60 héritiers de Jacques Ellul. Avec Frédéric Rognon à la médiathèque protestante de Strasbourg.


(0)
463 Vues
0 commentaire
05.07.2012

De la droite à la gauche de l'échiquier, de la politique institutionnelle à l'anarchisme, du catholicisme au protestantisme, du conservatisme au libéralisme moral, les héritiers de la pensée de Jacques Ellul se retrouvent en de multiples lieux.
Pourquoi cet héritage est-il si divers ? Qu'est ce que cette pensée possède de particulier pour lui autoriser une influence aussi variée ?

Le mouvement des Tea Parties. Avec Henri Hude à l'espace Bernanos à Paris.


(0)
330 Vues
0 commentaire
09.02.2011

Henri Hude nous éclaire sur les racines et l’évolution du phénomène Tea Party, souvent mal compris en France.
En effet, ce parti s'inscrit dans une tradition bien américaine de révolution démocratique des classes moyennes visant à renover le personnel politique et à réaffirmer les valeurs traditionnelles de la politique americaine (la primauté de la constitution).
Dans cette optique, ce mouvement est interprété comme un sursaut de conscience de la classe moyenne qui se réapproprie le pouvoir, sans idéologie.

Penser le mal. Avec René Girard et Jean-Pierre Dupuy à Répliques sur France Culture.


(0)
1016 Vues
0 commentaire
23.11.2002

"Les passions primitives, qui toutes tendent directement à notre bonheur, ne nous occupent que des objets qui s’y rapportent et n’ayant que l’amour de soi pour principe sont toutes aimantes et douces par leur essence ; mais quand, détournées de leur objet par des obstacles, elles s’occupent plus de l’obstacle pour l’écarter que de l’objet pour l’atteindre, alors elles changent de nature et deviennent irascibles et haineuses. Et voilà comment l’amour de soi qui est un sentiment bon et absolu devient amour-propre ; c’est-à-dire un sentiment relatif par lequel on se compare, qui demande des préférences, dont la jouissance est purement négative et qui ne cherche plus à se satisfaire par notre propre bien, mais seulement par le mal d’autrui." Rousseau Juge de Jean-Jacques

Jacques Ellul reçu chez Jacques Chancel sur France Inter.


(0)
714 Vues
0 commentaire
01.10.1980

Jacques Chancel interroge Jacques Ellul sur le versant sociologique et théologique de son oeuvre, afin de mettre en lumière les points de passage entre ces deux mondes d'apparence si opposés.
Emission "Radioscopie".

Regard non conforme sur la Russie. Avec Pascalle Lassalle à Lille.


(0)
446 Vues
0 commentaire
22.07.2012

Pascalle Lassalle analyse le renouveau russe sous l'ère Poutine avec les yeux d'un nationaliste européen, amoureux de sa diversité et de ses patries charnelles.
Histoire, géopolitique, religion, civilisation : autant de marqueurs traités avec pertinence, sans acrimonie ni concession.

Rencontre avec la revue "Eléments" et la revue "Krisis", sur Méridien Zéro.


(0)
487 Vues
0 commentaire
29.04.2012

A l'occasion de la sortie du dernier numéro d'Eléments (n°143, sur le tricentenaire de la naissance de Rousseau) et des deux derniers numéros de la revue Krisis (Religion ? et Monothéisme/Polythéisme ?), le Lieutenant Sturm et PGL reçoivent Pascal Esseyric et Patrick Pehel d'Eléments et Michel Thibault de Krisis.

Des héritiers sans passés. Avec Françoise Bonardel sur France Culture.


(0)
468 Vues
0 commentaire
24.12.2010

Après une longue introduction pendant laquelle Françoise Bonardel revient sur son parcours (l'intérêt et l'étude de l'alchimie et de l'hermétisme, son attrait pour Antonin Artaud), le thème de la crise de l'identité européenne est abordé.
En lieu et place des définitions friables et moribondes de la culture européenne, elle propose la troisième voie de la renaissance spirituelle à travers la "grande culture" de la Renaissance et des Lumières, entre ces deux écueils que sont l’enracinement patriotique et le relativisme d’une société de consommation mondialisée.
Emission "For intérieur" animée par par Olivier Germain-Thomas.

Demain la 3ème guerre mondiale ? Avec Alain Soral à Toulon.


(0)
578 Vues
0 commentaire
29.01.2012

Nous sommes dans une période d’avant-guerre. De nombreux signes font dire à Alain Soral que notre époque ressemble à la fin des années trente.
Cette conférence est donc destinée à passer en revue les contradictions du système et d'essayer d'en entrevoir les lignes de fuite.