Connaissez-vous Henri Vincenot ? Avec François Bousquet et Olivier François sur Méridien Zéro.


(0)
131 Vues
0 commentaire
07.04.2017

Nous est ici proposé le portrait d'une figure attachante de la littérature française contemporaine et enracinée : Henri Vincenot.
Loin d’être dépassées, les idées de cet auteur bourguignon et la saveur de ses écrits doivent être transmises et c'est à cette tâche que s'attellent les deux invités François Bousquet et Olivier François, "plumes" entre autres de la revue Eléments.

Une émission animée par Wilsdorf et Jean-Louis Roumégace.

Jacques Chancel s'entretient avec Henri Vincenot, sur France Inter.


(0)
256 Vues
0 commentaire
16.04.1975

Jacques Chancel nous propose une rencontre avec l'écrivain, le conteur et l'historien des chemins de fer qu'est Henri Vincenot. Cet amoureux de la Bourgogne et de la vie campagnarde revendique l'usage du parler local dans la langue française, et c'est en revenant sur son parcours qu'il nous explique le sens de son travail d'écriture.
Ses propos sont d'ailleurs bien autre chose qu'une simple conversation : il s'agit d'une méditation sur le Progrès, cette logique implacable qui détruit le vieux monde, celui que nous raconte encore Henri Vincenot.

Henri Vincenot, qui suis-je ? Avec Pierre Vial pour Terre et Peuple.


(0)
345 Vues
0 commentaire
2010

"Après absence, retrouver son terroir et sa race, c'est se retrouver soi-même et comprendre avec émerveillement de quelle façon on est particulier. Et ça vous renforce solidement dans vos singularités dont on voit naître, très loin, les plus profondes racines."
Henri Vincenot (1912-1985) est, dans la République des Lettres, un personnage parfaitement atypique. Sans doute aurait-il apprécié ce compliment car, au propre comme au figuré, il aimait marcher hors des sentiers battus. Il a longtemps porté en lui une oeuvre que le public n'a découverte que très tardivement.
Dans cet entretien, Pierre Vial nous montre comment le temps perdu a été très vite regagné, comment, en un temps et dans une société où l'anonymat, l'individualisme et la solitude frappent de plein fouet tant de personnes, l'oeuvre d'Henri Vincenot continue à nous dire l'importance vitale de l'appartenance à des communautés organiques, le caractère salvateur de l'enracinement, l'impérative nécessité d'une identité - identité parfois niée, souvent oubliée -, que cette lecture nous conduit à redécouvrir.
Car le conteur prend par la main celui qui ouvre un de ses livres pour la première fois et il ne le lâche plus ; non pour l'enfermer dans un univers purement livresque, mais pour lui ouvrir les portes d'une vie authentique, libérée des pesanteurs des mensonges et des dogmes de la modernité. À ce titre, Vincenot est un éveilleur. Il connaît l'importance des initiations. Là où il est, il contemple avec ses yeux malicieux et son sourire un peu narquois, sous sa moustache de Gaulois, les pauvres insectes qui s'agitent fébrilement, mais en vain, dans la termitière. Et il montre du doigt, à ceux qui veulent bien regarder et qui méritent de l'entendre dire, le chemin des étoiles...