Laïcité et diversité religieuse. Avec Patrick Haenni et Rachad Antonius à l'Université Lyon 2.


(0)
1350 Vues
0 commentaire
25.03.2010

La diversité croissante des options philosophiques et religieuses au sein de nos sociétés semble mettre en question les compromis laïcs que nous avons construits pour gérer le pluralisme des opinions et des croyances.
Le référendum suisse à propos des minarets a illustré la difficulté que les sociétés européennes éprouvent à légiférer sur cette matière.
Un débat très vif s'est également ouvert au Canada sur la compétence des tribunaux en matière religieuse.
Patrick Haenni, politiste suisse, et Rachad Antonius professeur de sociologie à l'UQAM (Montréal), nous aide à réfléchir à la régulation publique du pluralisme dans un cadre laïc à partir des situations singulières de la Suisse et du Canada.

Catalogue des nuisibles. Avec Serge de Beketch sur Radio Courtoisie.


(0)
2001 Vues
0 commentaire
22.02.2007

Ce catalogue est celui...
 - des lois protégeant les délinquants de la persécution des Français qui veulent garder leur identité
 - du pourissement de la jeunesse
 - de la promotion des moeurs destructrices de nos sociétés
 - de la perversité du clergé apostat
 - sans oublier le retournement de toute une frange de la réaction natioanle contre des valeurs qui avaient constitué son socle !
Et ceci au travers de portraits dont le dossier d'instruction très documenté est destiné à éclairer le jugement de l'Histoire sur la période historique que nous vivons.
Il est destiné aux derniers combattants de la chrétienté capable de lire la réalité au-delà du prisme déformant d'une presse asservie, et aux générations futures.

L'émission est animée par Anne Brassiée.

Entretien avec Alain Soral, par Les Infrékentables.


(1)
1656 Vues
0 commentaire
01.01.2006

Un entretien centré sur les problèmatiques "banlieusardes".
Est d'abord abordé l’influence délétère de la (sous-)culture americaine en France, particulièrement présente chez certains jeunes de banlieues.
Alain Soral évoque ensuite le problème de la dépolitisation du peuple de Franceé, et la récupération électoraliste du vote immigré par le Parti Socialiste au moyen des luttes "antiracistes".
Enfin, le sociologue s'exprime sur les problèmes de sexualité et de désir dans les banlieues, et de la question musulmane en France.

Les grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire. Avec René Passet à la Librairie Tropiques.


(0)
1012 Vues
0 commentaire
11.03.2011

René Passet présente sa somme sur l'histoire des théories économiques prises dans leur chronologie et le contexte épistémologique qui les explique et les rend intelligibles.
Il vient ensuite débattre des grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire, et termine sur quelques questions d'actulité.

La violence de l'idéologie publicitaire. Avec François Brune à Genève.


(0)
1848 Vues
0 commentaire
09.02.2012

Ce qu’on appelle familièrement "la pub" est bien autre chose qu’un ensemble de réclames en faveur de produits ou services particuliers. Il s’agit d’un système qui quadrille toute la vie privée et publique, et qui diffuse en permanence une idéologie, c’est-à-dire à la fois une vision du monde et un mode d’emploi de la "vie".
On peut faire deux reproches à ce système :
 1. la nature aliénante de son idéologie (aspect qualitatif)
 2. le caractère massif de sa domination (aspect quantitatif)
Ce double aspect fait de la publicité une propagande constante, chargée de façonner et de réduire les gens au simple statut de consommateurs. Pour servir l’expansion sans fin de l’économie capitaliste, l’idéologie de la consommation se révèle l’autre face, indispensable, de la "marchandisation du monde".
Conférence donnée à la maison des associations de Genève, organisée par le "Réseau Objection de Croissance".

Qu’est-ce que la civilisation libérale ? Avec Jean-Claude Michéa et Philippe Raynaud à Répliques.


(0)
1656 Vues
0 commentaire
10.11.2007

Débat de haute volée autour de l'émergence et du développement du libéralisme.

Addiction en société moderne et dépendance sans substance. Avec Julien Gautier à Bobigny.


(0)
2811 Vues
0 commentaire
10.12.2009

"C’est en philosophe, et dans la lignée des travaux de Bernard Stiegler et de l’association Ars Industrialis, que je voudrais aborder ici la question de l’addiction en général, c’est à dire en fin de compte le thème du désir et de la vie, de la vie du désir, de la vie comme désir. Nous soutiendrons en effet que la vie elle-même, et sans doute la vie humaine d’une manière plus profonde encore, est addictive en son principe, dans la mesure où elle est animée par du désir, affectée, motivée, mobilisée par des « objets » auxquels elle s’attache et qu’elle investit et même sur-investit : aimer, c’est, en un sens, être « addict », ne pas pouvoir s’imaginer sans l’autre. De ce point de vue, nous proposerons d’interpréter le développement des addictions proprement pathologiques – ce que n’est pas toute addiction - comme le signe d’une dégradation du désir individuel et collectif, de sa régression au niveau d’un fonctionnement pulsionnel, compulsif et monomaniaque. Or, nous voudrions montrer que ce type de comportement addictif est d’une certaine manière érigé en norme et pratiquement organisé par le capitalisme consumériste, dont le système repose fondamentalement sur la sollicitation incessante des pulsions d’achat des consommateurs par le marketing : en ce sens, la société de consommation est en elle-même une société d’addiction, et par là addictogène, qui surexploite, épuise et dérègle aussi bien les milieux psychiques et sociaux que les milieux naturels." Julien Gautier
Conférence prononcée dans le cadre d'une journée consacrée à l'éducation par l'association de consultation familiale SAGA à Bobigny.

La Cité perverse. Par Dany-Robert Dufour à la Librairie Tropiques.


(0)
1227 Vues
0 commentaire
24.10.2009

La crise actuelle n'est pas seulement économique et financière, mais affecte tous les domaines de la vie en société. Elle révèle la perversion fondamentale au coeur de notre monde, qui consiste à exhiber sa jouissance et à monnayer cette exhibition. L'auteur revisite l'histoire de la pensée, depuis Saint-Augustin jusqu'à Jacques Lacan en passant par les penseurs libéraux, et dresse la géographie de cette 'cité perverse' dans laquelle nous vivons, de plus en plus violente et explosive, et au final plus puritaine que jouisseuse.