Après Alstom, à qui le tour ? Avec Jacques Sapir, Hervé Juvin, Jacques Myard, Jean-Michel Quatrepoint, Paul-Albert Iweins, Denis Pluvinage, Franck DeCloquement, Leslie Varenne et Stéphanie Gibaud à l'Assemblée Nationale.


(0)
989 Vues
0 commentaire
26.11.2015

Un séminaire de réflexion/débat sur les risques que l’impérialisme juridique et numérique américain fait peser sur les entreprises françaises.
Avec plusieurs avocats ou des professionnels de l’intelligence économique, et en s'intéressant aux exemples de pays qui ont entrepris de défendre leurs entreprises et leurs citoyens contre la menace extérieure, les opérations américaines récemment menées contre les entreprises françaises ou européennes sont examinées afin de pouvoir prescrire des actions préventives aux politiques.

L'extraterritorialité du droit US. Avec Hervé Juvin et Christian Dargham au Cercle Droit et Liberté.


(0)
568 Vues
0 commentaire
08.03.2016

BNP, Total, Siemens : autant d’entreprises européennes poursuivies et sanctionnées à des milliards de dollars d’amende pour avoir violé, hors des Etats-Unis, le droit américain.
Se fondant sur de lointains éléments de rattachements et considérant que la réglementation américaine en matière d’embargo ou d’anti-corruption est applicable hors des Etats-Unis, les procureurs américains, lancent des poursuites contre les sociétés européennes les obligeant ensuite à transiger avec le Department of Justice et à s’acquitter d’amendes faramineuses, quand bien-même les opérations commerciales incriminées auraient été réalisées hors des USA par des entreprises européennes en conformité avec le droit européen.
La CJUE et la Commission Européenne tentent timidement de rendre les coups, condamnant les Google, Microsoft ou autre Apple sur le fondement du droit de la concurrence ou de la fiscalité.
Alors que le combat apparaît déséquilibré, peut-on voir dans cette extraterritorialité du droit la forme juridique de l’impérialisme américain ? Va-t-on vers une uniformisation mondiale du droit ? Comment les entreprises européennes peuvent-elle réagir et s’adapter ? L’UE doit-elle développer des mécanismes similaires ?
Autant de problématiques auxquelles Christian Dargham et Hervé Juvin tentent de répondre.

Les mafias dans une société démocratique. Avec Jacques de Saint Victor pour le MoDem.


(0)
71 Vues
0 commentaire
09.04.2013

La mafia naît sur les décombres du "régime féodal" mais c'’est avec l'’avènement de la démocratie et du capitalisme qu'’elle connaîtra son essor. Elle s'’enracine très tôt à Naples, en Sicile, en Calabre et doit sa prospérité à des "pactes scélérats" passés avec une fraction de l'’élite politique et sociale, tel un pouvoir invisible qui va insidieusement corroder l’'ordre social.
Jacques de Saint Victor reconstitue dans la durée l'’histoire de ces sociétés secrètes et de leur expansion à travers le continent européen. Il visite leur berceau et en retrouve les premiers acteurs, aristocrates véreux, notables sans scrupules, fermiers parvenus, tueurs à la botte.… Il interroge les accointances invisibles de ces "sectes criminelles" avec la démocratie naissante et les suit dans leur conquête de l'’Amérique. Il révèle aussi l'’échec du fascisme à éradiquer une plaie mafieuse qui a su se jouer de son pouvoir totalitaire.
Avec la Guerre froide, on découvre la mutation affairiste des réseaux mafieux et la complexité de leurs méthodes pour parasiter l’'économie libérale. C'’est l’époque de l’'explosion du trafic de drogue, de l’'essor des paradis fiscaux, des compromissions de la banque vaticane et des scandales immobiliers, où se côtoient boss criminels, hommes politiques, industriels et financiers. Avec la chute du Mur, de nouvelles nébuleuses criminelles vont se faire jour en Europe, qui utiliseront ce "modèle" pour conquérir de nouveaux territoires.
Le phénomène mafieux n’est pas consubstantiel à la démocratie et pas davantage au capitalisme ; mais il est le mieux à même de tirer profit des insuffisances de l’'une et de l'’autre.

Une conférence qui s'inscrit dans les "Rendez-vous de la Démocratie", introduite par François Bayrou.

Etats-Unis vs Europe : la guerre des droits aura bien lieu. Avec Hervé Juvin, Renaud Beauchard et Eric Maulin pour la Revue Eléments à Paris.


