Alexandre de Humboldt, explorateur célèbre, génie méconnu. Avec Valérie Chansigaud et Mireille Gayet sur France Culture.


(0)
165 Vues
0 commentaire
08.09.2011

Explorateur célèbre, génie méconnu, Alexandre de Humbolt fut un savant universel que l'on réduit souvent au voyageur, à l'homme qui a arpenté pendant plus de cinq ans les colonies espagnoles d'Amérique, à la découverte du Nouveau Monde.
D'origine franco-prussienne, il partagea sa vie entre la France et l'Allemagne, et fréquenta les plus grands scientifiques de son époque. En érudit boulimique et encyclopédique, il fut un savant intuituf-romantique-visionnaire, qui voulut tout englober dans son approche de la physique du monde ; un précurseur de nombreuses sciences, telles l'écologie, la climatologie, la géographie moderne, l'océanograghie, l'ethnologie, l'anthropologie et l'archéologie américanistes, tout en faisant avancer d'autres disciplines comme la cartographie, la physique, le magnétisme ou encore la volcanologie. Il ambitionna d'inventorier la nature tout en cherchant à en comprendre le sens !
La paléoichtyologue Mireille Gayet l'historienne de l'environnement Valérie Chansigaud nous font revivre ce personnage hors-norme.

Émission "La Marche des sciences", animée par Aurélie Luneau.

Nicolas Bouvier (1929-1998) : des routes, des mots et des poussières. Avec Éliane Bouvier, François Laut, Nadine Laporte, Olivier Bauer et Frédéric Lecloux sur France Culture.


(0)
180 Vues
0 commentaire
24.10.2020

Nicolas Bouvier est connu du grand public pour son livre L'usage du monde (Droz, 1963), récit d'une longue dérive entre la Suisse et l'Afghanistan avec le peintre Thierry Vernet. À 24 et 26 ans, les deux jeunes hommes bien nés se lancent sur cette route magnétique vers l'est pour épouser la vibration du monde et aller au bout d'eux-mêmes.
Seul, Nicolas Bouvier connaîtra ensuite la dépression au Sri Lanka, puis l'apaisement au Japon, avant de retourner en Suisse où il sera reconnu tardivement en tant qu'écrivain.
Toute sa vie n'a été qu'un mouvement de balancier permanent entre Est et Ouest, un conte entre ombre et lumière, écrit par un poète jeté sur les routes d'Orient pour accorder au plus juste le dehors et le dedans.

Émission "Toute une vie", produite par Brice Andlauer.

L'Usage du monde. Avec Nicolas Bouvier sur France Culture.


(0)
279 Vues
0 commentaire
18.01.1992

À l'été 1953, un jeune homme de 24 ans, fils de bonne famille calviniste, quitte Genève et son université, où il suit des cours de sanscrit et d'histoire médiévale puis de droit, à bord se sa Fiat Topolino.
Nicolas Bouvier a déjà effectué quelques voyages mais cette fois, il vise plus loin : la Turquie, l'Iran, Kaboul puis la frontière avec l'Inde. Il est accompagné de son ami, Thierry Vernet, qui documentera l'expédition en dessins et croquis.
Ces six mois de voyage à travers l'Anatolie, l'Iran puis l'Afghanistan donneront naissance à l'un des grands chefs-d'oeuvre de la littérature dite "de voyage", L'Usage du monde.
C'est l'origine de ce livre ainsi que, plus généralement, sa vie de voyageur et ses inclinations littéraires que raconte ici Nicolas Bouvier.

Émission "Dans la bibliothèque de...", animée par Jacques Meunier.

Victor Segalen. Avec Marie Dollé, Pierre Glaudes, Jean-François Louette et Colette Camelin sur France Culture.


(0)
430 Vues
0 commentaire
2019

Né à Brest en 1878, médecin de marine, archéologue, critique d'art, Victor Segalen est avant tout poète. Pour lui, vivre, voyager et écrire ne font qu'un.Sa première mission l'envoie à Tahiti, et, après avoir effectué le tour du monde, il parcourt la Chine dont la culture millénaire occupe une place essentielle dans tout ce qu'il écrit.
Sa vie est marquée par le mystère : écrivain du secret, il en protège l'intimité et meurt à quarante et un ans dans la forêt du Huelgoat, d'une mort aussi insolite que son œoeuvre.
Cette série d'émissions revient sur la trajectoire, la personnalité et l'oeuvre de ce contemporain de Claudel et de Saint-John Perse, qui ne trouva sa vraie place qu'à la fin du XXe siècle. Ses livres font de lui une des voix poétiques majeures de la littérature française.

