Transition, piège à con ? Avec Jean-Baptiste Fressoz sur Le Média.


(0)
86 Vues
0 commentaire
01.10.2018

En matière d’écologie, la transition énergétique est l’un des grands sujets abordé à longueurs de COPs. Nos sociétés seront-elles capable de basculer d’un régime d’énergies fossiles à un nouveau modèle basé sur les énergies renouvelables ? La question est discutée depuis des décennies, les rapports et les expérimentations concrètes se succèdent mais il est nécessaire d’aborder la question autrement. De revenir aux bases.
Qu’est-ce qu’une réelle transition énergétique ? Une telle bascule a-t-elle déjà eu lieu dans l’histoire de l’humanité ? Que peut nous raconter l’histoire des énergies face à cet enjeu climatique ?
Jean-Baptiste Fressoz, historien des sciences des technologies et de l’environnement et chercheur au CNRS, est là pour répondre à ces questions.

 - 0:00:00 : Présentation
 - 0:00:45 : Le mythe de la transition énergétique
 - 0:04:00 : Une histoire d'additions
 - 0:13:04 : Les (tristes) exemples de transitions "radicales"
 - 0:16:42 : L'origine de l'expression "transition énergétique"
 - 0:21:15 : L'histoire oubliée des énergies alternatives
 - 0:22:25 : L'ère de la pédale
 - 0:25:23 : L'énergie hydraulique
 - 0:30:45 : L'énergie éolienne
 - 0:31:30 : L'énergie solaire
 - 0:37:23 : L'imposition du monopole automobile
 - 0:48:19 : L'histoire de l'énergie et ses luttes
 - 0:50:16 : "L'environnement" dans Révolution Industrielle
 - 0:54:26 : La transition énergétique aujourd'hui ?
 - 0:55:20 : L'armée dans l'histoire de l'énergie
 - 0:59:02 : La voiture électrique et autonome
 - 1:00:54 : Au-delà des énergies primaires
 - 1:02:42 : Échanges

Greenpeace, le business contre l'écologie ? Avec Thibault Kerlirzin au Cercle Aristote.


(0)
134 Vues
0 commentaire
09.04.2018

Fondée voici près d'un demi-siècle, Greenpeace fait trembler les entreprises. Pourtant, à plusieurs reprises, les accusations de l'ONG se sont révélées fausses. Les rares fois où des entreprises décident de l'attaquer en justice, Greenpeace recule et revient sur ses accusations. Néanmoins, rien ne semble pouvoir écorner son image. L'ONG est-elle à ce point irréprochable pour bénéficier d'autant de faveur médiatique ?
Le travail de Thibault Kerlirzin met en lumière le contraire. Loin de se consacrer à ses objectifs affichés, Greenpeace semble avant tout se mettre au service d'elle-même. Ses principales dépenses de fonds ne vont pas à ses campagnes mais à ses levées de fonds.
En parallèle, les trois cas de guerre de l'information analysés dans ce livre montrent comment Greenpeace déforme et oriente les faits contre le secteur pétrolier et le nucléaire afin de servir non pas l’écologie, mais un militantisme idéologique bien souvent opposé au souci de l'environnement.
Plus encore, Thibault Kerlizin souligne le rôle de "mercenaire vert" de l'ONG et comporte de nombreux éléments accablants pour la réputation de Greenpeace.

La guerre des métaux rares. Avec Guillaume Pitron chez les Amis du Monde diplomatique à Versailles.


(0)
123 Vues
0 commentaire
03.03.2018

En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux rares. Graphite, cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares… ces ressources sont devenues indispensables à notre nouvelle société écologique (voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires) et numérique (elles se nichent dans nos smartphones, nos ordinateurs, tablettes et autre objets connectés de notre quotidien). Or les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole.
Dès lors, c’est une contre-histoire de la transition énergétique que raconte Guillaume Pitron – le récit clandestin d’une odyssée technologique qui a tant promis, et les coulisses d’une quête généreuse, ambitieuse, qui a jusqu’à maintenant charrié des périls aussi colossaux que ceux qu’elle s’était donné pour mission de résoudre.

