Penser à droite. Avec Emmanuel Terray sur Fréquence Protestante.


(0)
457 Vues
0 commentaire
21.07.2012

La pensée de droite est diverse et changeante, mais par-delà ses multiples déclinaisons à travers l'histoire, Emmanuel Terray pense possible d'identifier un socle commun, un faisceau d'axiomes qui, sans former une doctrine unique, permet aux penseurs de droite d'appréhender les faits à travers les mêmes catégories et de les apprécier au regard des mêmes valeurs.
Ces axiomes ont pour noms réalisme, ordre, hiérarchie, autorité, patrie, morale.
Ils impliquent une certaine conception de la nature humaine et de l'histoire, une certaine image des rapports entre l'individu, la société et l'Etat, et une certaine idée de la politique.
Enfin, ils organisent les relations que la pensée de droite entretient avec deux "voisins" de nature très différente, mais qui sont pour elle de la plus haute importance : d'un côté l'extrême droite, de l'autre l'Eglise catholique.

Marx et le matérialisme antique. Avec Jean Salem au séminaire "Marx au XXIème siècle".


(0)
586 Vues
0 commentaire
08.11.2011

« S’il est vrai qu’aujourd’hui les conclusions de Marx ne pourraient guère être acceptées dans le détail, sa thèse est d’un très réel intérêt pour qui étudie l’épicurisme... et quiconque étudie l’épicurisme, à la lire, en retirera quelques idées fort éclairantes » : ce jugement de Cyril Bailey, formulé voici soixante ans, conserve justesse et actualité. 
Jean Salem s'attache à lui ajouter du crédit, en tâchant de restituer le plan général de l’ouvrage, puis en y étudiant par après deux thèmes particuliers qui sont la théorie des météores et celle de la déclinaison atomique.
Conférence donnée dans le cadre du séminaire "Marx au XXIème siècle. L'esprit et la lettre", à Paris I-Sorbonne, Amphithéâtre Lefebvre.

Schopenhauer précurseur de Nietzsche. Par Amfortas sur le LibreTeamSpeak.


(0)
427 Vues
0 commentaire
20.11.2011

Le conférencier aborde les 4 points suivants :
  I - La volonté et la représentation chez Schopenhauer
  II - Schopenhauer et les religions
  III - L'influence de Schopenhauer chez Nietzsche
  IV - Le rejet par Nietzsche des thèses de Schopenhauer

Entretien sur La Quatrième Théorie Politique. Avec Alexandre Douguine à Bordeaux.


(0)
318 Vues
0 commentaire
29.11.2012

Après la naissance et la mort du libéralisme, du socialisme et du fascisme, il est temps de réfléchir à la doctrine qui remplacera ces vieilleries poussiéreuses.

Discussion avec Alain Soral sur le LibreTeamSpeak.


(0)
393 Vues
0 commentaire
08.01.2012

L'écrivain agitateur bien connu vient présenter son oeuvre de réconciliation de tous les français autour de l'idée de Nation.
C'est l'occasion de répondre à de nombreuses questions d'auditeurs sur des sujets vastes et variés.

Pierre Boutang et la pensée d'Action Française. Par Axel Tisserand à l'Action Française.


(0)
760 Vues
0 commentaire
26.03.2010

Ce philosophe longtemps interdit d'enseignement fut aussi journaliste, romancier, pamphlétaire, poète, critique littéraire, traducteur.
Entré adolescent à l'Action française, doté d'une vive intelligence et d'un courage sans faille, rapidement repéré par Maurras, il fut, jeune agrégé, au coeur d'une tentative de coup d'État à Alger en 1942, avant d'être épuré à la Libération puis de devenir, à la demande de Maurras, éditorialiste politique à Aspects de la France (1947-1954), qui avait pris la succession de L'Action française.
En 1955, avec Michel Vivier, il fonde La Nation française, qui renouvellera le ton de la presse politique. Son attitude à l égard du général de Gaulle durant la guerre d'Algérie, entre soutien prudent et hostilité ouverte, lui valut d'être le journaliste le plus condamné pour offenses au chef de l'État.
Toute sa vie, son espérance et son action politiques eurent pour objet le rétablissement de la royauté, incarnée par le comte de Paris.

Interview de Bernard Stiegler par Frédéric Taddeï sur Europe 1.


(0)
533 Vues
0 commentaire
08.02.2007

Bernard Stiegler parle de sa vie, de ses activités professionnelles, de ses préoccupations intellectuelles, notamment le rapport entre l'homme, la technique et le monde. Il développe enfin une analyse de notre moment social-historique qu'il articule autour du concept de capitalisme libidinal.
Emission "Regarde les hommes changer".

Le Complexe d'Orphée : la gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès. Avec Jean-Claude Michéa aux Matins de France Culture.


(0)
476 Vues
0 commentaire
06.10.2011

Le philosophe vient présenter et défendre la thèse selon laquelle la gauche moderne, gangrénée par le libéralisme, se serait éloignée de la cause du peuple.