Émission "La Compagnie des auteurs", animée par Matthieu Garrigou-Lagrange.

Pages arrachées. Avec Sylvain Tesson sur France Culture.


(0)
511 Vues
0 commentaire
10.2019

Souvent à pied, parfois à cheval, en side-car ou à vélo, Sylvain Tesson parcourt le monde depuis presque trente ans. Parcours solitaire, la plupart du temps, favorisant le déploiement des ressources intérieures et les rencontres insolites. En témoignent les nombreux récits publiés depuis 1996. Sylvain Tesson s'inscrit donc dans la tradition des écrivains voyageurs, tels que le firent à leur époque Nicolas Bouvier ou Bruce Chatwin.
Mais, à l'instar de ses célèbres homologues, sa production littéraire ne se réduit pas aux seuls récits de voyage. Nous y trouvons également des essais et des recueils de nouvelles. C'est cette partie spécifique de son œuvre qui nous est donnée ici à entendre. Parce que moins connue, plus confidentielle, et pourtant indispensable pour mieux saisir à la fois l'homme et l'écrivain...

Simon Leys et la mer dans la littérature française. Avec Nicolas Idier sur France Culture.


(0)
616 Vues
0 commentaire
27.06.2019

L'écrivain et passionné de navigation Simon Leys a rassemblé dans une anthologie, parue chez Robert Laffont dans la collection "Bouquins" en 2018, des textes allant de François Rabelais à Pierre Loti et évoquant la mer : La mer dans la littérature française.
Connu pour ses écrits et essais politiques sur la Chine, Simon Leys était lui aussi un écrivain de la mer. Il écrivit notamment Les Naufragés du Batavia - anatomie d'un massacre dans lequel il retrace l'histoire de ce bateau de la Compagnie hollandaise des Indes orientales originellement parti pour Java avec 330 personnes à son bord, et le terrible crime collectif orchestré par Jeronimus Cornelisz après le naufrage. Dans Prosper, un autre récit qui tourne autour de la mer, Patrick Ryckmans (son véritable nom) raconte son expérience à bord d'un thonier Breton, avant son départ pour la Chine.
Dans son anthologie, Simon Leys montre que la littérature française recèle d'auteurs qui peuvent égaler un Conrad ou un Melville : on y croise ainsi des poètes, comme Baudelaire, des auteurs célèbres comme Chateaubriand, Michelet, Victor Hugo et Jules Verne, ou moins connus à l'instar de René Duguay-Trouin, un corsaire aventurier...

Émission "La Compagnie des auteurs", animée par Matthieu Garrigou-Lagrange.

Panaït Istrati (1884-1935). Avec Georges Ribemont-Dessaignes sur France Culture.


(0)
533 Vues
0 commentaire
27.09.1961

Routard céleste, éternel insoumis et conteur irrésistible, né à Braïla en 1884 et mort à Bucarest en 1935, Panaït Istrati fut un voyageur d'exception et demeure un compagnon de route envoûtant.
Par son sens de la camaraderie, ses passions éclatantes et sa révolte organique contre toute forme d'oppression, sa vie et son oeuvre - du Danube à la France et du Liban à l'URSS en passant par la Suisse, des Chardons du Baragan à Nerrantsoula sans oublier Kyra Kyralina - chantent son amour profond pour une humanité frappée par la misère.
Rêveur insatiable de nouveaux horizons, Istrati avait pour bagage la littérature et pour flamme l'amitié vagabonde.

Émission "Anthologie étrangère", réalisée par Georges Gravier.

Demeurer ou partir. Avec Sylvain Tesson et Francois-Xavier Bellamy à Répliques sur France Culture.


(0)
518 Vues
0 commentaire
24.11.2018

"Demeure" pour le philosophe François-Xavier Bellamy, est à la fois un substantif et un verbe à l'impératif. Il en a fait l'emblème de son livre pour répondre à "la frénésie de mouvement" de l'époque, "ou plutôt le fait que le mouvement y soit devenu à soi seul un but".
L'écrivain-voyageur Sylvain Tesson, lui, répond de son itinérance perpétuelle et vagabonde par sa vie. Mais n'en fait pas prophétie et encore moins proposition politique. Et s'il a fondé sa vie sur l'aventure et voue au mouvement physique et musculaire un amour profond, il serait faux de penser ses écrits comme un appel au "bougisme", comme modalité d'organisation des sociétés.
Alors, est-ce à dire que l'expérience et la vision du monde de François-Xavier Bellamy et de Sylvain Tesson s'opposent radicalement ? Pas si sûr !