Un jeu de dupes : l'Espagne, la Catalogne et l'Union européenne. Avec Nicolas Klein pour Le club du Mercredi à Nancy.


(0)
21 Vues
0 commentaire
25.10.2017

Nicolas Klein, hispanisant et spécialiste de l'Espagne contemporaine, nous propose dans cette conférence de revenir sur l'histoire de l'indépendantisme catalan, ses enjeux et ses raisons.
Car la logique de sécession portée par certains réseaux et accompagnant des intérêts bien précis représente l'un des grands défis auquel l'Espagne est aujourd'hui confrontée...

La Convention montagnarde (1793-1794). Avec Florence Gauthier au lycée Pierre Bourdan à Guéret.


(0)
51 Vues
0 commentaire
07.11.2013

L'historienne Florence Gauthier jette un regard éclairé sur cette frange de l'histoire de la Révolution française qui, de l'idée de Montagne à la Convention montagnarde, est fondatrice de la Première République.
Car c'est elle qui abolit la royauté, établit la Constitution, la Déclaration des droits naturels de l'homme et du citoyen, supprime la loi martiale et abolit l'esclavage dans toutes les colonies avant d'être renversée le 27 juillet 1794.

Une conférence organisée par l'Association pour une Constituante.

Se réjouir de l'exquis présent de la vie : éléments pour un anarchisme illichien. Avec Renaud Garcia à l'Ecole Normale Supérieure de Paris.


(0)
175 Vues
0 commentaire
30.11.2012

Renaud Garcia s'intéresse ici à une perspective sur l'oeuvre d'Illich rarement traitée d'une façon systématique : celle qui y voit une contribution notable à l'anarchisme, à la fois comme théorie et comme pratique.
Deux interprétations réductrices doivent être réfutées de prime abord : l'une qui voudrait qu'en raison de son enracinement chrétien, la pensée d'Illich ne puisse être associée à l'anarchisme ; l'autre qui accepte des accointances entre Illich et l'anarchisme, mais pour les limiter au seul écho rencontré par le pamphlet Une société sans école, dans la lignée des pédagogies libertaires.
Au-delà de ces interprétations, il semble possible de considérer aussi bien la critique de la contreproductivité industrielle que l'archéologie de l'âge des systèmes comme des jalons importants faisant le lien entre un anarchisme classique (Proudhon, Bakounine, Kropotkine) et la critique de la domination effectuée par un anarchisme plus contemporain. En ce sens l'oeuvre d'Illich se présente comme un prolongement des travaux de son ami et inspirateur anarchiste Paul Goodman (1911-1972).
Ces trois champs sont balisés en creusant cette filiation : tout d'abord les analyses critiques de la société industrielle, insistant sur l'équilibre humain pour faire obstacle à l'intériorisation de la dépossession par les services ; ensuite l'étude détaillée du domaine vernaculaire, ayant pour but d'établir l'archéologie des représentations contemporaines du corps, du sexe, des besoins, du travail, qui toutes rivent l'individu à une servitude négatrice de sa singularité ; enfin la réponse d'ordre moral et existentiel qu'Illich a adressée aux professions mutilantes ainsi qu'à l'abstraction de l'âge des systèmes : le choix de la non-puissance, un art de vivre épiméthéen qui se réjouit de l'exquis présent de l'existence, en lieu et place de la planification prométhéenne d'une action collective à grande échelle.

La marchandisation de l'enseignement. Avec Nico Hirtt à Lyon.


(0)
399 Vues
0 commentaire
10.02.2012

Conférence donnée à l'invitation du Collectif Enseignant Contre la Réforme des Langues.