L'âge des Limites. Avec Serge Latouche à la médiathèque de Tarentaize à Saint-Etienne.


(0)
539 Vues
0 commentaire
30.01.2014

C'est dans le cadre du projet culturel d’éducation populaire "Des mots contre les maux" que l’association Remue-méninges et la Médiathèque de Tarentaize accueillent l'économiste et objecteur de croissance Serge Latouche, qui vient développer les thématiques contenues dans son ouvrage "L’âge des Limites".
L'on a donc droit à un plaidoyer pour la mesure et le retour aux limites, pour faire face à un système économique dont le but n'est autre que l'accumulation infinie.

Sortir de l'économie ? Ou comment l'économie a été inventée. Avec Serge Latouche et Anselm Jappe à Bourges.


(0)
630 Vues
0 commentaire
25.05.2011

L’économie est aujourd’hui au fondement même de notre forme de vie sociale. Totalement naturalisée, l’économie est vécue sur le mode de l’évidence. Celle-ci existerait depuis que l’homme existe.
La crise de civilisation que nous vivons est elle-même incapable d’ébranler cette certitude. Tout au plus, certains déploreront les excès d’une économie de casino qui semble échapper à l’emprise des citoyens et prôneront un retour, bien illusoire, à l’Etat Providence des Trente Glorieuses.
Mais est-ce bien le cas ? Et si au contraire l’économie était avant tout une invention historiquement datée dont il faudrait sortir au plus vite ?

Pour une relocalisation de l’utopie. Avec Serge Latouche à la Sorbonne.


(0)
454 Vues
0 commentaire
29.03.2008

"Lorsque les Objecteurs de Croissance sont taxés d’utopistes, c’est par opposition au réalisme dénoncé en son temps par Bernanos, soit le réalisme faisant office de "bonne conscience des salauds". Nous sommes effectivement à contre-courant. Nous refusons de nous soumettre au dictat de la situation, à la tyrannie du TINA (There Is No Alternative) qui réduit l’être à l’étant. L’utopie positive dont nous nous réclamons rejette ce refus des autres mondes possibles.
Quand nous disons qu’il y a un autre monde et qu’il est dans celui-ci, selon la formule de Paul Eluard, nous accueillons les possibles de l’être. Ils ne se limitent pas aux développements des logiques de l’économie de marché, mais contiennent l’ouverture d’une sortie de l’économie, l’échappée vers une société et une civilisation émancipées et autonomes."