Alain de Benoist chez Frédéric Taddei à Europe 1.


(0)
622 Vues
0 commentaire
11.12.2007

Variations sur les thèmes de prédilection d'Alain de Benoist.

Pas d'écologie sans démocratie ! Avec Etienne Chouard.


(0)
406 Vues
0 commentaire
14.02.2012

Entrevue avec Etienne Chouard, réalisée par Roger NYMO dans le cadre de la troisième "Nuit Radio Active" du Réseau Zéro Nucléaire (RZN).

Alain Bauer : escroc ou toquard ? Avec Emmanuel Ratier à Radio Courtoisie.


(0)
1874 Vues
0 commentaire
22.09.2005

A l'occasion de la sortie du livre d'Alain Bauer "Le Crépuscule des Frères, La Fin de la Franc-Maçonnerie ?", Emmanuel Ratier nous apporte ses lumières sur le matricule du Grand Maître du Grand Orient de France, et plus généralement sur la crise de la Franc-Maçonnerie française.

Karl. Prénom : Marx. Avec Christian Laval et Pierre Dardot à Citéphilo.


(0)
419 Vues
0 commentaire
23.11.2012

L'oeuvre de Marx cherche à articuler deux perspectives très différentes. C'est du moins la thèse que les deux auteurs essaient de montrer. La première est la logique du capital comme système achevé : il s'agit de dégager à la fois le mouvement inéluctable par lequel le capital se développe " en une totalité " qui " se subordonne tous les éléments de la société ", et le " jeu des lois immanentes de la production capitaliste " qui conduit le capitalisme à accoucher nécessairement d'un nouveau mode de production. La seconde est la logique stratégique de l'affrontement, c'est-à-dire celle de la guerre des classes, laquelle transforme les conditions de la lutte et les subjectivités des acteurs de la lutte. Le " communisme " sera donc la formule qui permet la résolution imaginaire de cette tension. Alain Lhomme introduit la conférence.

Eurasisme : une alternative à l'hégémonie libérale. Avec Christian Bouchet et Alexandre Douguine à l'Athénée Municipale de Bordeaux.


(0)
406 Vues
0 commentaire
29.10.2012

Le projet Eurasiste vise à constituer une alternative sérieuse à l'hégémonie libérale et au monde unipolaire qu'elle entend imposer. Alexandre Douguine y défend une conception multipolaire du monde, c'est-à-dire le monde comme ensemble de grands espaces possédant leurs systèmes de valeurs particuliers. Il insiste aussi sur la nécessité de se dégager des idéologies politiques des deux derniers siècles et notamment des deux idéologies, communiste et fasciste, qui ont échoué dans leur lutte contre le libéralisme parce qu'abritant des éléments inacceptables et étant elles-mêmes trop enracinées dans la modernité.
Christian Bouchet, quant à lui, montrera en quoi la mouvance "antifa" est une courroie de transmission des intérêts mondialistes en se faisant les défenseurs de l'ordre établi.
La conférence est organisée par E&R Aquitaine.

La démocratie réelle : débat entre Etienne Chouard et Yvan Blot sur Enquête&Débat.


(0)
343 Vues
0 commentaire
25.10.2011

Yvan Blot et Etienne Chouard débattent de la réalité du gouvernement représentatif, des mécanismes institutionnels en place, de leur évolution souhaitable pour l'institution d'un système politique démocratique et des expériences historiques de démocratie directe. L'échange est intéressant dans le sens où Yvan Blot se déclare volontiers libéral, de droite, alors qu'Etienne Chouard se reconnait davantage comme l'héritier d'une tradition classiquement étiquettée aujourd'hui à "gauche".

Le commun comme détermination de l'agir. Avec Christian Laval et Pierre Dardot à Citéphilo.


(0)
438 Vues
0 commentaire
26.11.2010

Selon une première approche, le commun serait une détermination de certains biens dont la propriété intrinsèque serait de ne pas être appropriables à titre privé. Ce qui revient à classer les choses en termes de biens "communs", de biens "publics" ou de biens "privés".
Selon une autre approche, le commun devrait être soustrait à la catégorie de l’avoir : ce que nous aurions en partage, ce serait notre condition même d’êtres finis, déterminant comme une communauté du "manque".
Mais le commun n’est ni une détermination inhérente à une certaine catégorie de biens, ni une détermination relevant immédiatement du mode d’être de l’homme. Il est une détermination de l’agir : seul l’agir commun peut donner à des choses de devenir communes tout en produisant une figure inédite du collectif.