La gauche révisionniste. Avec Thierry Wolton sur Radio Courtoisie.


(0)
441 Vues
0 commentaire
02.06.2019

Nier l'existence des crimes contre l'humanité, en minimiser les faits ou les déformer est du négationnisme. Sont des négationnistes ceux qui doutent de la réalité des camps d'extermination nazis, qui remettent en cause l'unicité de la Shoah. Refuser de reconnaître ou relativiser le génocide arménien et le massacre des Tutsis est aussi du négationnisme.
En revanche, minimiser le nombre des victimes du communisme, dénier aux régimes communistes leur caractère totalitaire, continuer à présenter l'enfer vécu par ceux qui l'ont connu comme une nostalgie, n'est pas considéré comme une négation de l'histoire du XXe siècle.
Pourquoi ne parle-t-on pas de négationnisme de gauche, d'où vient ce blocage, quels sont ceux qui le pratiquent, que cachent-ils, quelles conséquences cet escamotage du passé a-t-il sur notre monde actuel qui en est l'héritage ?
Thierry Wolton décrit les mécanismes de cette résistance aux vérités dérangeantes, et analyse la manière dont cet aveuglement historique conditionne les enjeux actuels : terrorisme islamique, montée du populisme, renouveau du nationalisme, retour de l'antisémitisme.
Regarder l'histoire en face, sans mensonge ni omission, est une nécessité pour se garder de ce que la nature humaine est toujours capable de reproduire. Dénoncer le négationnisme de gauche au même titre que les autres négationnismes n'est pas seulement une affaire de morale, c'est aussi une question de sauvegarde.

Émission du "Libre Journal des amitiés françaises", animée par Thierry Delcourt.

Coronavirus : vers la fin de l'UE ? Quelle situation en Grèce ? Avec Olivier Delorme pour Le club du Mercredi.


(0)
297 Vues
0 commentaire
06.04.2020

Olivier Delorme, historien, essayiste, et écrivain, est l'auteur de 30 bonnes raisons de sortir de l'Europe. Il accorde un entretien dont la crise du COVID19 est le centre de la conversation.
Résidant la moitié de l'année en Grèce, il est particulièrement bien placé pour comparer la gestion de la crise sanitaire des les deux pays. Où comment Macron s'y prend moins bien bien que son homologue grec...
Dans un second temps, il nous rappelle l'urgence du Frexit et nous expose les raison de l'explosion à venir de l'Union Européenne.

Après la décadence. Avec Pierre-Yves Rougeyron au Club Gutenberg.


(0)
310 Vues
0 commentaire
29.11.2019

Politologue, directeur de la revue Perspectives Libres et président du Cercle Aristote, Pierre-Yves Rougeyron nous esquisse les alternatives politiques et sociales au désenchantement provoqué par le contexte de "marche en avant" forcé du régime macroniste.
Un constat froid et lucide qui appelle à une ressaisie pour que le renouvellement puisse advenir.

La Révolution française. Avec Stéphanie Roza pour La France insoumise.


(1)
257 Vues
0 commentaire
13.09.2016

La Révolution française est un événement d'importance universelle et un extraordinaire creuset d'idées nouvelles qui a jeté les bases des grands courants politiques français contemporains.
Qui sont les ancêtres des Républicains de droite, des socialistes, des Insoumis ? Comment sont nées leurs idées et qu'ont-ils laissé en héritage aux générations militantes contemporaines ?
Afin de répondre à ces questions, c'est Stéphanie Roza, chercheur au CNRS s'intéressant particulièrement aux théories philosophiques et politiques des acteurs de la Révolution, qui nous partage ses connaissances.

Histoire du Fascisme. Avec Frédéric le Moal sur Radio Athéna.


(0)
630 Vues
0 commentaire
27.06.2019

Qu'est-ce que le fascisme ? Fut-il un mouvement réactionnaire, conservateur ou révolutionnaire ? Se situait-il à gauche ou à droite ? Et bien entendu : quelle place occupa Mussolini dans les débats idéologiques et dans le fonctionnement du régime ?
Frédéric le Moal donne non seulement des réponses à ces questions cruciales, mais porte sur le fascisme un regard nouveau et inhabituel chez les historiens français. Réaffirmant avec force le caractère totalitaire du régime, il replace l'idéologie qui le fonde dans sa nature révolutionnaire tout en la rattachant à la Révolution française et au socialisme.
Si les fascistes cherchèrent à détruire par la violence la modernité libérale de leur temps, ce ne fut pas au nom d'un âge d'or révolu et dans une démarche passéiste, mais avec la volonté farouche de construire une société et un homme nouveaux. Cette ambition imprégnait aussi bien les pensées et les actes du Duce que ceux de ses disciples, y compris dans la radicalisation sanglante de la république de Salò.
Pour toutes ces raisons, l'histoire du fascisme, ici racontée de la prise de pouvoir de Mussolini jusqu'à sa mort, est celle d'une révolution avortée.

Émission des "Jeudis du Carrefour de l'Horloge", animée par Henry de Lesquen.

Bloc élitaire contre bloc populaire. Avec Jérôme Sainte-Marie sur Putsch Média.


(0)
279 Vues
0 commentaire
13.04.2020

Le politologue Jérôme Sainte-Marie utilise Karl Marx et une analyse en termes de classes sociales afin de comprendre l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron par la constitution d'un bloc élitaire autour de sa personne.
Sur fond de retour de la lutte des classes, c'est bien le clivage gauche/droite qui est en train de disparaître : un nouvel ordre démocratique se dessine, avec le bloc populaire incarné par Marine Le Pen en contre-point.

Pourquoi les souverainistes perdent-ils leurs guerres ? Avec David Desgouilles et Jean-Michel Salgon au Cercle Aristote.


(0)
241 Vues
0 commentaire
24.02.2020

La mouvance souverainiste, depuis son apparition sur la scène politique il y a une trentaine d'années, a suscité bien des espoirs ainsi que bon nombre d'illusions.
Pour revenir sur les heurs et malheurs de ceux pour qui l'indépendance nationale est la condition nécessaire pour mener une politique dans l'intérêt des français, le politologue Jean-Michel Salgon et le journaliste et romancier David Desgouilles sont réunis afin de débattre des bouleversements et lignes de fracture idéologiques qui travaillent la galaxie souverainiste.

La France et l'Europe à l'heure de la crise du coronavirus. Avec Pierre-Yves Rougeyron pour Le club du Mercredi.


(0)
420 Vues
0 commentaire
02.04.2020

Politiste et président du Cercle Aristote, Pierre-Yves Rougeyron donne un entretien dans lequel il revient longuement sur la crise du Coronavirus et ses conséquences.
Un point général de la situation est d'abrd établi pour la France, particulièrement quant aux manquements de l'Etat et aux différentes polémiques qui entourent cette crise sanitaire.
Dans un deuxième temps, c'est le traitement de la pandémie à l'échelle européenne et internationale qui est abordé.