Quel avenir pour la civilisation européene et la francophonie dans le nouveau monde multipolaire ? Avec Aymeric Chauprade à Genève.


(0)
307 Vues
0 commentaire
24.02.2014

Une synthèse des rapports de force politique mondiaux. Ces enjeux sont également contextualisés dans la lutte opposant une vision unipolaire du monde (américanisme) et les tendances multipolaires qui se dessinent depuis quelques années.

La destabilisation de la Syrie. Analyse d'Alain Soral après son voyage sur place.


(0)
351 Vues
0 commentaire
25.08.2011

Alain Soral passe en revue les différentes contradictions internes à la Syrie, et tente de redonner du sens à ce conflit dont les intérêts débordent largement du cadre national.

Analyse de la géopolitique iranienne. Avec Aymeric Chauprade sur Radio Courtoisie.


(0)
511 Vues
0 commentaire
30.04.2009

Une mise en perspective des grandes tendances géopolitiques de l'Iran, puissance déterminante du Moyen-Orient et du monde musulman.

Comprendre la Chine. Avec Eric de la Maisonneuve au Cercle Aristote.


(0)
4075 Vues
0 commentaire
11.06.2012

La Chine n'est pas celle que vous croyez ni celle qu'on nous présente le plus souvent sans contrastes, soit dans l'admiration de son exceptionnelle réussite économique, soit dans l'indignation de son régime politique et de ses excès.
La Chine est certes redevenue une grande puissance et ses performances économiques sont hors normes. Mais la Chine a deux faces, selon sa théorie du yin et du yang, l'envers et l'endroit.
Les enjeux sont colossaux et la tâche loin d'être achevée :une population gigantesque encore pour partie sous-développée, des systèmes d'éducation et de santé désuets, une transition politique incertaine, sans compter la bulle immobilière et l'emprise tenace de la corruption.
C'est à ce travail prométhéen que seront confrontés les dirigeants chinois qui seront cooptés lors du XVIIIe Congrès en octobre 2012.
Loin de la menace qu'on agite sous nos yeux, la Chine est d'abord un défi : pour elle-même et les problèmes qu'elle doit absolument surmonter pour se perpétuer, pour l'Occident qui doit apprendre à partager son leadership, pour le monde entier qui doit intégrer la Chine et la sortir définitivement de son isolement millénaire.

Sur la notion de taille en géopolitique : réponse à la propagande européiste. Avec Gilles Ardinat au Cercle Aristote.


(0)
505 Vues
0 commentaire
03.03.2014

L'un des arguments les plus invoqués pour justifier le "machin" européen est la nécessité de former un "grand ensemble" qui ferait contrepoids aux locomotives de la mondialisation que sont les Etats-Unis ou la Chine.
Gilles Ardinat, en s'appuyant sur plusieurs exemples historiques récents ou actuels (le Japon pendant la 2e Guerre Mondiale, le conflit Israëlo-Arabe ou le poids du Qatar sur la scène internationale), nous montre que la taille n'est qu'un élément de la puissance parmis d'autres, et qu'il n'est en aucun cas un critère nécessaire pour qu'une entité politique joue un rôle important dans le concert des nations.

Entretien avec Alain Soral sur Vox Galliae.


(0)
534 Vues
0 commentaire
12.2006

L'intellectuel dissident bien connu revient sur son expulsion de Sciences-Po du 2 décembre 2006 où l'on aura vu M. Descoings se déplacer personnellement pour virer Alain Soral de la séance de dédicace où il était pourtant invité.
Le voyage au Liban en compagnie de Dieudonné et de Thierry Meyssan est ensuite raconté.
Enfin, Alain Soral dresse un état des lieux des forces politiques françaises en présence.

Hégémonie allemande via les régionalismes européens. Avec Aymeric Chauprade et Pierre Hillard à Radio Courtoisie.


(0)
527 Vues
0 commentaire
07.01.2002

Une émission permettant de comprendre les logiques sur lesquelles l'Union européenne assoit sa domination sur les nations la constituant, à savoir la protection des minorités et le régionalisme.

Géopolitique de la Turquie. Avec Dorothée Schmid, Vincent Duclert et Tancrede Josseran sur RFI.


(0)
488 Vues
0 commentaire
12.06.2011

L’ascension de la Turquie est l’un des évènements majeurs de la décennie des années 2000.
Le pouvoir exercé par le parti AKP et le premier ministre Erdogan, s'il est amené a durer, aura un fort impact sur l’avenir de la Turquie et ses orientations en tant que nation musulmane.