L'Apocalypse Joyeuse : une histoire du risque technologique. Avec Jean-Baptiste Fressoz à Montpellier.


(0)
71 Vues
0 commentaire
03.04.2013

Un chiasme curieux caractérise notre société libérale et technologique : d’un côté nous transformons radicalement la nature quand de l’autre nous proclamons l’impossibilité de modifier la société. Le libéralisme combine une acceptation supposément réaliste des buts humains et de l’organisation sociale tels qu’ils sont, avec un projet utopique de maîtrise et de transformation du monde.
Lorsqu’en 1992, au Sommet de la terre de Rio, George Bush père déclarait : "le mode de vie américain n’est pas négociable", cela impliquait que la nature et sa préservation l’étaient.
Comment ce chiasme destructeur s’est-il établi à partir de la fin du XVIIIe ? "Le siècle du progrès" n’a jamais été simplement technophile. L’histoire du risque technologique qu’il présente n’est pas l’histoire d’une prise de conscience, mais l’histoire de la production scientifique et politique d’une certaine inconscience modernisatrice.

Du temps fléché au retour du temps cyclique. Avec Chantal Delsol au Collège des Bernardins.


(0)
96 Vues
0 commentaire
2010

Chantal Delsol se penche dans une première partie sur le lien entre temps et progrès, où comment l'adoption par la civilisation occidentale du temps fléché a développé l'idée de progrès, c'est-à-dire une idée d'amélioration du monde humain.
Dans la seconde partie, il s'agit d'explorer la théorie des catastrophes : puisque le progrès s’efface, l'Histoire redevient une succession d'ordre et de chaos, la vision du temps fléché laissant la place à un retour au temps cyclique.

Cet enregistrement est la combinaison de deux conférences prononcées les 07 avril et 05 mai 2010.

Est-il trop tard pour sauver le climat (et notre civilisation avec) ? Avec Pablo Servigne et Yves Cochet aux Conférences Utopia.


(0)
220 Vues
0 commentaire
13.10.2015

Et si notre civilisation et notre climat s’effondraient ? Certains penseurs, au sein d’une nouvelle discipline appelée "collapsologie", annoncent la fin de la civilisation industrielle.
Vers quelle nouvelle ère allons-nous ? L’utopie n’est plus ce qu’elle était...

Sommes-nous en état de survie ? Avec Francis Cousin, Olivier François, Constantin Parvulesco et François Bousquet sur Radio Courtoisie.


(0)
635 Vues
0 commentaire
20.11.2012

Qu'en est-il de notre condition d'homme moderne ? Pourquoi, alors que notre société occidentale croule sous la profusion des biens matériels, la sensation de vide intérieur et les maladies psychiques semblent si répandues ?
Georges Bernanos nous apporte peut-être un élément de réponse lorsqu'il disait qu' "on ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure"...

Émission du "Libre Journal des Enjeux Actuels", animée par Arnaud Guyot-Jeannin.

Achever Clausewitz. Avec René Girard à l'espace Bernanos, à Paris.


(0)
455 Vues
0 commentaire
17.10.2007

Observateur des campagnes napoléoniennes, Clausewitz a compris la nature de la guerre moderne : les termes de "duel", d'"action réciproque" ou de "montée aux extrêmes" désignent un mécanisme implacable, qui s'est depuis imposé comme l'unique loi de l'histoire.
Loin de contenir la violence, la politique court derrière la guerre : les moyens guerriers sont devenus des fins.
René Girard fait de Clausewitz le témoin fasciné d'une accélération de l'histoire. Hanté par le conflit franco-allemand, ce stratège éclaire, mieux qu'aucun autre, le mouvement qui va détruire l'Europe.
"Achever Clausewitz", c'est lever un tabou : celui qui nous empêchait de voir que l'apocalypse a commencé. Car la violence des hommes, échappant à tout contrôle, menace aujourd'hui la planète entière.

Le livre est présenté sous forme d'un entretien conduit par Benoît Chantre.

Les années décisives. Avec Laurent Ozon au séminaire de Maison Commune à Paris.


(0)
393 Vues
0 commentaire
20.09.2012

Alors que le vieux pays qu'est la France -et plus largement la société européenne dans son ensemble- semble plus que fatiguée, Laurent Ozon nous invite à poser un regard lucide sur les causes de notre décadence.
Etat des lieux d'une situation préoccupante qui demandera bientôt une nouvelle classe dirigeante qui saura prendre les bonnes décisions aux bons moments.

Demain, toujours plus de catastrophes ? Avec Jean-Pierre Dupuy à Montpellier.


(0)
463 Vues
0 commentaire
13.06.2012

Nucléaire civil, nucléaire militaire, climat, crise financière : voilà bien quatre domaines qui semblent confirmer une fréquence accrue des événements extrêmes. De Tchernobyl à Fukushima, à peine trente-cinq ans.
"La tragédie japonaise a ceci de fascinant qu’elle mêle inextricablement trois types de catastrophes que l’analyse traditionnelle distingue soigneusement : la catastrophe naturelle, la catastrophe industrielle et technologique, la catastrophe morale. Ou encore le tsunami, Tchernobyl et Hiroshima."
La panique, les événements extrêmes, la théorie du catastrophisme éclairé sont depuis de nombreuses années déjà au centre de la réflexion de celui qui fut en France l’introducteur des oeuvres de Günther Anders et d’Ivan Illich : nul meilleur guide, et mieux informé que lui, afin de comprendre ce qui, demain, pourrait arriver, et comment, peut-être, l’éviter.

L'Humanité disparaitra. Avec Yves Paccalet sur Radio Ici et Maintenant.


(0)
464 Vues
0 commentaire
2006

"J'ai cru en l'homme. Je n'y crois plus. J'ai eu foi dans l'humanité : c'est fini.
J'ai pensé, dit et écrit que mon espèce avait un avenir. J'ai tenté de m'en persuader. Je suis maintenant sûr du contraire : l'humanité n'a nul destin. Ni lendemain qui chante, ni surlendemain qui fredonne. No futur : elle est comme une droguée - avide et déjantée, esclave des biens matériels, en souffrance de consommation, asservie à ce qu'elle imagine être la "croissance" ou le "progrès", et qui sera sa perte."
Yves Paccalet nous livre sa vision pessimiste du devenir de l'espèce humaine de son point de vue d'écologiste et de grand voyageur amoureux de la nature et des civilisations tradionnelles.

L'émission est dirigée par Jean-Claude Carton.