L'information limite-t-elle la liberté de penser ? Avec Christian Harbulot, Dimitri Kochko, Bernard Wicht, Frédéric Pichon, Patrick Berberis et Stéphane Gaudin à l'Ecole de guerre économique.


(0)
548 Vues
0 commentaire
20.06.2014

Le but de la table ronde est de se poser un certain nombre de questions :
 1. que devient l'usage créatif de l'information aujourd'hui, depuis la naisance des média ?
 2. que penser de l'affaiblissement des discours de référence ?
 3. quelle est l'attitude des militaires face à la guerre de l'information ?
 4. quels sont les avantages informationels du "faible" ?
Les différents intervenants viennent partager leurs expériences de journaliste, blogueur ou chercheur dans leur rapport aux média et viennt révéler les enjeux liés à la création et à la diffusion de l'information.

Europe Mad Max. Avec Bernard Wicht sur Méridien Zéro.


(0)
530 Vues
0 commentaire
27.09.2013

Bernard Wicht propose une réflexion originale sur le sens de l'histoire européenne et sur le devenir de nos sociétés.
Il observe de près le rôle que les guerres ont menées dans le développement de nos états modernes.
C'est ainsi que son dernier livre a comme sujet central la nation de citoyen-soldat, alors que les armées nationales sont en train de disparaître/ont disparu dans la plupart des pays d'Europe. 
Apparu sur le devant de la scène avec la Révolution française, le citoyen-soldat est le reflet de la souveraineté populaire et nationale, l'expression de l'idée républicaine que le pouvoir n'appartient pas principalement à l'Etat mais aux citoyens. Sa disparition progressive aujourd'hui signifierait-elle alors une éclipse de la démocratie ? 
Nous ne sommes plus en 1789, ni non plus à l'âge des révolutions et des idéologies. C'est plutôt le chaos qui caractérise notre époque, avec le déclin de l'Etat moderne, l'atomisation du corps social et la fin de l'idéal national. 
Par conséquent, s'interroger sur le citoyen-soldat à l'heure actuelle, c'est se demander quelle "cause" défendre de nos jours alors que les maîtres mots sont sécurité et risque zéro.

La fin de l'état-nation. Avec Bernard Wicht aux Chroniques de la Vieille Europe sur Radio Courtoisie.


(0)
305 Vues
0 commentaire
24.07.2013

De nos jours, on peut se demander si des organisations sans territoire, mais dotées d’une puissance financière et militaire autonomes, ne sont pas en train de supplanter l’État-nation ou, tout au moins, de le concurrencer de manière décisive.