L’explosion du journalisme. Avec Ignacio Ramonet à la Maison des Associations de Genève.


(0)
365 Vues
0 commentaire
23.11.2012

"Chaque citoyen, dans la nouvelle société-réseau, a vocation à devenir ‘journaliste’ en s’appropriant des dispositifs légers comme les blogs ou les réseaux sociaux Twitter et Facebook qui offrent un potentiel communicationnel exceptionnel. Mais le passage de l’ère des médias de masse à celle de la masse des médias ne se fait pas sans dégâts. Le journalisme survivra-t-il ?"

Du changement climatique aux choix politiques dans des démocraties malades. Avec Hervé Kempf à l'ENS Paris.


(0)
354 Vues
0 commentaire
07.02.2011

Une réflexion sur le problème du changement climatique lié aux activités humaines, mise en perspective et projetée dans une optique de croissance.

Nostalgie de la croyance et retour au religieux. Avec Jacques Bouveresse questionné par Anouk Batar sur Radio Grenouille.


(0)
349 Vues
0 commentaire
08.04.2008

Alors qu’on nous annonçait la fin des religions, les croyances se multiplient et de nouveaux dieux apparaissent.
À une époque et dans une ville où l’on ne cesse de mythifier les identités, entre clichés et naturalisme, quelles sont nos croyances – religieuses ou non ?
Cycle "Ma foi ! Croyances, religions, identité".

Demain la décroissance. Avec Alain de Benoist à Radio Bandiera Nera.


(0)
691 Vues
0 commentaire
11.11.2011

Peut-il y avoir une croissance infinie dans un espace fini ?

Science et Religion. Avec Jean Staune et Anne Dambricourt.


(0)
581 Vues
0 commentaire
21.04.1999

Comment concilier la question du sens à la méthode scientifique ? 
Emission "Les Sciences et l’Imaginaire".

La fabrique du monstre dans l’art moderne. Avec Jean Clair sur Fréquence Protestante.


(0)
377 Vues
0 commentaire
12.05.2013

L’art moderne s’est souvent voué à la laideur. Anatomies difformes, palettes outrées, compositions incongrues, volonté de surprendre et de heurter : qui oserait encore parler de beauté ? Faute de pouvoir en appeler à la raison historique et à la désuétude des canons anciens – des proportions de Vitruve à la perspective d’Alberti -, ne convient-il pas de rechercher ce qui a provoqué ce changement radical dans l’élaboration des formes qu’on appelle "art" ?
S’appuyant sur les matériaux patiemment rassemblés depuis trente ans, Jean Clair propose une lecture anthropologique de l’esthétique moderne qui croise l’histoire de l’art, l’histoire des sciences et l’histoire des idées. Ainsi la seule année 1895 a-t-elle vu, simultanément, la naissance du cinéma. la découverte des rayons X, les applications de la radiotéléphonie (mais aussi la croyance en des rayonnements invisibles chez les tenants de l’occultisme), les premiers pas de la psychanalyse, l’essor de la neurologie : la sensibilité en est bouleversée, mais d’abord la façon qu’a l’artiste de se représenter le monde visible et singulièrement le corps humain.
Paradigmes et paramètres, les modèles ont changé. L’art devient l’expérimentation du monstrueux et crée de nouvelles entités parmi lesquelles Jean Clair distingue trois figures directrices : le mannequin des neurologues, descendant des alchimistes et de Goethe, le Géant des dictatures, "l’Ogre philanthropique" dont Le Colosse de Goya est le prototype, l’Acéphale enfin, le nouveau dieu des avant-gardes célébré par Georges Bataille.
Emission "Licences politiques".

Enjeux éthiques, sociaux et politiques liés au développement de la biologie. Avec Henri Atlan à Montpellier.


(0)
440 Vues
0 commentaire
11.05.2011

Les nouvelles représentations du vivant et l’explosion des biotechnologies ont créé des problèmes éthiques radicalement nouveaux sur la légitimité de leurs applications.
Mais il existe en outre d’autres enjeux : ceux liés aux interactions difficiles bien qu’indispensables entre les trois pouvoirs de la parole : la scientifique, la politique et la médiatique.

Interview de Bernard Stiegler par Frédéric Taddeï sur Europe 1.


(0)
482 Vues
0 commentaire
08.02.2007

Bernard Stiegler parle de sa vie, de ses activités professionnelles, de ses préoccupations intellectuelles, notamment le rapport entre l'homme, la technique et le monde. Il développe enfin une analyse de notre moment social-historique qu'il articule autour du concept de capitalisme libidinal.
Emission "Regarde les hommes changer".