Une philosophie anti-moderne. Avec Hartmut Rosa sur France Culture.


(0)
253 Vues
0 commentaire
24.01.2020

Le sociologue et philosophe allemand Hartmut Rosa poursuit son exploration de la modernité en général, et plus particulièrement notre rapport au temps. Après avoir analysé l'accélération de nos sociétés, il propose le concept de résonance pour se reconnecter au monde.
Dans son ouvrage Rendre le monde indisponible (La Découverte, 2020), il s'intéresse à la façon dont la modernité tend à vouloir tout contrôler, y compris ce dont on ne peut disposer, créant un sentiment d'univers inaccessible.
Est-il alors urgent de ralentir ?

Émission "L'Invité des Matins", animée par Guillaume Erner.

De l'anéantissement de l'espace par le temps à l'abolition de l'espace-temps : utopie et uchronie du management scientifique. Avec Baptiste Rappin pour l'université Sorbonne-Nouvelle .


(0)
317 Vues
0 commentaire
22.04.2021

Le management scientifique relève de l'utopie en ce qu'il est sans site, sans topos, car il est plus porté par une dynamique temporelle, celle de la synchronisation générale des activités humaines, que désireux de s'enraciner dans un lieu singulier. On peut également soutenir une thèse semblable en ce qui concerne le rapport social qu'instaure le capitalisme au sein duquel l'impératif abstrait de valorisation ne prend sens qu'avec les quanta de temps de travail social dépensés lors d'une activité productive.
C'est donc sous l'angle de la temporalité que peuvent être conjointement saisies les deux grandes révolutions modernes que sont le capitalisme et le management.

Une intervention dans le cadre des "leçons de la Sphère", dispensées par Carlos Pereira.

Quelles relations aux autres dans la société moderne ? Avec Hartmut Rosa sur France Culture.


(0)
195 Vues
0 commentaire
26.09.2018

Figure de l'école de Francfort, il a développé le concept sociologique de "résonance" et réfléchit à la suite de Theodor Adorno sur la question de savoir ce que pourrait être une vie bonne.
Hartmut Rosa, à la suite de sa critique sociale du temps dans Accélération, nous propose une sociologie de la relation au monde pour remédier à la frénésie actuelle et à ce qu'il appelle "la famine du temps", le manque de temps.
Comment reprendre le contrôle de nos vies ? Quelle relation nouer avec le monde ?

Émission "La Grande table idées", animée par Olivia Gesbert.

Philosophie de la résonance. Avec Hartmut Rosa sur France Culture.


(0)
271 Vues
0 commentaire
28.09.2018

La philosophie est-elle une vocation ? Comment vient une idée en philosophie ? À quoi ressemble l'atelier du philosophe ? Comment se fabrique un concept ? Et quel rôle le philosophe choisit-il d'endosser face à l'actualité ? C'est en compagnie du philosophe et sociologue Hartmut Rosa que ces questions commencent à trouver une réponse.
Un portrait se dessine au fil de l'échange, portrtai d'Hartmut Rosa qui tient la philosophie comme indissociable des sciences sociales et dont la pensée met en son centre les concepts d'accélération de notre rythme de vie et de résonance, une façon de se connecter au monde en débranchant ce qui nous en éloigne...

Émission "Les Chemins de la philosophie", animée par Adèle Van Reeth.

Accéleration, une critique sociale du temps. Avec Hartmut Rosa à la Comédie du livre de Montpellier.


(0)
1309 Vues
0 commentaire
29.05.2011

La vie moderne est une constante accélération. Jamais auparavant les moyens permettant de gagner du temps n'avaient atteint pareil niveau de développement, grâce aux technologies de production et de communication ; pourtant, jamais l'impression de manquer de temps n'a été si répandue.
Dans toutes les sociétés occidentales, les individus souffrent toujours plus du manque de temps et ont le sentiment de devoir courir toujours plus vite, non pas pour atteindre un objectif mais simplement pour rester sur place.
Hartmut Rosa examine les causes et les effets des processus d'accélération propres à la modernité, tout en élaborant une théorie critique de la temporalité dans la modernité tardive en reprennant notamment la question de l'aliénation à la lumière de la vie accélérée. Car sous la pression d'un rythme sans cesse accru, les individus font désormais face au monde sans pouvoir l'habiter et sans parvenir à se l'approprier.