Retour sur Gladio. Avec Daniele Ganser sur la RTS.


(0)
345 Vues
0 commentaire
21.11.2014

En amont des années 50, des milliers de citoyens européens auraient été recrutés par l'OTAN pour former une armée secrète, connue par le nom de code de Stay Behind. Des réseaux prêts à passer à lʹaction en cas dʹinvasion soviétique.
L'invasion nʹaura jamais lieu, mais les structures de Stay Behind vont rester en place jusqu'à 1990, jusquʹà ce que la branche italienne de l'organisation ne soit découverte et avec elle lʹopération Gladio. Pour la première fois une équipe a eu accès aux archives de l'organisation et obtenu le témoignage exclusif des leaders du réseau italiens et des commandants militaires.
Leur disponibilité a causé un effet domino  dans une partie du reste de l'Europe, de la Belgique à la Suisse.

Emission "Histoire vivante", animée par Jacques Mouriquand.

Aldo Moro : du compromis à l'assassinat. Avec Daniele Ganser sur la RTS.


(0)
638 Vues
0 commentaire
05.02.2007

Daniele Ganser revient sur l'histoire des armées secrètes mises en place par l'OTAN dans divers pays d'Europe lors de la guerre froide, et du rôle que certaines de ces unités ont joué dans la mise en place de stratégies de la tension (plus particulièrement pendant les "années de plomb" en Italie).

Les armées secrètes de l'OTAN. Avec Daniele Ganser sur la RTS.


(0)
566 Vues
0 commentaire
03.02.2005

Daniele Ganser raconte comment, après la seconde guerre mondiale, la CIA et le MI-6 britannique mirent en place des armées secrètes anti-communistes dans tous les pays d’Europe de l’Ouest, et par quels processus ces réseaux Stay-Behind de l’OTAN s’allièrent dans certains pays à des groupes terroristes d’extrême droite, avec des conséquences particulièrement tragiques comme la fabrication d'actes de terrorisme sous fausse bannière, fabriqués pour accroître la stratégie de la tension.

Armées secrètes et terrorisme fabriqué. Avec Daniele Ganser sur Radio CISM Montreal.


(0)
360 Vues
0 commentaire
27.11.2007

Daniele Ganser nous raconte ce que fut la mise en place d'unités secrètes de lutte anti-communiste dans l'Europe d'après-guerre.
Ces cellules furent dirigées pour le compte des intérêts atlantistes et permettent de mieux comprendre le sens des années de plombs qui virent s'appliquer diverses stratégies de la tension.