Entretien sur La Quatrième Théorie Politique. Avec Alexandre Douguine à Bordeaux.


(0)
530 Vues
0 commentaire
29.11.2012

Après la naissance et la mort du libéralisme, du socialisme et du fascisme, il est temps de réfléchir à la doctrine qui remplacera ces vieilleries poussiéreuses.

Discussion avec Alain Soral sur le LibreTeamSpeak.


(1)
657 Vues
0 commentaire
08.01.2012

L'écrivain agitateur bien connu vient présenter son oeuvre de réconciliation de tous les français autour de l'idée de Nation.
C'est l'occasion de répondre à de nombreuses questions d'auditeurs sur des sujets vastes et variés.

Interview de Bernard Stiegler par Frédéric Taddeï sur Europe 1.


(0)
875 Vues
0 commentaire
08.02.2007

Bernard Stiegler parle de sa vie, de ses activités professionnelles, de ses préoccupations intellectuelles, notamment le rapport entre l'homme, la technique et le monde. Il développe enfin une analyse de notre moment social-historique qu'il articule autour du concept de capitalisme libidinal.
Emission "Regarde les hommes changer".

Pierre Boutang et la pensée d'Action Française. Par Axel Tisserand à l'Action Française.


(1)
1110 Vues
0 commentaire
26.03.2010

Ce philosophe longtemps interdit d'enseignement fut aussi journaliste, romancier, pamphlétaire, poète, critique littéraire, traducteur.
Entré adolescent à l'Action française, doté d'une vive intelligence et d'un courage sans faille, rapidement repéré par Maurras, il fut, jeune agrégé, au coeur d'une tentative de coup d'État à Alger en 1942, avant d'être épuré à la Libération puis de devenir, à la demande de Maurras, éditorialiste politique à Aspects de la France (1947-1954), qui avait pris la succession de L'Action française.
En 1955, avec Michel Vivier, il fonde La Nation française, qui renouvellera le ton de la presse politique. Son attitude à l égard du général de Gaulle durant la guerre d'Algérie, entre soutien prudent et hostilité ouverte, lui valut d'être le journaliste le plus condamné pour offenses au chef de l'État.
Toute sa vie, son espérance et son action politiques eurent pour objet le rétablissement de la royauté, incarnée par le comte de Paris.

Le Complexe d'Orphée : la gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès. Avec Jean-Claude Michéa aux Matins de France Culture.


(0)
725 Vues
0 commentaire
06.10.2011

Le philosophe vient présenter et défendre la thèse selon laquelle la gauche moderne, gangrénée par le libéralisme, se serait éloignée de la cause du peuple.

Notre humanité. D'Aristote aux neurosciences. Avec Francis Wolff à Citéphilo.


(0)
758 Vues
0 commentaire
19.11.2011

Francis Wolff témoigne ici de sa pensée sur l'évolution de la conception de l'homme dans l'histoire de la philosophie.
On y retrouve quatre conceptions de la nature humaine : d'Aristote avec "l'animal rationnel" jusqu'à la figure actuelle de l' "homme des neurosciences, des sciences cognitives et de la biologie de l'évolution", en passant par la figure de "la substance pensante unie à un corps" de Descartes et l'homme des sciences humaines, de la sociologie et de la psychanalyse au XXème siècle.
La conférence s'est tenue au couvent des Dominicains de Lille.

Aux sources du mondialisme, par Pierre Hillard chez les Non-Alignés.


(0)
629 Vues
0 commentaire
15.12.2012

Est dressé, dans cette conférence une vue d’ensemble des méthodes et projets du mondialisme.
Partant de ses travaux sur les minorités et les indépendantismes, Pierre Hillard remonte progressivement jusqu’aux sources messianiques les plus anciennes de ce projet. Il nous livre ici une analyse encore inédite des ambitions et des visées mondialistes.
L’avènement d’un État mondial est-il inéluctable ? Quelle métaphysique sous-tend cette ambition totalitaire ? Qui veut rebâtir Babel ? Qu’est-ce que le « Noachisme » ? Qui veut une nouvelle religion mondiale ?
Après avoir exploré les arcanes des organisations supra et infra-étatiques qui veulent dissoudre les nations, Pierre Hillard oriente maintenant ses travaux sur ce qu’il estime être le cœur et la matrice du mondialisme mais aussi son but final : l’établissement d’une religion mondiale pilotée par un peuple de prêtres de l’humanité. Cette religion, le Noachisme, ne pouvant pleinement s’étendre qu’après la destruction du principal obstacle sur son chemin : la religion catholique romaine.

La lecture bourdieusienne du néolibéralisme et ses implications politiques. Avec Christian Laval au séminaire Sophiapol.


(0)
657 Vues
0 commentaire
11.02.2012

Cette intervention vise à mieux comprendre certains aspects du travail de Pierre Bourdieu ainsi que les relations qu’il entretenait avec d’autres disciplines que la sociologie.
Christian Laval tentra d'évoquer sa place parmi les théories sociologiques du politique, certains de ses objets politiques comme le néolibéralisme ou la politique éducative, ou les modalités de son engagement dans l’espace public.