n'aura échappé à personne : depuis un mois et l'élection d'Emmanuel Macron, comme au lendemain de toute défaite, c'est l'heure des comptes, des remises en cause, chez ceux qui ont mordu la poussière. A grands coups de tribunes et de phrases choc, les non-conformistes, le camp illibéral dans toute sa pluralité, cherche un coupable.
Et peut-être ce débat s'est-il le mieux exprimé par la passe d'arme entre Eric Zemmour et Jacques Sapir. Eric Zemmour a critiqué Marine Le Pen, son "fiasco intégral", incriminant l'influence de Jacques Sapir via le cerveau de Florian Philippot. Mais évidemment, Jacques Sapir lui a répondu sur son blog…
Dans l'absolu, cette querelle oppose l'un des piliers de la droite identitaire à l'un des porte-paroles de la gauche souverainiste. Et la substance de cette querelle pourrait bien déterminer la politique des prochaines années — rien que cela !
L'occasion était donc trop belle : les deux duellistes tirent les choses au clair et à défaut de fleurets, au moins étaient-ils armés de micros...