Théologie de la provocation. Avec Gérard Conio aux Journées du Livre Russe.


(0)
235 Vues
0 commentaire
06.02.2016

La provocation est l'essence de la modernité. Les révolutions qui ont accouché du monde moderne ont marqué les étapes d'une décadence d'autant plus inexorable qu'elle a pris le visage du progrès.
Le principe totalitaire est aussi universel que la présence en chacun de nous du "tiers inclus", à savoir l'espionnage des âmes exercé par un pouvoir inquisiteur qui s'installe à l'intérieur même des consciences. Ce principe tire son origine de la promesse du Christ de ne jamais quitter ses disciples.
Gérard Conio chemine à travers les grands bouleversements intellectuels de la culture russe pour dénoncer une vérité occultée : l'essence de la provocation est dans l'inversion des valeurs. Et les catastrophes qui ne cessent d'ébranler le monde au nom de la démocratie et des "droits humains" sont la meilleure preuve de cette mystification qui s'appuie sur les grands sentiments pour nous fermer les yeux sur des vérités que nous refusons de voir.

Les dépossédés, une histoire de l'aliénation. Avec Bruce Bégout à l'Université Populaire de Bordeaux.


(2)
1410 Vues
1 commentaire
2013

Pourquoi certains penseurs, et non des moindres (de Hölderlin à Stirner en passant par Hegel, Feuerbach et Marx), ont-ils ressenti le besoin de théoriser ce sentiment de dépossession propre à notre époque moderne ?
C'est le but de l'étude passionante du concept d'aliénation à laquelle nous sommes conviés en compagnie de Bruce Bégout.

Le divin et la terre des nations. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
256 Vues
0 commentaire
25.06.2016

Dans une époque de retour du religieux, il importe de comprendre comment la loi de Dieu a pu segmenter la terre des hommes, comment des terres furent données ou promises et comment des peuples furent élus ou choisis avec les conséquences parfois dramatiques qui en sont issues.
A travers une étude du judaïsme, du christianisme et de l’islam, Norman Palma nous convie à une réflexion sur la place de la Terre dans le message des monothéismes.

Quelles solutions pour la France ? Débat entre Jacques Sapir et Jean-Yves Le Gallou sur Radio Courtoisie.


(0)
1203 Vues
0 commentaire
13.04.2016

Quand une conception politique de la nation affronte une idée charnelle de la même réalité, cela donne un débat entre Jacques Sapir et Jean-Yves Le Gallou.
Deux approches différentes, qui se rapprochent parfois mais s'affrontent souvent, pour répondre à une même question : que pouvons-nous faire pour sortir la France de ses problèmes ?

L'épuisement civilisationnel. Avec Thibault Isabel sur Radio Courtoisie.


(0)
419 Vues
0 commentaire
02.10.2015

On peut raisonnablement estimer que, depuis la nuit des temps, tous les représentants de notre espèce connaissent épisodiquement des mo­ments de déprime ; le mal-être, le flou identitaire et la douleur d’exister font jusqu’à un certain point partie intégrante de notre condition. On peut imaginer aussi que certaines personnes sont plus vulnérables que d’autres à ce que nous appelons aujourd’hui la "dépression", que ce soit pour des raisons purement psychologiques, liées à l’éducation, ou pour des raisons physiologiques, liées au circuit neurologique et hor­monal du corps.
Mais il y a néanmoins tout lieu de penser que notre époque est la proie d’un sentiment exacerbé de malaise intérieur. Depuis le tournant des années 1830 et l’entrée brutale dans la révolution industrielle, l’Occident semble ainsi submergé par une vague plus ou moins généralisée de "spleen", que les auteurs romantiques qualifiaient avec optimisme de "mal du siècle", sans savoir que nous l’éprouverions encore près de deux cents ans après eux… Notre art s’en est largement fait l’écho, tout au long du XXe siècle, de même que nos publications médicales, nos magazines, nos reportages télévisés et nos conver­sa­tions. La "dépression" est partout, superficiellement soignée par les traitements pharmacologiques à la mode, comme une rustine apposée sur un navire en voie de perdition.
Thibaut Isabel se proposent de faire le point sur quelques-uns des aspects les plus marquants de cet étrange nihilisme contem­porain, dont le surpassement constituera sans doute le principal défi des siècles à venir.

Émission du "Libre Journal des idées politiques".

Eschatologie, réformisme islamique et Tariq Ramadan. Avec Youssef Hindi pour le canal associatif Share Views.


(0)
511 Vues
0 commentaire
02.2016

Dans la première partie de cet entretien, l'auteur de "Occident et Islam" se focalise sur un des aspects dévoilé dans son livre, à savoir le réformisme islamique, ses origines et son influence aujourd'hui dans le monde musulman.
Dans un second temps, il met en lien la relation entre le messianisme judéo-protestant et la fratrie dite des "frères musulmans". Ceci étant illustré par la personnalité trouble de Tariq Ramadan.

Situation de la France. Avec Pierre Manent et Jacques Julliard à Répliques sur France Culture.


(0)
238 Vues
0 commentaire
03.10.2015

La réponse aux attentats de janvier 2015 appelait un renouvellement des idées, des dispositions et des actions de notre pays. Perdurent au contraire les manières de penser les plus paralysantes : la "laïcité" serait la solution au "problème de l'islam", l'effacement de la présence publique du religieux serait la solution au problème des religions. Tout est faux dans cette thèse. Au lieu de chercher une neutralité impossible, qui couvrirait en fait une guerre sournoise, nous devons accepter et organiser la coexistence publique des religions, leur participation à la conversation civique.
En entrant dans la communauté nationale, l'islam est entré dans une nation de marque chrétienne, où les juifs jouent un rôle éminent. Toute politique qui ignore cette réalité court à un échec cuisant, et met en danger l'intégrité du corps civique. Il s'agit donc, tout en préservant la neutralité de l'État, de faire coexister et collaborer ces trois "masses spirituelles". Loin que la mondialisation réclame l'effacement de la nation et la neutralisation de la religion, c'est son indépendance politique et spirituelle, et son ouverture au religieux, qui permettront à la France de franchir en sûreté et avec honneur la zone de dangers dans laquelle elle est entrée.

Sionisme : le plan messianique. Avec Youssef Hindi et Jean-Michel Vernochet pour Culture Populaire à Nice.


(0)
543 Vues
0 commentaire
12.03.2016

Jean Michel Vernochet commence son introduction en décrivant la situation politique en Israël et en Palestine. La dimension messianique du sionisme le plus ultra, incarné par le Likoud au pouvoir, apparaît régulièrement dans les prises de position, les déclarations et les indiscrétions de ses chefs. Ainsi, exemples à l’appui, il entend souligner que la dimension eschatologique des politiques poursuivies par les dirigeants hébreux ne relève pas d’un banal fantasme conspirationniste mais d’une réalité objective. En un mot, tout le projet sioniste de construction d’un État juif tendant à l’homogénéité ethnique est dès l’origine un projet messianique, celui de la construction d’un Grand Israël en accomplissement d’une hypothétique promesse divine.
Loin de l’histoire officielle du sionisme le décrivant comme un projet et une idéologie politique athéistes qui serait né au XIXe siècle, Youssef Hindi présente lui la thèse centrale de son ouvrage sur les origines mystiques, jusqu’ici méconnues, du projet sioniste et de la stratégie du Choc des civilisations ; projet messianique dont la naissance remonte au XIIIe siècle. Il fait, durant son exposé, un déroulé historique, des origines du messianisme actif à nos jours, en terminant sur ses implications géopolitiques.