Pour une stratégie communiste. Avec Frédéric Lordon pour ContreTemps.


(0)
209 Vues
0 commentaire
07.2021

À l'occasion de la sortie de son dernier livre, Figures du communisme (La Fabrique, 2021), Frédéric Lordon revient sur son parcours et le déploiement de questionnements stratégiques menés depuis plusieurs années pour contribuer à sortir de l'impuissance.
Dans un premier temps, c'est l'état du capitalisme parvenu à un stade d'accumulation tel qu'il devient non plus seulement délétère mais mortifère, responsable d'un véritable écocide, qui est analysé. Le capitalisme est décrit ici comme une prise d'otage, un capturat, qui renvoie aussi à un certain régime d'affects et de pulsions.
Il est ensuite important de formuler une alternative qui serait désirable, ce que Frédéric Lordon avec d'autres n'hésite pas/plus à appeler "communisme". On y revient sur les expériences émancipées de l'emprise capitaliste et l'on débat de l'État, sur son dépérissement ou pas.
Enfin, l'échange se termine sur une exploration des nœuds stratégiques qui forment en eux-mêmes une perspective de transition, notamment par la description de ce qui est dénommé garantie économique générale : on s'interroge sur un programme et plus encore un projet qui ne soit pas institutionnel mais bel et bien émancipateur.

Émission "C'est quoi le plan ?", présentée par Ludivine Bantigny.

Foi chrétienne et vision du monde. Avec Henri Blocher à l'Eglise du Tabernacle à Paris.


(0)
168 Vues
0 commentaire
2012

C'est dans le chapitre 17 du livre des Actes des Apôtres qu'est relatée la célèbre rencontre entre l'apôtre Paul et les philosophes épicuriens et stoïciens, sur l'Aréopage d'Athènes.
Le professeur de théologie systématique Henri Blocher nous propose de nous pencher sur cet épisode pour comprendre comment le chrétien peut aborder la philosophie et construire une vision du monde conforme à la Bible.
En effet, deux questions concernent en premier chef la philosophie et la foi, traitées dans le discours de Paul : la connaissance (comment atteindre le vrai et la place de la raison) et l'absolu (la question de la divinité). Il est temps de saisir ces questions à bras le corps, car des réponses solides sont formulables !

Les paradoxes de Raymond Abellio. Avec Jean-Charles Roux et Raphaël Juan sur TV Libertés.


(0)
205 Vues
0 commentaire
03.2022

Étrange Raymond Abellio (1907-1986). Issu d'un milieu très modeste, il intègre la prestigieuse École Polytechnique ; d'abord "homme de puissance", engagé dans l'action politique qui le mènera de la gauche socialiste révolutionnaire au collaborationnisme, ensuite, "homme de connaissance", métaphysicien et romancier voué à l'étude des sciences sacrées traditionnelles.
L'Occident, d’après lui, n'a pas dit son dernier mot : et si la pensée philosophique moderne et la recherche scientifique renouaient avec la plus ancienne sagesse ?

Émission "Les idées à l'endroit", animée par Rémi Soulié.

La vie solide : la charpente comme éthique du faire. Avec Arthur Lochmann sur France Culture.


(0)
153 Vues
0 commentaire
21.05.2021

À l'université, Arthur Lochmann pensait que les concepts étaient le tout de l'existence. Pourtant, il rencontre le bois et ses exigences, un rappel vivant aux sensations.
Le travail de cette matière est-il un dialogue ? Comment faire confiance à ses sens, ses mains, pour développer les bons gestes ?

Émission "Les Chemins de la philosophie", animée par Adèle Van Reeth.

Faire parler le ciel. Avec Peter Sloterdijk sur France Culture.


(0)
238 Vues
0 commentaire
11.06.2021

La religion, dans les temps archaïques, pouvait se comprendre comme un rituel et un sacrifice. Mais depuis l'Antiquité, ce sont des procédés littéraires plus ou moins élaborés, le plus souvent poétiques, qui rapportent les actions, paroles et pensées des dieux.
Pourquoi avons-nous fait parler les dieux ? D'où vient notre besoin de textes religieux ? Comment intériorisons-nous le divin ?
Peter Sloterdijk, l'un des penseurs les plus stimulants de sa génération, explore tous les rouages du théâtre de la parole divine.

Émission "Les Chemins de la philosophie", animée par Adèle Van Reeth.

Comment saisir l'air du temps ? Avec Bruce Bégout et Marielle Macé sur France Culture.


(0)
148 Vues
0 commentaire
16.04.2021

Nous sentons toutes et tous que l'air du temps change, est en train de changer, avec la pandémie et au-delà dans l'époque. Mais qu'est-ce donc que cela, l'air du temps ? Est-on condamné à le subir ou peut-on le transformer ?
L'air du temps, cela semble à la fois insaisissable et le plus important. C'est la toile de fond pour toute notre vie, une atmosphère, une "ambiance", comme dit Bruce Bégout, philosophe et auteur du livre Le concept d'ambiance : essai d'éco-phénoménologie (Seuil, 2020).
Une perception de l'air du temps à mettre en perspective de "la composante immédiatement sociale, située, très inégalitaire des conditions sous lesquelles cette pandémie surgit" nuance l'écrivaine Marielle Macé, qui signe le texte Parole et pollution (AOC, 2021).
Quel rôle l'air du temps joue-t-il en nous, notamment par nos paroles et par nos actes ? Comment le sentir ? Comment respirer librement dans cet air du temps ? La philosophie, mais aussi la littérature, peuvent nous aider à saisir l'air du temps, à comprendre que le plus impalpable est aussi le plus vital et qu'il n'est pas inaccessible, qu'on peut arriver à l'exprimer.

Émission "À présent", animée par Frédéric Worms.

La déconstruction et le neutre. Avec Baptiste Rappin pour l'Université Sorbonne-Nouvelle.


(0)
183 Vues
0 commentaire
2022

Maître de Conférences à l'Université de Lorraine, Baptiste Rappin mène une réflexion sur les fondements philosophiques et anthropologiques de la société industrielle et managériale. Récemment, c'est au mouvement de la déconstruction qu'il s'est intéressé, mouvement qui porte une attention particulière au au genre neutre, dans lequel il voit un défi à l'assignation à l'identité opérée par le concept.
Alors qu'aujourd'hui certains militent pour l'adoption de l' "écriture inclusive" ou encore des pronoms personnels "neutres", il est intéressant de se demander si nous n'avons pas affaire à des héritiers de la déconstruction dans ce retour assumé à une forme d'indifférenciation.

Une intervention dans le cadre des "leçons de la Sphère", dispensées par Carlos Pereira.

Comment le langage fabrique le monde ? Avec Francis Wolff pour le Festival Philosophia.


(0)
216 Vues
0 commentaire
05.09.2021

Le monde n'existerait pas pour nous si nous n'avions pas à notre disposition des noms, des verbes et des pronoms qui nous permettent de formuler les trois grandes questions qui agitent l'humanité depuis ses origines : Qu'est-ce qui existe réellement ? Pourquoi tout ce qui arrive, arrive ? Qui a fait cela ? C’est la thèse simple, mais profonde du philosophe Francis Wolff.
En l'exposant à travers des exemples concrets et des références à Aristote, Descartes ou Leibniz, il nous délivre une magistrale leçon de philosophie.

Un entretien mené pas Martin Legros.