Mythes et manipulations de l'histoire africaine. Avec Bernard Lugan sur Patriote Info.


(0)
206 Vues
0 commentaire
10.12.2018

Depuis un quart de siècle les connaissances que nous avons du passé de l'Afrique et de l'histoire coloniale ont fait de tels progrès que la plupart des dogmes sur lesquels reposait la culture dominante ont été renversés.
Cependant, le monde médiatique et la classe politique demeurent enfermés dans leurs certitudes d'hier et dans un état des connaissances obsolète : postulat de la richesse de l'Europe fondée sur l'exploitation de ses colonies ; idée que la France devrait des réparations à l'Algérie alors qu'elle s'y est ruinée durant 130 ans ; affirmation de la seule culpabilité européenne dans le domaine de la traite des Noirs quand la réalité est qu'une partie de l'Afrique a vendu l'autre aux traitants ; croyance selon laquelle, en Afrique du Sud, les Noirs sont partout chez eux alors que, sur 1/3 du pays, les Blancs ont l'antériorité de la présence ; manipulation concernant le prétendu massacre d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961 ; etc.
Le but des derniers travaux de Bernard Lugan est de rendre accessible au plus large public le résultat de ces travaux universitaires novateurs qui réduisent à néant les principaux mythes et mensonges qui nourrissent l'idéologie de la repentance.

Émission "Libéré sur parole", animée par Tepa.

Comprendre l'islam. Avec Guillaume Faye chez Daniel Conversano sur Vive l'Europe.


(0)
237 Vues
0 commentaire
06.2018

C'est dans un esprit de dissidence et d'impertinence que Guillaume Faye est reçu pour parler de son parcours et de son dernier livre Comprendre l'Islam (Editions Tatamis, 2015).
Point de ressassement d'idéologies passéistes ici : seules la liberté et la lucidité sont tolérées !

Au-delà des lumières capitalistes, contre l'extrême-droite anti-lumières. Avec Benoit Bohy-Bunel et Armel Campagne sur Radio Libertaire.


(0)
324 Vues
0 commentaire
2016

Cette émission se veut être une critique émancipatrice des Lumières capitalistes (libéralisme, marxisme-léninisme), pour une pensée révolutionnaire au-delà des Lumières (Adorno, Horkheimer, Kurz, Trenkle), et contre l’extrême-droite anti-Lumières (fascisme, nazisme, "révolution conservatrice").
Dans une première partie, nous avons droit à une critique des figures actuelles des Lumières capitalistes et des anti-Lumières (Alain de Benoist) ainsi qu'à une introduction aux caractéristiques générales des Lumières et des anti-Lumières.
S'en suit une discussion du rapport (évolutif, d’abord acritique, puis dialectique) de Marx aux Lumières, puis de la présentation des thèses contre l’Aufklarüng de Norbert Trenkle (sur La Dialectique de la Raison d’Adorno et d’Horkheimer).
Dans une deuxième partie, une histoire critique des Lumières capitalistes franco-anglaise (17ème-18ème siècles, John Locke, Voltaire, physiocrates) nous est proposée, ainsi que des anti-Lumières allemandes (Herder, idéologie völkisch, nazisme) pour nous proposer enfin une critique émancipatrice des Lumières (Kurz, Lukacs) et particulièrement de Kant.

L'avenir de la résistance. Avec Laurent Ozon en Live Facebook.


(1)
693 Vues
0 commentaire
23.05.2017

L’offre politique dite "patriotique" ne peut changer notre monde et contribuer à la refondation des imaginaires collectifs, des modèles économiques ou technologiques. Dépassée sur tous les plans, elle condamne une population fragile, rongée par la peur, la colère et livrée aux expérimentations des élites cognitives acquises à la liquidation.
Communautés solides des perdants de la mondialisation contre société liquide des seigneurs de la netocratie planétaire ? Pour le moment, ces derniers ont plusieurs coups d’avance.

Un parcours intellectuel : Alain de Benoist pour le Cercle Kritik.


(0)
635 Vues
0 commentaire
07.2016

Alain de Benoist, qu'on a longtemps présenté comme le chef de file de la "Nouvelle Droite", reste aujourd'hui mal connu. Intellectuel atypique, qui a toujours voulu être fidèle à la pensée critique, il appartient au petit nombre des penseurs français étudiés à l'étranger. En France, il reste ostracisé dans certains milieux, qui ne l'ont généralement pas lu. Trop de malentendus sont venus brouiller la perception de son oeuvre. Cet entretien est l'occasion de les dissiper.
Un échange qui permet à Alain de Benosit de revenir entre autres sur son parcours militant, la formation du GRECE, ses activités de publications ainsi que les thèses qu'il a défendu au cours de sa vie. Des hommes et des idées, des livres et des rencontres. Le tout esquissant la physionomie de l'époque et le visage de l'auteur.

Immigration, islam : quelles solutions pour sortir de l’impasse ? Débat entre Albert Ali et Laurent Ozon à Nice.


(0)
731 Vues
0 commentaire
22.06.2013

La France doit-elle accepter de voir sa substance démographique changer définitivement à l’horizon 2050 ? A l’inverse, les populations d’origines étrangères présentes en France ne pourraient-elles pas devenir pour elle un atout face au mondialisme ?
Après trente années de "doxa" sos-racisme, comment déconstruire le chaos communautariste ? Une "décroissance migratoire" est-elle envisageable ?
Les deux auteurs ont pu débattre ensemble de ces problématiques centrales pour l’avenir de notre peuple et de notre civilisation.
Ce débat a été l’occasion de s’appercevoir qu’au delà des deux approches qui certains voudraient irréductibles (assimilationniste, différentialiste), existe une réelle convergence.
A l’heure où notre pays achève de se dissoudre dans le magma mondialiste, il est fondamental d’aller au cœur des problématiques d’identité nationale et d’immigration. C’est bien dans la confrontation des points de vue des hommes de bonne volonté que pourra naître la synthèse rectificatrice.

La race des seigneurs. Débat entre Alain de Benoist, Jean-Luc Domenach et Pierre-André Taguieff chez Michel Polac sur M6.


(0)
983 Vues
0 commentaire
1988

Un échange sur le racisme et les diverses formes que peuvent revêtir cette idéologie.
Emission "Libre et change".

Crises africaines : analyse de classe ou analyse ethnique ? Avec Alain Soral et Bernard Lugan à Lyon.


(0)
494 Vues
0 commentaire
25.06.2013

Le matérialisme historique, tel qu'appliqué en europe, société post-industrielle et individualiste, peut-il être utilisé tel quel pour comprendre la réalité africaine ? Ne devrions-nous pas au contraire respecter ce monde avec ses lois, en l'abordant d'abord par les logiques ethniques qui l'anime ?