Féminisme, puritanisme et confusion des genres. Avec David L'Epée et Isabelle Suiste pour le Cercle Rébellion à Bordeaux.


(0)
123 Vues
0 commentaire
19.05.2018

C'est pour dresser un inventaire critique des mouvements féministes que sont conviés David L'Epée, chroniqueur aux revues Eléments, Krisis et Rébellion, et Isabelle Suiste, chroniqueuse à la revue Rébellion.
Ils interviennent sur le thème du féminisme dans une optique anti-réactionnaire et anti-capitaliste visant à préserver ce qui fait la richesse et la beauté de l'expérience européenne de la sexualité et des genres.

La France contre les zombies. Avec Lucien Cerise pour le Cercle Rébellion à Toulouse.


(0)
168 Vues
0 commentaire
13.04.2018

Créature emblématique du cinéma d’horreur depuis les années 1970, le zombie n’a conservé de l’être humain que l’enveloppe, et encore dans un état de dégradation avancée. Il erre sans but sinon celui de consommer la chair de ceux qui n’ont pas encore été contaminé. On notera que le zombie haïtien, duquel celui de George Romero et consorts s’inspire très librement, est la victime d’un prêtre vaudou marionnettiste usant de diverses techniques pour diriger ses mouvements.
Toute ressemblance avec l’habitant moyen des grandes villes modernes est-elle fortuite ? Car le capitalisme mondialisé zombifie les populations qu’il touche, c’est-à-dire qu’il généralise un profil psychologique de type "zombie", fondé sur l’incapacité à dire "non" et à se rebeller.
Quelles sont les ressources de la culture et de l’identité françaises qui permettent de se prémunir contre cette épidémie de zombies ?
Lucien Cerise, spécialiste de l’ingénierie sociale, nous parle de cette sorcellerie d’un nouveau genre et de ses effets sur nos contemporains.

Comment peut-on être macroniste ? Avec Michel Drac pour le Cercle Rébellion à Toulouse.


(0)
181 Vues
0 commentaire
17.03.2018

Qui n'a pas un proche, un ancien camarade de classe ou un collègue ayant voté Macron ? Ce ne sont pas forcément des idiots, et si son électorat goûte peu à la soupe populaire, il ne s'agit pas non plus toujours de winners vérifiant le cours de la Bourse sur leur smartphone entre deux rails de cocaïne et un troussage de secrétaire (mâle ou femelle, parce que c'est notre projet).
Pourquoi ton oncle qui vient de prendre sa retraite après 40 ans de travail subalterne en entreprise a-t-il mis ce bulletin dans l'urne ? Et ta cousine étudiante en biologie ? Et ta bouchère qui le trouve beau et dynamique ? Nous vivons une époque de dissolution mais tout de même, comment peut-on être macroniste ?
Michel Drac, intervenant bien connu des médias alternatifs, auteur de nombreux ouvrages dont dernièrement Voir Macron, veut répondre à cette question. Il est de bon ton de psychanalyser les opinions dissidentes : tu n'es pas d'accord avec le pouvoir en place parce que tu avais de l'acné à l'adolescence. Cette fois, Michel Drac retourne l'accusation et se propose de sonder l'inconscient néolibéral pour mieux comprendre ce qui pousse des citoyens lambda à soutenir des politiques qui ne vont pas dans leur intérêt.