Maurras, un portrait. Avec Rémi Soulié et Olivier François sur Méridien Zéro.


(0)
101 Vues
0 commentaire
10.03.2017

Méridien Zéro nous propose de revenir sur une figure majeure de la mouvance nationale, tant par ses qualités indéniables que par ses limites. Il n’est pas question de proposer une simple biographie de Maurras (1868-1952) mais d’approfondir certains aspects de celui qui fut pendant des décennies -cas extrêmement rare- à la fois un écrivain, un poète, un théoricien, un chef d’école et l’animateur d’un mouvement politique dont l’influence s’est révélée remarquablement durable.

Une émission animée par Wilsdorf et Jean-Louis Roumégace.

Maurras, entre réalisme politique et réalisme philosophique. Avec Stéphane Blanchonnet au Prieuré Saint-Irénée, à Lyon.


(0)
485 Vues
0 commentaire
01.2006

Stéphanne Blanchonnet nous offre un panorama des idées politiques développées par Charles Maurras.
Il s'interroge notamment sur les liens de proximités entre son réalisme politique assumé, et la philosophie réaliste traditionnelle (réalisme métaphysique).

Jacques Bainville : une vision de l’histoire. Avec Christophe Dickès au Cercle Aristote.


(0)
473 Vues
0 commentaire
11.02.2010

Un essai de synthèse de la vision historique de Jacques Bainville, en développant les axes les plus marquants de son oeuvre, à savoir le rétablissement de l'idée monarchique, le souci pédagogique et la vision politique chevillée à l'histoire.

Maurras, cet inconnu. Par Stéphane Blanchonnet à l'Action Française.


(0)
535 Vues
0 commentaire
16.04.2010

Une introduction au personnage et à l'oeuvre de Charles Maurras, doublé d'une réflexion sur l'actualité de sa méthode et de sa vision politique pour les problèmes actuels auxquels la France fait face.

L'empirisme organisateur. Par Louis Juhel à l'Action Française.


(0)
599 Vues
0 commentaire
07.05.2010

Exposé de la doctrine positiviste maurassienne, considèrant que l'organisation et les institutions de la société doivent être le fruit de la sélection opérée par les siècles. Cette solution est considérée comme efficace, car adaptée à chaque situation nationale, au contraire de l'application des théories idéalistes (la démocratie, le communisme, le libéralisme).
Pour la France, la monarchie fait évidemment partie de ces institutions, nécessaire pour freiner les rivalités franco-françaises.