Racisme et Culture. Avec Frantz Fanon au congrès international des écrivains et artistes noirs.


(0)
1108 Vues
0 commentaire
09.1956

Dans sa tentative de comprendre les structures de la domination coloniale, et les mentalités du colonisateur comme du colonisé, Frantz Fanon continue ici son travail d'exploration et s'intéresse à la valeur normative que certaines cultures se donnent.Il s'arrête ensuite sur le racisme comme élément culturel, et sur le racisme comme élément d'oppression systèmatique.Pour Frantz Fanon, le constat est sans appel : "Un pays colonial est un pays raciste."

Le fascisme assumé. Avec Gabriele Adinolfi sur Meta TV.


(0)
1061 Vues
0 commentaire
05.2014

Étudiant en lettres, section histoire romaine, Gabriele Adinolfi a débuté ses activités politiques durant les mouvements étudiants de la fin des années 1960. En 1968, il rejoint le Mouvement social italien (MSI), dans sa section "Filippo Anfuso" de Rome.
Exilé de son pays d'origine pendant de longues années, il a continué à mené une réflexion politique ancrée dans le leg de l'expérience fascite italienne.
Sa vision du monde a le mérite de s'opposer frontalement à la logique capitaliste néoliberale, qui reste le seul et vrai impérialisme aujourd'hui.
Une conversation radicale et hors des sentiers battus.

Interventions d'Alain Soral à l'Assemblée Générale 2009 d'E&R.


(1)
901 Vues
0 commentaire
27.03.2009

Alain Soral aborde différent sujets lors de cette Assemblée Générale, comme le lien entre le communisme et le Christ, l'écologie, le rapport entre E&R et les musulmans, la radicalité et la nécessité d'une politique de réconciliation pour éviter le chaos social.

La place de l'Islam et des musulmans en France. Débat entre Alain Soral et Abdelaziz Chaambi sur OummaTV.


(1)
716 Vues
0 commentaire
03.2012

Un débat agité entre l’essayiste Alain Soral et Abdelaziz Chaambi, président de la Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie (CRI).

Quart d'heure de célébrité de Michel Drac, interviewé par Jean Robin.


(0)
871 Vues
0 commentaire
06.2010

L'auteur parle de son passage à E&R, du FN, du "démon" Mitterrand, du lobby pro-israélien, du conflit israélo-palestinien, des média et de la question raciale.

L'Etat pénal ou comment punir les pauvres. Avec Loïc Wacquant.


(0)
1082 Vues
0 commentaire
2004

Le tour résolument punitif pris par les politiques pénales lors de la dernière décennie ne relève pas du simple diptyque "crime et châtiment". Il annonce l’instauration d’un nouveau gouvernement de l’insécurité sociale visant à façonner les conduites des hommes et des femmes pris dans les turbulences de la dérégulation économique et de la reconversion de l’aide sociale en tremplin vers l’emploi précaire. Au sein de ce dispositif "libéral-sécuritaire", la police et la prison retrouvent leur rôle d’origine : plier les populations indociles à l’ordre économique et moral émergent.
C’est aux États-Unis qu’a été inventée cette nouvelle politique de la précarité, dans le sillage de la réaction sociale et raciale aux mouvements progressistes des années 1960 qui sera le creuset de la révolution néolibérale. Cet exposé démontre comment, à l’ère du travail éclaté et discontinu, la régulation des classes populaires ne passe plus par le seul bras, maternel et serviable, de l’État social mais implique aussi celui, viril et sévère, de l’État pénal.

La race des seigneurs. Débat entre Alain de Benoist, Jean-Luc Domenach et Pierre-André Taguieff chez Michel Polac sur M6.


(0)
1590 Vues
0 commentaire
1988

Un échange sur le racisme et les diverses formes que peuvent revêtir cette idéologie.
Emission "Libre et change".

Comprendre l'antiracisme. Avec Alain Soral et Mathias Cardet à Nantes.


(1)
864 Vues
0 commentaire
15.02.2014

S'il est un bien une thématique utilisée par le pouvoir pour masquer ses défaites depuis 30ans, il s'agit de l' "antiracisme".
Après le "tournant de la rigueur" du Parti Socialiste en 1983, un "antiracisme institutionnel" c'est progressivement mis en place et a eut pour effet de dresser les populations immigrées contre le peuple français "de souche". L'immigration était alors devenue une œuvre progressiste en soi, en danger constant des colères irrationnelles d'un peuple inculte et raciste, soit le portrait-robot des futurs électeurs du Front National.
Cette manipulation malsaine n'a eu pour seul effet que de monter certains segments des classes populaires contre les autres, pour le plus grand profit des classes dirigeantes.
Détricotage de l'arnaque par Alain Soral et Mathias Cardet.