René Goscinny. Avec Patrick Gaumer pour WebCampus64.


(0)
103 Vues
0 commentaire
06.11.2009

René Goscinny est l'un des auteurs français les plus lus au monde. À elles seules, les aventures d'Astérix le Gaulois, traduites en de multiples langues et dialectes, représentent près de 370 millions d'albums vendus !
René Goscinny était un homme tout le temps drôle. Dans ses écrits, dans ses propos. Ce n'était cependant pas un boute-en-train au sens habituel du terme. Toujours élégant, bouillonnant de l'envie de créer, il était courtois et, en même temps, très réservé.
Pendant lontemps, il aura tiré le diable par la queue et puis, aux abords de la quarantaine, il est devenu un auteur comblé et, enfin, un homme de bonheurs (sa femme, sa fille). Ensuite, trop vite, comme ces ballons sur lesquels il aimait tirer dans les fêtes foraines, son coeur a explosé. Il est mort à 51 ans, le 5 novembre 1977.
Pratiquant un art rare, dénué de méchanceté, de vulgarité, tout de légèreté et de précision, René Goscinny a été un immense scénariste de bande dessinée, un génie de l'écriture. Il a aussi été en 1959 le cofondateur (avec Jean-Michel Charlier et Albert Uderzo) du journal Pilote où est née la bande dessinée que nous lisons encore aujourd'hui. De Bretécher à Bilal, en passant par Gotlib, Cabu, Tardi, Morris, Mézières, Druillet, Fred, Lob, Giraud, Christin, Pétillon, Sempé, Reiser, F'murrr, Lauzieret bien d'autres.
C'est la trajectoire de ce gentleman pudique, drôle, fragile et mystérieux que nous raconte Patrick Gaumer.

Le savant fou, archétype de la littérature populaire. Avec Jean-Christophe Ogier, Emmanuel Laurentin et François Angelier à Mauvais Genres sur France Culture.


(0)
173 Vues
0 commentaire
15.08.1992

Sur les traces des archétypes de la littérature populaire, Mauvais Genre approche avec prudence le savant fou, puits de science obsédé par ses recherches, Docteur Folamour prêt à chevaucher la bombe ou encore maître du monde frustré...
"Le savant fou" donc, d'Homère à Thierry Jonquet en passant par Mary Shelley, Robert Louis Stevenson, Curt Siodmak, Maurice Renard et Herbert George Wells : c'est à un voyage singulier dans la bande-dessinée, le cinéma et la littérature des XIXe et XXe siècle que nous avons droit dans cette émission.

France-Etats-Unis : un commerce équitable ? Avec Régis Debray sur France Culture.


(0)
704 Vues
0 commentaire
01.07.2017

De quelles natures sont les relations transatlantiques ? Quels produits, quelles attitudes, quelles images avons-nous échangés, partagés ou déclinés ? Que doit concrètement l’Europe à l’Amérique et que doit l’Amérique à l’Europe ?
Une série d'émissions où Périco Legasse, Olivier Abel, Francis Marmande, Françoise Gaillard, Paul Soriano, Bernard Cerquiglini, Alban Cerisier, Benoît Peeters, Catherine Bertho-Lavenir et Raphaëlle Moine accompagnent Régis Debray dans son questionnement.

Hergé notre copain... Avec Francis Bergeron sur Méridien Zéro.


(0)
727 Vues
0 commentaire
24.07.2011

La vie d'Hergé pourrait se résumer en quelques lignes, tant elle est banale. Son destin est le contraire d'une aventure : il n'a jamais eu de véritable engagement, dans aucun domaine : politique, syndical, humanitaire, caritatif. Il ne lui est jamais rien arrivé d'extraordinaire, si ce n'est d'avoir passé une journée - et une seule - dans une prison, en 1944. Une journée qui l'a profondément marqué. Mais Hergé, c'est bien autre chose : c'est une œuvre. C'est une vie passée presque entièrement derrière la planche à dessin, un pur travail artistique et d'imagination. Il est, comme l'écrit Robert Poulet, un "Belge moyen" [qui] avait une sensibilité d'aristocrate.
Jusqu'à Tintin, les bandes dessinées s'adressaient aux enfants, et uniquement sur un mode comique. Elles ne faisaient pratiquement jamais allusion à la politique, à l'actualité, aux faits divers contemporains. Jusqu'à Tintin, aucune histoire dessinée n'avait jamais donné lieu à un vrai scénario. Jusqu'à Tintin, aucune BD ne pouvait se lire "comme un roman". Jusqu'à Tintin, aucun adulte ne pouvait trouver un intérêt soutenu et renouvelé à ce genre de lecture.
Le travail d'Hergé appartient désormais au patrimoine universel. Depuis les rivages américains, sous l'impulsion de Steven Spielberg, une marée cinématographique va formidablement relancer le mythe, convertir d'autres générations et d'autres continents au culte hergéen. Eux aussi, à leur tour, "y en a verront Tintin, le boula-matari !", comme nous disent les petits Africains, à la fin de Tintin au Congo. 

Libres propos sur la Bande Dessinée : discussion entre David L'Epée et Dominique Bianchi.


(0)
390 Vues
0 commentaire
01.2017

Le neuvième art a gagné ses lettres de noblesses depuis la fin du XXe siècle seulement.
Retour sur l'histoire de la bande dessinnée et son évolution, de ses différents genres et auteurs fétiches.