La tentation fasciste des républicains irlandais. Avec Sylvain Roussillon sur TV Libertés.


(0)
250 Vues
0 commentaire
05.2023

Tragique, héroïque, romantique, la lutte des nationalistes irlandais a suscité en France et dans le monde entier bien des soutiens et des adhésions. Mais à y regarder de plus près, une fois enlevée la cagoule des paramilitaires, la réalité de ce nationalisme irlandais apparaît bien plus clivante que ne le laisse supposer la légende romanesque. Ses références idéologiques sont bien davantage Marx et Guevara que Barrès, Maurras ou Perón. Ses modèles politiques se nomment Mandela ou Castro, ses alliés sont à rechercher du côté de l’ETA ou du PKK… Cette cause irlandaise n'a décidément plus rien à voir, aujourd'hui, avec un nationalisme enraciné, identitaire, social, attaché à une réalité historique.
Mais il fut une période où les combattants nationalistes irlandais ont clairement cherché des appuis du côté de l'Allemagne nationale-socialiste, de l'Italie de Mussolini ou encore auprès de Salazar et Franco… C'est ce pan de 20 années d'une histoire oubliée que nous découvrons en compagnie de Sylvain Roussillon, auteur de l'étude La tentation fasciste des républicains irlandais parue aux éditions Ars Magna.

Émission "Passé-Présent", animée par Guillaume Fiquet.

Qui connait Patrick Pearse ? Avec Jean Mabire sur Méridien Zéro.


(0)
666 Vues
0 commentaire
1998

Patrick Pearse fut le général en chef et le président du gouvernement provisoire de la république de l'Irlande Libre, proclamée à Dublin le 24 avril 1916.
Fusillé quelques jours plus tard, ce personnage extraordinaire avait parcouru toutes les étapes d'une nation exilée hors de l'Histoire. Il mena le nécessaire combat culturel au sein de la "Ligue gaélique", avant de rejoindre les militants politiques de la "Fraternité républicaine irlandaise". L'insurrection armée fut enfin rendue possible par la rencontre déterminante du nationaliste Pearse et du socialiste Connolly, parvenant à unir patriotes et travailleurs dans un même combat.
Ecrivain, poête, orateur, Patrick Pearse fut aussi le très non-conformiste fondateur de l'Ecole Saint-Enda, où il avait donné à ses élèves la devise d'une éducation virile : "La force dans nos bras, la vérité sur nos lèvres et la pureté dans nos coeurs".

Luttes de libération nationale, luttes sociales : le cas de la Catalogne. Avec Llorenç Perrié Albanell sur Méridien Zéro.


(0)
979 Vues
0 commentaire
19.05.2017

Llorenç Perrié Albanell, militant identitaire catalan, nous présente son livre Nationalismes Irlandais et Catalan Convergences, similitudes et différences. Sont évoqués les combats culturels puis politiques, comme précurseurs à la lutte armée en Irlande et en Catalogne.
En seconde partie, nous partons à la rencontre de Resistencia, un mouvement qui mène une action politique locale en Catalogne.

Émission "L'écho des Canuts", animée par Roberto Fiorini.

Les iconoclastes, de Cromwell à Daech. Avec Robert Steuckers pour E&R à Lille.


(0)
1457 Vues
0 commentaire
21.01.2017

Au XVIe siècle, les réformés, qui renouaient avec l'Ancien Testament, considérèrent le culte de Marie, les statues et autres représentations religieuses comme idolâtres. Ils se mirent à saccager ces ouvrages : c'est ce que l'on appelle l'iconoclasme protestant.
Les premiers actes iconoclastes se produisirent dans l’espace germanique à Zurich (1523), Strasbourg (1524), Copenhague (1530), Genève (1535), et Augsbourg (1537). La grande crise iconoclaste française eut lieu lors de la première guerre de religion en 1562. Dans les villes prises par les protestants, les édifices religieux furent systématiquement saccagés. En 1566, ce furent la Flandre et les Pays-Bas en général qui connurent une grande flambée iconoclaste. Le mouvement, d’inspiration populaire, commença à Steenvoorde et se répandit dans les alentours.
Cette obsession de destruction de l’héritage passé au profit d'une "table rase" n’est pas sans rappeler la destruction récente de la cité antique de Palmyre par l’Etat Islamique...

L'insurrection irlandaise de Pâques 1916. Avec Philippe Maxence chez Pascal Lassalle sur Radio Courtoisie.


(0)
1045 Vues
0 commentaire
02.04.2016

Lundi 24 avril 1916, le soleil illumine Dublin. Vers 10 heures, les hommes des Irish Volunteers et de l’Irish Citizen Army font leur jonction avant d’investir la Grande Poste, symbole du pouvoir britannique. À midi, le jeune poète Patrick Pearse proclame : "Au nom de Dieu et des générations, l’Irlande appelle ses enfants à se rallier à son étendard et à frapper pour sa libération." La riposte anglaise est sanglante, et pourtant moins de six ans plus tard, le drapeau vert blanc et orange flotte sur la Grande Poste.
Cette émission est destinée à nous faire le récit de cette insurrection, et de nous aider à la comprendre. Une rétrospective haletante qui donne le goût des libertés qui s’enracinent.