Espoir et théorie des catastrophes. L’intelligibilité : norme d’une science de l’acceptable ? Avec Luc Gootjes à l'Université Bordeaux Segalen.


(0)
368 Vues
0 commentaire
25.01.2006

Fondée dans les années 70 par le mathématicien René Thom, la théorie des catastrophes devient rapidement, malgré l’engouement qu’elle suscite, sujet de controverse et de critique. Visant à décrire les phénomènes discontinus à l'aide de modèles mathématiques continus, elle se définit comme un langage mathématique, un outil d’intelligibilité du monde mais son manque de rigueur et sa nature qualitative laissent sceptique positivistes et mathématiciens purs.
Bien que ces critiques n’aient que partiellement entamé son expansion puisque ses domaines d’application s’étendent au fil du temps de la biologie aux disciplines de sciences humaines telles que l’éthologie et la psychologie (théorie de Harry Blum), elles sont à l’origine du désintérêt des chercheurs pour ce langage mathématique apte selon Luc Gootjes à relever de nouveaux défis scientifiques.

L'Utérus Artificiel. Avec Henri Atlan et Marie Mandy sur France Inter.


(0)
867 Vues
0 commentaire
04.04.2011

Alors que les sciences et les techniques progressent dans le domaine de la procréation, de nombreuses questions d'ordre éthique et civilisationnelle se posent.
Comment serait-il possible de penser le principe de filiation si un utérus artificiel venait à voir le jour ? Une telle invention est-elle souhaitable ?

Neuro-Pirates, Neuro-Esclaves. Avec Paolo Cioni et Lucien Cerise à Paris.


(0)
744 Vues
0 commentaire
13.03.2014

Nous vivons dans un monde saturé de messages de toutes sortes.
Sachant que notre psyché se construit en grande partie en réponse aux facteurs environnementaux, comment est-ce que notre cerveau appréhende-t-il ces informations ?
Enfin, le pouvoir ayant pour but de se maintenir en place et de contrôler ses sujets, quels mécanisme sont-ils utilisés pour nous manipuler ?
Tour d’horizon des techniques d’ingénierie sociale.

L'inerrance biblique. Avec Dominique Tassot interrogé par Franck Abed.


(0)
925 Vues
0 commentaire
02.2012

Il est rare de pouvoir entendre ou voir un intellectuel qui utilise ses dons exceptionnels et son intelligence d’une rare finesse pour mieux comprendre et faire comprendre l’œuvre de Dieu.
Dominique Tassot, président du CEP, le Centre d’Études et de Prospective pour la Science, est l’auteur de plusieurs livres, dont "L’évolution, une difficulté pour la science, un danger pour la foi" ou encore "la Bible au risque de la science". Ce scientifique, dont l’érudition biblique est admirable, revient sur l’inerrance biblique, ses principes et ses conséquences.

Le projet Blue Beam de la Cia vers le Nouvel Ordre Mondial. Avec Laurent Glauzy sur Radio Courtoisie.


(0)
610 Vues
0 commentaire
2005

Laurent Glauzy s’interroge sur l’implication de la CIA qui, dans l’ombre, participerait à un programme militaire lié à une technologie des OVNIS. Il s’agirait d’un environnement énigmatique autour duquel s’articuleraient de puissants groupes "supra-gouvernementaux" et maçonniques.
Tendons-nous alors vers une religion mondialiste et "syncrétiste" établie sur les dogmes de l’ufologie ?

Entretien réalisé par Gérard Marin.

Philosophie des sciences : une philosophie de la Nature ? Par Bertrand Saint-Sernin à Canal Académie.


(0)
458 Vues
0 commentaire
01.07.2012

On tente ici de répondre à une question intrinsèque à la philosophie de sciences depuis ses origines : à quelles conditions celle-ci peut-elle prendre la forme d’une philosophie de la nature ?

L'influence du judaïsme sur les sociétés modernes dans le domaine des sciences, de la philosophie politique et de l'histoire politique. Avec Blandine Kriegel à Akadem.


(0)
824 Vues
0 commentaire
11.2006

Cours en trois parties :
 - Les phénomènes physiques : de la conception grecque à la physique moderne.
 - L'influence de la Kabbale : du néoplatonisme au courant hermétique kabbaliste.
 - Le refoulement de la place du judaïsme : l'option cartésienne.

Economie libidinale et économie politique. Avec Bernard Stiegler à l'association Isegoria.


(0)
739 Vues
0 commentaire
17.03.2009

La société industrielle a connu jusqu’à présent deux grands modèles organisationnels : le productivisme qui domine le 19e siècle et, au 20e, l’organisation de la production et la stimulation permanente de la consommation par la stimulation et la captation de la libido des individus, destinée à parer à la baisse tendancielle du taux de profit.
Ce dernier modèle, basé sur la prééminence du marketing, s’est effondré à la crise de 2008.
Quelles sont les alternatives ? Comment peut-on parer à l'effondrement complet de notre société ? Peut-on envisager une économie de la contribution ?