Jules Vallès. Par Albert Riera sur France Culture.


(0)
436 Vues
0 commentaire
03.06.1957

Le fondateur du journal Le Cri du peuple ! L’écrivain à qui l’on doit, entre autres romans, la trilogie Jacques Vingtras(ss), à savoir : L'Enfant , le Bachelier et l’Insurgé, un journaliste, certes, mais aussi un homme politique, l’un des élus de la Commune de Paris, qui devait être condamné à mort, puis s’exiler : Jules Vallès est l’écrivain auquel est consacré cette émission.

Jules Vallès. Avec Henri Guillemin au CERN.


(0)
578 Vues
0 commentaire
20.10.1971

Un discours passionnant et émouvant sur la personne et l'oeuvre de Jules Vallès, écrivain et journaliste du 19e siècle, infatigable défenseur du peuple.

La République une et indivisible est-elle totalitaire ? Avec Jean de Viguerie chez Arnaud Guyot-Jeannin sur Radio Courtoisie.


(0)
311 Vues
0 commentaire
18.11.2014

Il existe bien deux patries. L'une est la terre des pères, le pays de la naissance et de l'éducation. Celle-ci a toujours existé. L'autre est récente. Elle date des Lumières et de la Révolution. Elle représente l'idéologie révolutionnaire. Les paroles de la Marseillaise expriment son idéal. La première est la France. La seconde n'est pas la France, mais la France est son support et son instrument.
À chacune son patriotisme : celui de la première est fait de gratitude et de piété ; celui de la seconde est marqué par la passion et par la démesure. Le patriotisme traditionnel impose le devoir de reconnaissance. Le patriotisme révolutionnaire exige le sacrifice d'innombrables vies.

Qu'est ce que la gauche ? Avec Jean-Claude Michéa et Jacques Julliard à Répliques sur France Culture.


(0)
519 Vues
0 commentaire
11.10.2014

À l'heure où la gauche peut mourir et où les électeurs se détournent des urnes, il est plus que temps d'interroger et de clarifier notre alphabet politique. 
Que signifie "être de gauche" ? Qu'est-ce que "le peuple" en 2014, et est-il encore de gauche ? Quelle est la raison du divorce actuel entre le peuple et les milieux dirigeants ? 
Alors que notre société est de plus en plus atomisée, acculée par la double logique d'atomisation de l'individualisme capitaliste et de l'immigration massive, comment comprendre la question de l'identité dans le combat politique ?
Au fil de ces questions, Jacques Julliard et Jean-Claude Michéa échangent et tentent de dresser un état des lieux qui permet de penser un futur possible pour notre communauté politique.

La gauche, le progrès et le socialisme. Avec Pierre Le Vigan et Olivier François sur Méridien Zéro.


(0)
607 Vues
0 commentaire
11.07.2014

Une émission d'histoire des idées consacrée aux relations complexes entre la gauche, son vernis socialiste et sa foi aveugle dans le Progrès.

L'émission est animée par Jean-Louis Roumégace.

La Commune de Paris. Avec Henri Guillemin sur la RTS.


(0)
574 Vues
0 commentaire
1971

En 1971, cent ans après "la semaine sanglante" qui vit l'écrasement de la Commune de Paris, Henri Guillemin présente en treize conférences cette page sombre de l'histoire de France.

Mythes et légendes de la nation française décryptés. Avec Alain Benajam sur Meta TV.


(0)
444 Vues
0 commentaire
21.11.2013

Une émission se proposant de revenir sur l'histoire de France et de distinguer les événements réels des mythes qui peuplent son roman national.
Des gaulois à Clovis, d'Etienne Marcel à l'émergence du sentiment national avec Jeanne d'Arc jusqu'aux temps des révolutions nationales, Alain Benajam corrige les contre-vérités et nous apprends à aimer la longue histoire de notre pays, la France.

La Commune de Paris, 140 ans après. Avec Marc Vuilleumier au café Gavroche à Genève.


(0)
363 Vues
0 commentaire
13.05.2011

Qu’est-ce que la Commune de Paris ?
Une révolution populaire qui embrase la capitale pendant soixante-douze jours, du 18 mars au 28 mai 1871, plus de six mois après la défaite française face à la Prusse, sanctionnée par la chute du Second empire et le rétablissement de la République.
Assiégée pendant cent trente huit jours, Paris est encore défendue par 150 000 soldats et 300 000 Gardes nationaux, si bien que le Comité central des vingt arrondissements, qui fédère les comités de vigilance populaires, s’insurge contre l’armistice signé par le gouvernement provisoire, le 28 janvier 1871...