La légende noire de l'Espagne. Avec Arnaud Imatz sur Radio Courtoisie.


(0)
613 Vues
0 commentaire
25.01.2021

L'historien Arnaud Imatz, spécialiste de l'histoire espagnole, nous présente les conditions dans lesquelles s'est formée la "légende noire" espagnole, compilation d'idées reçues, de mensonges et de préjugés qui ont largement contribué, depuis plusieurs siècles, à une méconnaissance des réalités espagnoles de ce côté des Pyrénées.
Il revient en particulier sur les questions de l'inquisition espagnole et de la conquête des Amériques sur lesquels beaucoup de contre-vérités sont encore coloportées. Dans quel but ?

Émission "Parole et pensée", animée par Jean-René Ladmiral.

1492, colonisation et esclavage. Avec Jacques Heers à l'Université Paris II Panthéon-Assas.


(0)
877 Vues
0 commentaire
08.02.1992

L'historien, à juste titre, condamne l'esclavage, mais le voit volontiers dans un passé lointain ou dans un contexte résolument colonial. Le marchand d'esclaves est ou étranger, ou conquérant. Comment en admettre la pratique dans son propre passé, plus près de soi ? Bien des peuples s'y refusent.
Avons-nous un seul livre sur l'esclavage en pays musulmans ? Sur les chasseurs et les convois de captifs noirs vers les comptoirs de l'Islam ? Le sordide trafic des négriers sur les côtes occidentales d'Afrique n'aurait jamais pris une telle ampleur sans les mercantis maures ou noirs, sans les potentats de l'intérieur qui razziaient et jetaient sur les marchés des troupes de malheureux prisonniers. Et en Occident ? Entre chrétiens même ? Nos manuels n'en parlent pas : reflet d'une éthique, d'une gêne aussi.
Pourtant l'esclavage a bel et bien existé. Un phénomène qui marque la société en profondeur, impose une teinte particulière aux rapports humains, et qui surtout varie d'une situation à une autre.

Une intervention dans le cadre du colloque consacré au 500e anniversaire de la découverte du Nouveau Monde.

Dialogues sur la Justice. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
862 Vues
0 commentaire
12.03.2018

Suum cuique tribuere, rendre à chacun ce qui lui est dû, telle était la définition que l’Antiquité donnait à la Justice. Plus qu’une simple garantie de l’intégrité des personnes, de la possession des biens et de la régularité des contrats, la Justice est l’idéal régulateur des Anciens et le droit doit faire appel à l’idée de Justice pour instaurer un idéal de concorde civique.
Face à nos sociétés agonisantes, où chacun voit sa place de plus en plus niée, l’idéal antique peut-il nous aider à revivifier une société où il n’y a plus ni égalité ni justice, ni justesse ?
Norman Palma continue son périple dans la pensée des Anciens en l’illustrant par des problèmes contemporains au cours de leçons aux accents socratiques.

Les Routes de la Soie. Avec Eric de la Maisonneuve au Cercle Aristote.


(0)
788 Vues
0 commentaire
05.03.2018

Le général Eric de La Maisonneuve, stratégiste et historien, s'intéresse depuis une quinzaine d'années aux questions de la Chine moderne, et se propose d'analyser avec nous l'histoire et les projets de réanimation des "Routes de la Soie", de la Préhistoire aux projets de Xi Jinping !

La construction du droit naturel à partir du droit romain. Avec Florence Gauthier à la Sorbonne.


(0)
1153 Vues
0 commentaire
31.03.2016

Au travers de l'héritage du droit romain, le droit naturel a eu une grande influence au moyen âge, comme nous le démontre Florence Gauthier.
Ce courant de pensée, qui est aussi une pratique juridique visant à arbitrer des conflits politiques, sera l'un des ferments des révolutions politiques modernes.
Une histoire souvent passée sous silence qui mérite d'être (re)découverte.

Une séance du séminaire "L'Esprit des Lumières et de la Révolution".

Nos chers amis américains. Avec Gabin et Denis pour l'Agence Info Libre.


(0)
1921 Vues
0 commentaire
2015

L’Agence Info Libre nous propose de nous replonger dans l’histoire de la création des États-Unis d’Amérique.
Comment ce peuple qui n’a qu’une histoire de deux siècles est-il parvenu à contrôler la politique internationale ? En quoi ses idées de liberté et d’égalité peuvent être considérées comme fallacieuses et iniques quand elles sont rapportées aux différents éléments de l’histoire sciemment occultés par les élites depuis la création des États-Unis ? Pourquoi ce pays est-il devenu le chantre du mondialisme, gouverné par des gens qui ne sont élus par personne mais au nom des valeurs démocratiques ?