S'adapter à la raréfaction de l'énergie. Avec Jean-Marc Jancovici à Sciences-Po Paris.


(0)
165 Vues
0 commentaire
28.03.2018

Jean-Marc Jancovici, l'un des plus grands experts actuels sur la question énergétique, vient nous parler du problème de la raréfaction des ressources fossiles, des possibilités d'anticipation technique et d'adaptation politique. Car la frugalité énergétique sera nécessaire dans les années à venir pour faire face au pic pétrolier, à la pollution atmosphérique et à la dégradation des écosystèmes.
Ancien polytechnicien et enseignant aux Mines ParisTech, il est régulièrement sollicité pour des analyses stratégiques par de grandes entreprises ou le gouvernement français. Bien conscient des enjeux environnementaux actuels, il est fortement impliqué dans les réflexions sur la transition énergétique à engager.
À travers son travail, Jean-Marc Jancovici s’efforce de critiquer les écueils de la "croissance verte". Et face aux difficultés d'approvisionnement à venir, il propose une posture écologique originale, rationnelle et réaliste.

Une rencontre organisée par le journal "La Gazelle".

Le mensonge de la croissance verte. Avec Philippe Bihouix pour ThinkerView.


(0)
219 Vues
0 commentaire
11.01.2018

Pour Philippe Bihouix, ingénieur centralien, les scenarii d’avenir énergétiquement vertueux sont tous basés sur des déploiements industriels très ambitieux en matière d’énergie renouvelables.
Le problème, c’est le manque de disponibilité et de réserves de ressources en minerai et matières premières -l'épuisement des éléments- pour capter, convertir et exploiter les énergies renouvelables. Les énergies nouvelles ne sont donc pas la panacée : une énergie illimitée et propre est un mythe.
Quelles sont donc les solutions qui sont à notre portée ? Économiser, simplifier, recycler et relocaliser les activités économiques sont-elles les clés de notre avenir commun ?

À quand la rupture énergétique ? Avec Jean-Marc Jancovici à la Cité des sciences.


(0)
262 Vues
0 commentaire
21.11.2017

Tout le monde ou presque est gagné à l’idée de sortir des énergies fossiles et "décarboner" nos activités. Cependant nous sommes encore loin d’atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le changement climatique.
Comment expliquer cette incapacité à passer à l’action ? Quelles mesures faut-il mettre en oeuvre pour arriver à une vraie rupture énergétique et avec quelles contreparties ?

La vérite sur le compteur Linky. Avec Clotilde Duroux chez E&R à Nantes.


(0)
195 Vues
0 commentaire
10.06.2017

Dans le cadre de la transition énergétique, tous les foyers français seront en 2020 équipés gratuitement par EDF du compteur communicant Linky. Le dispositif, qui mesure en temps réel la consommation d'électricité, présenterait des intérêts écologiques et économiques.
Mais pour Clotilde Duroux, il serait préjudiciable de s'en tenir uniquement au discours officiel. Car les Linky, Gazpar et consorts posent des problèmes majeurs en termes de santé publique (nocivité des ondes), de sécurité (piratage) et de libertés publiques (collecte des informations).
La conférencière base son analyse sur les dernières études scientifiques et sur l'observation de plusieurs pays ayant déjà adopté ce système. Elle met au jour la face cachée de ces compteurs dits "intelligents" qui servent avant tout les lobbies de l'énergie.
En décryptant les aspects techniques et juridiques qui cernent la question, Clotilde Duroux offre les moyens d'une réponse pratique et citoyenne, à l'échelle individuelle ou associative, pour que la technologie ne progresse pas au détriment de l'humain.

L'avenir de la résistance. Avec Laurent Ozon en Live Facebook.


(1)
670 Vues
0 commentaire
23.05.2017

L’offre politique dite "patriotique" ne peut changer notre monde et contribuer à la refondation des imaginaires collectifs, des modèles économiques ou technologiques. Dépassée sur tous les plans, elle condamne une population fragile, rongée par la peur, la colère et livrée aux expérimentations des élites cognitives acquises à la liquidation.
Communautés solides des perdants de la mondialisation contre société liquide des seigneurs de la netocratie planétaire ? Pour le moment, ces derniers ont plusieurs coups d’avance.