Histoire critique de l'état d'urgence. Avec Marius Loris sur Radio Libertaire.


(0)
1139 Vues
0 commentaire
19.01.2016

Alors que le Parlement français vient d'approuver la prolongation de l'état d'urgence à la suite des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, il est important de ce demander d'où il procède.
Sur le plan légal, la la loi votée le 3 avril 1955, préparée sous le gouvernement de Pierre Mendès France et votée sous le gouvernement suivant dirigé par Edgar Faure, a été mise en vigueur trois fois durant la guerre d'Algérie : 1955, 1958 au moment de la crise de la IVe République et en 1961 durant le putsch des généraux.
Dès le départ, il y a une ambiguïté dans les termes de cette loi : l'état d'urgence est choisi plutôt que l'état de siège, afin de taire l'existence de la guerre d'Algérie mais aussi de nier le statut de combattants aux nationalistes algériens.
Cette ambiguïté demeure aujourd'hui et doit être réinterprétée avec les enjeux du moment.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Jeux Olympiques, une institution capitaliste et une mystification idéologique. Avec Jean-Marie Brohm sur Radio Libertaire.


(0)
1374 Vues
0 commentaire
2016

Jean-Marie Brohm, sociologue et théoricien critique du sport capitaliste, nous propose une analyse critique des Jeux Olympiques comme institution capitaliste et comme mystification idéologique.
Dans un deuxième temps, il revient sur l'histoire des Jeux Olympiques modernes (notamment des Jeux Olympiques de Berlin de 1936) et sur la personnalité de Pierre de Coubertin.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Sortir du travail-marchandise, ou barbarie. Avec José Chatroussat sur Radio Libertaire.


(0)
841 Vues
0 commentaire
29.03.2016

C'est en discutant des thèses de John Holloway dans Crack Capitalism avec son traducteur José Chatroussat qu'une critique radicale
du travail-marchandise est formulée.
Soutien au mouvement d'opposition au projet de loi-travail, esquisse d'un faire contre-et-au-delà du travail et du capitalisme : autant de propositions concrètes qui doivent nous permettre d'agir pour combattre le capitalisme ici et maintenant.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

30 ans après Tchernobyl, pour une critique radicale du capitalisme nucléaire. Avec Jean-Marc Royer sur Radio Libertaire.


(0)
872 Vues
0 commentaire
26.04.2016

Jean-Marc Royer, ingénieur de l'École nationale d'aviation civile et diplômé de l'université en histoire, nous propose une critique radicale du nucléaire entendu comme "crime contre l'humanité", comme stade suprême du capitalisme (et sa logique mortifère), et comme "fils ainé" du mode de connaissance scientifique.
Après une analyse du Projet Manhattan où la recherche d'une solution visant à causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines au mépris de toute considération humaine (solution mise en oeuvre lors des bombardements de Hiroshima-Nagasaki), c'est à un bilan sur l'actualité du combat anti-nucléaire que nous sommes conviés, via une exposition de l'état du désastre de Fukushima.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Crack Capitalism ! Autour de John Holloway. Avec José Chatroussat sur Radio Libertaire.


(0)
885 Vues
0 commentaire
16.02.2016

John Holloway, sociologue "libertaire" (anti-étatiste, anti-autoritariste, anti-"avant-guardisme"), marxien et altermondialiste, proche des zapatistes et des luttes au Mexique, a sorti un livre remarqué : Crack Capitalism. 33 thèses contre le capital.
C'est en compagnie de son traducteur José Chatroussat que nous pouvons aborder ses théories des "brèches" et de l'émancipation et sa critique radicale du capitalisme.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Analyse critique des médias capitalistes et des médias altercapitalistes. Avec Sylvain Quissol sur Radio Libertaire.


(0)
950 Vues
0 commentaire
2017

En réponse à une critique des médias de l'altercapitalisme étatiste de gauche -sans parler de celle d'extrême-droite-, nous est proposée une autre théorie critique des médias capitalistes, critique qui se veut marxienne, debordienne, loin de tout complotisme et de tout étatisme.
C'est l'approche structurelle qui est privilégiée, afin de comprendre les médias capitalistes en tant qu'entreprises devant participer à la course au profit, étudier les journalistes dans leur conformisme de classe et comme "idéologues actifs" (Marx, L'idéologie allemande).
Dans un deuxième temps, ce sont les critiques altercapitalistes-étatistes de gauche (Acrimed, Pierre Carles, Les nouveaux chiens de garde) et de leurs alter-médias (Fakir) qui sont étudiés et critiqués en dénonçant notamment leurs glissements conspirationnistes, confusionnistes et autoritaires.
L'émission se clot sur un appel à la poursuite du travail des auto-médias de lutte non-professionnels et libertaires.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Le football, arme de mystification idéologique et de démobilisation. Avec Jean-Marie Brohm sur Radio Libertaire.


(0)
902 Vues
0 commentaire
2016

Aux thuriféraires de la "religion athlétique" et du "culte de la performance", voici opposée la têtue réalité des faits. Censurées, occultées, refoulées, ces réalités, loin d'être de simples "déviations", "dénaturations" ou "dérives" comme le répètent à l'envi les idéologues sportifs, constituent au contraire la substance même du football-spectacle.
Derrière le matraquage footballistique de l'espace public se profilent toujours la guerre en crampons, les haines identitaires et les nationalismes xénophobes. Et derrière les gains, transferts et avantages mirobolants des stars des pelouses, promues "exemples pour la jeunesse", se cachent les salaires de misère, le chômage, l'exclusion, la précarité et l'aliénation culturelle de larges fractions de la population invitées à applaudir les nouveaux mercenaires des stades comme naguère les foules romaines étaient conviées par les tyrans aux combats de gladiateurs.
Le football-spectacle n'est donc pas simplement un "jeu collectif", mais une politique d'encadrement pulsionnel des foules, un moyen de contrôle social qui permet la résorption de l'individu dans la masse anonyme, c'est-à-dire le conformisme des automates.
Une analyse de circonstance, alors que va être sifflé le coup d'envoi de la coupe d'Europe de football.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Une histoire du mouvement révolutionnaire de 1881 à 1914. Avec Guillaume Davranche sur Radio Libertaire.


(0)
1102 Vues
0 commentaire
2016

Un siècle après l’immense boucherie de 1914-1918 dont est coresponsable l'État capitaliste français, 110 ans après une première tentative de grève générale en Mai 1906 et une Charte d'Amiens du syndicalisme révolutionnaire appelant à une abolition du salariat au moyen d'une grève générale, l'historien Guillaume Davranche nous propose une émission d'histoire du mouvement révolutionnaire, libertaire et anti-guerre de 1881 jusqu'à 1914.
Après une introduction critiquant du rôle de l'État français dans l'engrenage menant vers l'affrontement de 1914-1918, l'on suit l'évolution du mouvement révolutionnaire (plus particulièrement de ses franges libertaires/anarchistes) de 1881 jusqu'en 1909 (phase insurrectionnaliste 1880-1889, phase grève-généraliste 1889-1901, phase "héroïque" du syndicalisme révolutionnaire 1901-1909).
La seconde partie de l'émission est consacrée aux mutations du courant anarchiste-communiste ainsi qu'aux revirements politiques qui ont ponctué la guerre sociale d'avant-guerre.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.