La catastrophe du coronavirus. Avec Jean-Pierre Dupuy et Jean-Pierre Le Goff sur France Culture.


(0)
129 Vues
0 commentaire
27.03.2021

Voici plus d'un an déjà que le monde vit au rythme que lui impose le coronavirus. L'état d'urgence sanitaire se prolonge, les confinements se succèdent et malgré l'ouverture de vaccinodromes, une troisième vague se profile.
En France, mais aussi dans des pays aussi peu chamailleurs que l'Allemagne ou la Hollande, les gens n'en peuvent plus. Cette lassitude est multiforme, on se plaint pêle-mêle de l'inefficacité des gouvernants et des mesures autoritaires qu'ils prennent pour enrayer les contaminations. On incrimine simultanément cette foutue maladie et les restrictions des libertés.
Mais qu'est-ce qui est catastrophique ? Est-ce la pandémie elle-même ? Est-ce la politique brouillonne menée contre cet ennemi retors et invisible ? Est-ce l'ordre sanitaire instauré en réponse à un virus certes très contagieux, mais dont la létalité est inférieure à 0,5 % ?

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut.

L'emprise, la France sous influence ? Avec Marc Endeweld sur ThinkerView.


(0)
217 Vues
0 commentaire
17.02.2022

Dans un monde néolibéral où tous les coups sont permis, la France n'a plus d'alliés, seulement des concurrents ; sur tous les terrains, ses positions sont contestées. Et Emmanuel Macron semble perdu, lui qui avait pourtant promis de restaurer l' "autonomie stratégique" du pays et de "relocaliser" ses industries. Nos élites se sont progressivement vendues aux plus offrants, au point qu'elles sont sous l'emprise d'intérêts étrangers, parfois contradictoires.
Airbus, Alstom, Areva, EDF : les industries stratégiques françaises sont au coeur d'une guerre économique brutale face aux États-Unis, à la Chine et à la Russie, où les batailles se gagnent à coups d'interventions de barbouzes, d'avocats et de banquiers d'affaires. Parasité par des réseaux français qui se court-circuitent ou qui jouent le jeu d'autres puissances par intérêt personnel, la France se montre incapable de se défendre contre ses "alliés", qui ont pourtant ouvertement déterré la hache de guerre.
Un travail riche en révélations sur les scandales diplomatiques récents (Pegasus, crise des sous-marins en Australie, etc.) et sur les principaux acteurs qui en tirent les ficelles.

Le profit contre la science : pour une épistémologie post-Covid. Guillaume Suing répond aux questions d'Aymeric Monville.


(0)
208 Vues
0 commentaire
02.2022

La déferlante médiatique anti-chinoise ne peut plus masquer ce que la gestion de la crise sanitaire nous enseigne sur le terrain : la Chine a démontré sa supériorité technique, logistique, politique, mais aussi scientifique sur un Occident en perte de vitesse. Partant d'une "analyse concrète de la situation concrète", comprendre cette gênante évidence nous impose d'identifier de quels processus de fond et de long terme cette crise est l'étincelle révélatrice.
Celle-ci expose les effets d'un sabotage libéral de la santé publique, de l'investissement public dans la recherche, notamment pharmaceutique : ce sont des symptômes du recul des forces productives dans le mode de production capitaliste-impérialiste. Elle révèle parallèlement le niveau de manipulation des masses qu'atteignent nos démocraties bourgeoises, de moins en moins capables, politiquement, de sauver les apparences.

Biopolitique du coronavirus. Avec François Bousquet sur Radio Courtoisie.


(0)
190 Vues
0 commentaire
26.08.2020

Télétravail, famille, patrie ! Le coronavirus marquerait-il la revanche posthume du pétainisme ? Tous assignés à résidence. Tel est le pari de François Bousquet qui, dans une sorte de feuilleton de la pandémie, a pour ambition de déboucher sur des propositions concrètes.
Un essai où se mêlent différents registres, un peu de Tontons flingueurs, un peu de rock'n'roll. Une sorte de grand écart entre le maréchal Pétain et Michel Foucault...

Émission "Au fil des pages", animée par Benoît Mancheron.

La dé-réalité, stade suprême du spectacle. Avec Vincent Chapin pour Café Noir.


(0)
291 Vues
0 commentaire
10.12.2021

Autant la guerre civile européenne qui s'étend de 1914 à 1945 est une crise du système politique, autant la Grande Récession qui a commencé en 1929 est une crise du système économique, autant la crise commencée en 2020 est une crise mondiale du système informationnel. La science politique, la science économique sont réduites à l’impuissance pour comprendre notre monde.
Les politiques, les secteurs économiques indépendants du système informationnel ont couru derrière la production informationnelle, ont été réduit à réagir, toujours en retard et à bout de souffle. La politique et l'économie ont perdu la maîtrise du temps.
La crise de 2020 est à ce titre aussi structurelle dans l'histoire du monde que l'ouverture des combats de la guerre industrielle en 1914. Le décrire et le comprendre demande de nouveaux concepts, de nouveaux mots, un élargissement de la vision, très loin du bourrage de crâne, des sélections simplistes et de l'économie de l'attention comptée en secondes du système informationnel.

 - 0'00'00 : Introduction
 - 0'01'09 : Présentation de l’auteur
 - 0'03'19 : Présentation du livre
 - 0'06'35 : Kant : Que puis-je savoir?
 - 0'15'06 : Kant : Qui suis-je?
 - 0'17'43 : Kant : Que m’est-il permis d’espérer?
 - 0'19'27 : Géopolitique : Qu’est ce que le monde libre?
 - 0'27'33 : Géopolitique : Qu’est ce que la politique?
 - 0'32'36 : Que signifie le dédoublement dans une perspective traditionnelle?
 - 0'36'03 : Conclusion

Un entretien mené par Gilbert Dawed.

Polémologie de la culture. Avec Laurent Ozon sur Telegram.


(0)
409 Vues
0 commentaire
2021

Ces enregistrements sont issus du fil audio Telegram de Laurent Ozon couvrant l'année 2021. Nous les publions avec son autorisation.
Pour retrouver ses publications depuis le début de l'année 2022, abonnez-vous à son espace via l'adresse suivante : www.ozoncanalaudio.org

Coronavirus, crise écologique et capitalisme. Avec Armel Campagne et Tim sur Radio Libertaire.


(0)
248 Vues
0 commentaire
2021

C'est en partant du livre d'Andreas Malm La chauve-souris et le capital. Stratégie pour l'urgence chronique (La Fabrique, 2020) que les deux intervenants nous conduisent aux racines du capitalisme producteur de dérèglement climatique et de pandémies.
Après une analyse des racines capitalistes (déforestation, urbanisation, mondialisation) des pandémies contemporaines (coronavirus, SIDA, choléra) via l'échange écologique inégal global et ses conséquences, ce sont les propositions d'action léninistes de Malm qui sont discutées et critiquées, en contraste avec celles de Jason Moore, éco-marxiste post-dualiste.
L'affirmation de l'État comme moyen d'action collective écologiste est-elle indépassable ?

Émission "Sortir du capitalisme".

Soral répond sur ERFM !


(0)
2060 Vues
0 commentaire
2021

Après deux ans de questions-réponses en vidéo sur ERTV, l'émission Soral répond revient sous un nouveau format sur ERFM, la radio en ligne et en continu d'Égalité & Réconciliation.
Le principe : les auditeurs qui le souhaitent posent leurs questions sur le répondeur du polémiste qui choisit ensuite les meilleures et y répond.