La science rend-elle la religion impossible ? Avec Etienne Klein et Lydia Jaeger pour le Forum Veritas à Paris.


(0)
201 Vues
0 commentaire
2012

Est-ce que les malentendus entre science et religion seraient principalement dus à des abus de langage - des deux côtés ? La pratique de la science est-elle en elle-même une démarche de foi ? La question de l'origine de l'univers constitue-t-elle un énigme à résoudre ou plutôt un mystère à contempler ? La recherche d'un fondement nécessaire de l'univers reste-elle philosophiquement valable à la lumière des connaissances scientifiques actuelles ? Penser le néant est-il possible ou une idée destructrice d'elle-même, comme le pensait Henri Bergson ? En argumentant en faveur de l'existence de Dieu à partir du principe anthropique fort en s'appuyant sur le réglage fin des constantes fondamentales de l'univers, est-ce qu'on fait plus que simplement évoquer l'idée d'un demi-dieu ingénieur ? Peut-on être converti à la foi par un argument scientifique ?
Autant de questions qui sont débattues par Lydia Jaeger et Etienne Klein, tous deux physiciens.

Qui a écrit le premier texte de l'humanité ? Et qui l'a lu ? Avec Clarisse Herrenschmidt au Musée international de la Réforme à Genève.


(0)
170 Vues
0 commentaire
12.10.2017

Clarisse Herrenschmidt, archéologue et historienne de l'Antiquité, propose une réflexion captivante à propos des premiers écrits et de ses lecteurs originels. Une plongée fascinante dans des mondes à la fois lointains et familiers.

De quoi l'énergie est-elle le nom ? Avec Etienne Klein pour l'Institut national des sciences et techniques nucléaires à Saclay.


(0)
137 Vues
0 commentaire
18.12.2012

Chaleur, mouvement, rayonnement électromagnétique sont autant de phénomènes disparates que nous relions aujourd’hui sous une seule et même grandeur : l’énergie. Cette notion n’est devenue un véritable concept de la physique qu’au milieu du XIXe siècle, à partir du moment où il a été établi de façon claire qu’elle obéissait à une loi de conservation. Qu’implique cette loi de conservation qui suppose du même coup qu’il y ait transformation ?
Petit retour sur ce concept en compagnie du physicien Étienne Klein.

Introduction à la philosophie des sciences. Avec Etienne Klein à l'Ecole centrale de Paris.


(0)
233 Vues
0 commentaire
2012

Etienne Klein, physicien et philosophe des sciences, revient dans ce cours sur les fondements de la physique, les implications philosophiques des découvertes des physiciens ainsi que l'évolution des rapports entre la science et la société et les questions éthiques soulevées par l'avancée des sciences et des technologies.
L'objectif étant de nous ouvrir l'esprit en nous présentant les connaissances scientifiques les plus importantes ayant été obtenues au cours du XXe siècle et de nous amener à réfléchir sur leurs implications pratiques et théoriques.

Les algorithmes. Avec Dominique Cardon pour PointCulture à Bruxelles.


(0)
169 Vues
0 commentaire
19.04.2016

Les algorithmes : ils ont été présentés comme l’idéal de la recommandation culturelle. Grâce à eux, vous trouvez tout ce que vous cherchez, et vous faites sans cesse de nouvelles découvertes. Or, les algorithmes ne fonctionnent que sur ce qui, d’une expérience culturelle, peut être modélisé par les mathématiques. 
Alors, ça fonctionne comment, un algorithme ? Quels sont ses avantages ? Est-il possible de valoriser un conseil et une médiation culturelle qui ne soient pas réductibles à des formules mathématiques ?
Les algorithmes, au cœur de l’économie de l’attention, méritaient bien un développement...

Une conférence qui s'inscrit dans le cycle "Pour un numérique humain et critique".

Race, Sexe et Culture. Avec Patrick Tort à la Librairie Tropiques.


(0)
165 Vues
0 commentaire
2014

Dans le petit livre d'entretiens avec Régis Meyran qui vient d'être publié, Patrick Tort nous propose un point de vue matérialiste et rationaliste, darwinien et marxiste, sur le vieux débat Nature/Culture, également présenté dans l'opposition Inné/Acquis. 
Cette veille question a malheureusement tourné dernièrement à la pantalonnade sociétale, au fil d'une instrumentalisation politicienne "de tous bords" par les trissotins des obédiences politico-médiatiques "en vogue".
Une mise au point était donc nécessaire.

L'industrialisation du capitalisme. Avec Armel Campagne sur Radio Libertaire.


(0)
174 Vues
0 commentaire
2018

La "révolution industrielle" n’a pas été un progrès technique socialement neutre, mais une restructuration capitaliste du procès de production, laquelle visait à une intensification de l’exploitation et à une destruction de l’organisation artisanale du travail.
Cette contre-histoire de l’industrialisation capitaliste en Angleterre et en France (1780-1860) nous est racontée par Armel Campagne, historien et auteur du récent Le Capitalocène. Aux racines historiques du dérèglement climatique.
Les sujets abordés dans le cadre de ce nouvel épisode de "Sortir du capitalisme" sont :
 - une histoire de l’industrialisation anglaise comme restructuration capitaliste du procès de production et comme lutte de classe (et non comme "progrès" technique socialement neutre)
 - une démonstration du caractère non-capitaliste de l’économie d’Ancien Régime
 - une analyse marxienne des bris de machines
 - une histoire de l’industrialisation capitaliste en France comme modernisation de rattrapage sous impulsion étatique
 - et une histoire de 1848 comme moment fondateur de l’antisémitisme et de la xénophobie en France

Peut-on comprendre d'ou vient l'efficacité des mathématiques en physique ? Avec Etienne Klein à l'Institut d'astrophysique de Paris.


(0)
153 Vues
0 commentaire
05.01.2016

L'idée que les mathématiques sont le langage naturel de la physique est devenue banale et semble claire. Elle peut toutefois s'interpréter d'au moins deux façons, qui ne sont pas du tout équivalentes des points de vue épistémologique et philosophique :
 - soit ce langage est pensé comme étant celui de la nature même, ce qui implique que celui qui étudie la nature devra l'assimiler pour la comprendre ;
 - soit, à l'inverse, ce langage est pensé comme étant le langage de l'homme, et c'est donc nécessairement dans ce langage-là que devront être traduits les faits de la nature pour nous devenir compréhensibles.
Les progrès récents de la physique aident-ils à départager ces deux approches ?