L'événement anthropocène. Avec Christophe Bonneuil au Salon Primevère à Lyon.


(0)
85 Vues
0 commentaire
2015

Les scientifiques nous l'annoncent, la Terre est entrée dans une nouvelle époque. Bien plus qu'une crise environnementale, l'Anthropocène signale une bifurcation de la trajectoire géologique de la Terre. Une bifurcation causée non pas par l' "Homme" en général, mais par le modèle de développement qui s'est affirmé puis globalisé depuis la "révolution" industrielle.
Historien des sciences, Christophe Bonneuil questionne ce concept et les enjeux pour la planète et pour la condition humaine.
Car si l'Anthropocène est le signe de notre puissance, il est aussi et surtout celui de notre impuissance. Habiter de façon plus sobre, plus équitable et moins barbare la Terre est l'enjeu de demain. Au-delà des fausses solutions marchandes et high-tech prétendant "sauver la planète", des pistes citoyennes sont à inventer et à mettre en pratique.

Le stade numérique du capitalisme. Avec Armel Campagne, William et Eric sur Radio Libertaire.


(0)
79 Vues
0 commentaire
2016

C'est avec Eric, informaticien, et William, spécialiste de l'histoire de la cybernétique, qu'est procédé à une analyse critique du capitalisme numérique et de ses dynamiques historiques depuis 1940-1950.
Après une première partie consacrée aux techniques numériques comme cas particuliers d'une même dynamique d'accroissement de la puissance de calcul au service du capital (au sein du processus productif comme en termes de marchandises), c'est à la cybernétique en tant qu'idéologie fétichiste qu'est consacrée la deuxième partie de l'émission.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

La vraie actu de Michel Drac : S02E04.


(0)
190 Vues
0 commentaire
12.2018

L'analyste politique et prospectiviste Michel Drac nous propose un commentaire de l'actualité focalisé sur les tendances lourdes qui structurent l'équilibre précaire de nos sociétés et sur les éléments de rupture qui viennent le perturber.
Au menu du mois d'octobre et de novembre 2018 :
 - 0'00'00 : faits majeurs et postérisé du mois (Jerome Powell)
 - 0'02'30 : démographie et flux migratoires
 - 0'10'45 : ressources et technologies
 - 0'23'00 : géopolitique
 - 0'54'15 : économie et écologie
 - 1'14'00 : Union européenne
 - 1'22'15 : politiques intérieures
 - 1'29'45 : cultures et sociétés
 - 1'38'45 : actualisation des scénarios de Voir Macron

La numérisation de l'instrumentarium comme question d'une organologie élargie. Avec Bernard Stiegler à la Cité de la musique.


(0)
64 Vues
0 commentaire
06.04.2004

Pour Bernard Stiegler, la reproduction industrielle de la musique pose une question esthétique, qui est aussi politique. L'enregistrement rend en effet possible la nouveauté inouïe d'une musique répétable à l'identique qui cependant modifie le travail de l'oreille, affranchie de la partition, s'ouvrant à une autre organologie de l'écoute et de la composition : le régime de reproductibilité modifie le régime de production.
Aujourd'hui la numérisation transforme la science de la musique. Les modes d'écoute sont une interprétation et une participation.
C'est aussi l'accès aux fonds musicaux et aux technologies de représentation et d'analyse. Ainsi se dessinent la nécessité et la possibilité d'une éducation à l'écoute, accompagnant une révolution grammatologique et l'invention d'une autre époque du musical.

30 ans après Tchernobyl, pour une critique raisonnable du scientisme et du capitalisme technoscientifique. Avec Bertrand Louart et Armel Campagne sur Radio Libertaire.


(0)
74 Vues
0 commentaire
05.04.2016

C'est en compagnie de Bertrand Louart, menuisier-ébeniste anti-industriel, qu'on procède ici à une critique raisonnable du scientisme et de ses contre-vérités, des prétentions réalistes, totalitaires et hégémoniques du mode de connaissance scientifique et de l'idéologie d'une "science pure" déconnectée de ses applications technologiques et du capitalisme, à l'occasion des 30 ans de l'explosion de Tchernobyl et des 5 ans de Fukushima.

Émission "Sortir du capitalisme".

L'informatique, stade suprême du capitalisme. Avec Armel Campagne et Eric sur Radio Libertaire.


(0)
92 Vues
0 commentaire
12.04.2016

C'est en compagnie d'Eric, informaticien, que nous est proposée une analyse et une critique radicale de l’informatique comme agent d’une mutation anthropologique, comme fossoyeur technologique de l’humanité-travail et comme système technique de l’ordinateur. L'informatique comme stade suprême du capitalisme.

Émission "Sortir du capitalisme".

Mécanique quantique et politique pendant la guerre froide. Avec Jean Bricmont à l'Université Libre de Bruxelles.


(0)
154 Vues
0 commentaire
10.11.2018

La mécanique quantique, dans son interprétation commune dite de l'École de Copenhague et telle qu'elle est généralement comprise par le grand public cultivé, aurait prouvé l'existence d'un "hasard intrinsèque" dans la Nature.
Pourtant, une alternative existe, parfaitement déterministe et réaliste du point de vue philosophique : il s'agit de la théorie de De Broglie-Bohm.
Et comme la petite histoire des sciences est imbriquée dans la (grande) histoire des événements politiques, c'est avec un regard croisé d'histoire de la physique et d'analyse de la guerre froide que Jean Bricmont nous introduit à cette controverse.

Ecole et société de la connaissance. Avec Bernard Stiegler, Denis Kambouchner et Philippe Meirieu pour la Revue Skholè.


(0)
128 Vues
0 commentaire
19.01.2010

Que reste-t-il de la querelle scolaire et du vieux clivage entre "pédagogues" et "républicains" ? Partis de convictions très divergentes, Denis Kambouchner et Philippe Meirieu font aujourd'hui, avec Bernard Stiegler, le constat que les termes dans lesquels se posa cette querelle ont perdu de leur acuité dans le contexte de la vaste mutation engendrée par les nouvelles technologies.
Ces nouvelles technologies créent les conditions d'une démocratisation inespérée de l'accès au savoir ; mais en même temps, associées à un consumérisme effréné et à un marketing intrusif, elles apparaissent comme les vecteurs d'un système toujours plus perfectionné de captation des esprits.
Une telle évolution met à mal les équilibres fondamentaux de l'éducation scolaire. Surtout, l'école n'est pas armée pour penser cette mutation : ni pour remédier à ses effets les plus perturbants, ni pour s'assurer la maîtrise et l'usage effectif des potentialités qui lui sont liées. Il y a urgence.
Plus que jamais les esprits ont besoin d’une solide formation du jugement, de méthodes et de repères que seule l’école peut, à l’échelle d’une société, enseigner.