(0)
421 Vues
0 commentaire
21.10.2017

Voici les trois principales interventions du colloque organisé par la revue Eléments et consacré à "la guerre des droits".
On peut y entendre les exposés de l'essayiste Hervé Juvin sur l'extraterritorialité du droit américain, Renaud Beauchard, avocat, sur les controverses autour du règlement des différends entre Etats et investisseurs et enfin Eric Maulin, professeur de droit public à Strasbourg, sur l'opposition entre droit continental et Common Law anglo-saxonne.
Un sujet qui tend à devenir l'un des enjeux majeurs du contrôle de la mondialisation économique et politique de notre monde.

Les entreprises à la merci du droit américain. Avec Ali Laïdi sur France Culture.


(0)
188 Vues
0 commentaire
20.03.2019

Les batailles de l'Amérique contre le terrorisme, la prolifération nucléaire, ou encore le viol des embargos forment une seule et même guerre : celle contre ses ennemis. Autant de fronts qui doivent être coordonnés afin d'assurer sa sécurité et surtout sa suprématie économique. C'est cet usage très contestable du droit mis au service de ses intérêts économiques nationaux qu'Ali Laïdi décortique pour nous.
En effet, les entreprises européennes ont versé ces dix dernières années plus de 20 milliards de dollars aux agences américaines chargées de lutter contre la corruption et les violations d'embargos. En France, ce sont les amendes record infligées à BNP Paribas et à Alstom en 2014 qui ont alerté les autorités.
Alors, quelles sont les méthodes de l'administration américaine pour faire plier les multinationales européennes ? Et comment l'Europe peut-elle contre-attaquer ?

Émission "Entendez-vous l'éco ?", animée par Tiphaine de Rocquigny.

L'hybridation des violences contemporaines. Avec Jean-François Gayraud sur France Culture.


(0)
158 Vues
0 commentaire
04.01.2018

Avec la mondialisation et la déterritorialisation qu'elle entraîne, les violences aussi ont perdu leurs frontières, notamment celle qui séparait les violences politiques du crime crapuleux. Les deux se rapprochent dangereusement comme le montre l'exemple du terrorisme, du narcotrafic ou de la corruption des élites financières.
Comment y faire face ? C'est la question que développe le commissaire de police et essayiste Jean-François Gayraud dans son dernier livre La théorie des hybrides. Terrorisme et crime organisé en tentant déjà de saisir et de conceptualiser la nouveauté du phénomène.

Émission "Matières à penser", animée par Antoine Garapon.

Les classes dirigeantes françaises : notes de lecture, par Michel Drac.


(2)
6854 Vues
0 commentaire
2017

Michel Drac, analyste politique et prospectiviste bien connu, s'emploie ici à mettre à jour les divers réseaux de pouvoir français.
Personnalités médiatiques, partis politiques, structures semi-clandestines : l'étude de plusieurs ouvrages consacrés à ces objets d'étude et rendus sous forme de notes de lecture nous aide à comprendre la manière dont le pouvoir français est structuré.

Macron et son Crépuscule. Avec Juan Branco chez Daniel Mermet à Là-bas si j'y suis.


(0)
578 Vues
0 commentaire
21.12.2018

Léché, lâché, lynché. La règle des trois 'L' est bien connue parmi ceux qui connaissent gloire et beauté. C'est ce qui arrive à Emmanuel Macron. Hier, le beau monde des médias le léchait avec ravissement, et voilà qu'aujourd’hui le peuple demande sa tête au bout d'une pique. Le petit prodige est devenu le grand exécré.
Rien d’étonnant, les riches l'ont embauché pour ça, il est leur fondé de pouvoir, il est là pour capter toute l'attention et toutes les colères, il est leur paratonnerre, il est leur leurre, en somme. Tandis que la foule hurle "Macron, démission", ceux du CAC 40 sont à la plage. Un excellent placement, ce Macron. De la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune à la "flat tax" sur les revenus des capitaux, de la baisse de l'impôt sur les sociétés à la loi Travail qui facilite les licenciements, il n'a pas volé son titre de président des riches.
Mais pourquoi lui ? Comment est-il arrivé là ? À quoi ressemblent les crabes du panier néolibéral d'où est sorti ce premier de la classe ? Une caste, un clan, un gang ? Le cercle du pouvoir, opaque par nature, suscite toujours fantasmes et complotisme aigu. Il est très rare qu'une personne du sérail brise l'omerta.
Juan Branco vient de ce monde-là. Avocat, chercheur, diplômé des hautes écoles qui fabriquent les élites de la haute fonction publique, à 30 ans il connaît ce monde de l'intérieur. Sur son blog, il publie en ligne CRÉPUSCULE, une enquête sur les ressorts intimes du pouvoir macroniste et ses liens de corruption, de népotisme et d'endogamie, "un scandale démocratique majeur : la captation du pouvoir par une petite minorité, qui s'est ensuite assurée d'en redistribuer l'usufruit auprès des siens, en un détournement qui explique l'explosion de violence à laquelle nous avons assisté."