De Canguilhem a Foucault. La force des normes. Avec Pierre Macherey à Citéphilo.


(0)
522 Vues
0 commentaire
17.11.2009

Qu’est-ce qui s’est passé, qu’est-ce qui a passé de Canguilhem à Foucault ? La mise à jour d’une question dont ils ont été les premiers à reconnaître l’urgence : le rôle des normes dans la nature et dans la société. Les normes ne sont pas des lois, des règles d’obligation qui supposent une contrainte extérieure pour être obéies. Elles interviennent à même les comportements, qu’elles orientent de l’intérieur. D’où viennent ces normes ? D’où tirent-elles leur force ? De la vie, explique Canguilhem. De quelque chose qui, pour Foucault, pourrait s’appeler l’histoire. Comment la vie et l’histoire en sont-elles venues à conjoindre en pratique leurs actions respectives ?

Remarque: la qualité de l'enregistrement est médiocre.

Conférence d'Alain Soral et de Pierre Jovanovic à Lyon.


(0)
343 Vues
0 commentaire
11.01.2013

Pierre Jovanovic propose une intervention axée sur le retour des délits liés aux vols de nourritures comme lecture de l'état actuel de notre économie. Alain Soral, quant à lui, replace le moment social-historique en perspective et rappelle que la lutte en cours peut se résumer à une guerre des riches contre les pauvres.

Une crise de conscience bioéthique : quand le foetus se révèle handicapé. Avec Jean-Marie Le Méné sur Canal Académie.


(0)
320 Vues
0 commentaire
11.04.2010

Cette émission analyse la révision de la loi de bioéthique prévue en 2010 pour en comprendre les enjeux.

Le racket de l'industrie pharmaceutique. Avec Philippe Pignarre chez Daniel Mermet.


(0)
561 Vues
0 commentaire
01.06.2004

Philippe Pignarre, qui a travaillé dix-sept ans dans l’industrie pharmaceutique, révèle la face cachée de cette entreprise.

Des hommes probables dans un monde incertain. Avec Jacques Testart à Montpellier.


(0)
357 Vues
0 commentaire
28.03.2012

La science a été longtemps source d'affirmations, même si elle se trompait parfois. Et la nature pouvait être considérée comme un environnement durablement stable malgré des crises de temps à autre (éruptions, épidémies...). Ainsi le monde des humains prétendait avancer sans trop d'angoisse vers un progrès paisible, linéaire, forcément un "mieux".
Nous avons découvert le plus facile : comment passer du gène à la protéine, des gamètes à l'enfant, des ressources fossiles à l'énergie pas chère, des éléments chimiques à la synthèse, etc.
Et nous voici dans le doute parce que la réalité nous accuse de simplisme et d'avoir nié la complexité dans la pensée comme dans l'action, aussi bien pour les mécanismes du vivant que pour les effets de nos activités sur l'environnement ou la croyance en la pérennité de ressources devenues indispensables. Les belles certitudes ont alors fait place aux aléas, qu'on mesure avec la statistique, aux facteurs de risque, à la
probabilité d'occurrence de tout événement. Ainsi nous évaluons la probabilité des risques naturels ou technologiques pour en déduire la précaution, nous sondons les risques de pathologies pour en faire de la médecine prédictive... Mais nous usons de plus en plus de systèmes d'assurance car la probabilité n'est jamais sûre...
Pris dans ces loteries qui nourrissent de nouvelles industries, nul ne sait ce que nous deviendrons. Le moment que propose la technoscience est celui de l'homme probable dans un monde incertain.
Et après ?
Conférence organisée dans le cadre de l'Agora des savoirs 2011-2012.

Malaise des médecins. Avec le Dr. Plantey à Radio Courtoisie.


(0)
972 Vues
0 commentaire
09.01.2002

L'émission se déroule dans le cadre du Libre Journal de Serge de Beketch, où le docteur François Plantey parle du malaise de la médecine et des médecins dans le monde moderne.

Les médecines alternatives sont-elles une alternative ? Le cas de l'homéopathie. Avec Florent Martin de l'Observatoire Zététique à la mairie de Fontaine (38).


(0)
452 Vues
0 commentaire
25.01.2012

La problématique des médecines non-conventionnelles et de leur validité scientifique est abordée lors de cette conférence, en traitant le cas de l'homéopathie.
Peut-on dire que l'homéopathie "marche" ? Comment met-on un nouveau traitement sur le marché ? Selon quels critères peut-on juger de l'efficacité d'une thérapie ?
Loin des querelles stériles entre ceux qui sont "contre" et ceux qui sont "pour", l'homéopathie n'a pas à être le privilège d'un petit nombre de "croyants". En tant que système thérapeutique, l'homéopathie doit être connue et faire l'objet d'une évaluation scientifique.

La sexualité, cette inconnue. Par Jean du Chazaud sur le LibreTeamSpeak.


(0)
414 Vues
0 commentaire
23.10.2011

Jean du Chazaud, disciple et héritier du docteur Jean Gautier, pose un regard sur la sexualité à l'aune de la discipline de l'endocrino-psychologie.