Penser le mal. Avec René Girard et Jean-Pierre Dupuy à Répliques sur France Culture.


(0)
1462 Vues
0 commentaire
23.11.2002

"Les passions primitives, qui toutes tendent directement à notre bonheur, ne nous occupent que des objets qui s’y rapportent et n’ayant que l’amour de soi pour principe sont toutes aimantes et douces par leur essence ; mais quand, détournées de leur objet par des obstacles, elles s’occupent plus de l’obstacle pour l’écarter que de l’objet pour l’atteindre, alors elles changent de nature et deviennent irascibles et haineuses. Et voilà comment l’amour de soi qui est un sentiment bon et absolu devient amour-propre ; c’est-à-dire un sentiment relatif par lequel on se compare, qui demande des préférences, dont la jouissance est purement négative et qui ne cherche plus à se satisfaire par notre propre bien, mais seulement par le mal d’autrui." Rousseau Juge de Jean-Jacques

Qu'est-ce que l'être humain ? Avec Francis Wolff à l'ENS Paris.


(0)
846 Vues
0 commentaire
11.10.2010

Francis Wolff entreprend de définir l'être humain comme animal rationnel.
La démonstration utilisée s'appuie sur la fonction prédictive du langage et la capacité autoréflexive de l'humain.
C'est donc en réfléchissant aux "plis" (Gilles Deleuze) contenus dans ses croyances et ses désirs que l'humain prend forme et s'affirme comme annimal rationnel.

Conférence donnée dans le cadre des "Lundis de la philosophie".

La philosophie et l'amour. Avec Rémi Brague et Jean-Luc Marion à Répliques sur France Culture.


(0)
1279 Vues
0 commentaire
06.09.2003

Une conversation sur l'amour du point de vue philosophique, question qui -malgré l'étymologie du mot qualifiant la discipline- reste la grande absente de la pensée rigoureuse.

L'être contre l'avoir. Avec Francis Cousin sur Méridien Zéro.


(0)
794 Vues
0 commentaire
25.11.2012

Francis Cousin voit l'histoire et la vie comme un combat immanent entre l’Être et la Marchandise. 
Le monde semble, selon lui, le lieu du combat "radical" entre ces deux substances primitives. 
Comme le Mal porte la division au sein du Bien pour régner, la spécialisation dans la communauté des hommes (l’Être) est le fruit de l’action de la Marchandise, et cette division fait s’entre-déchirer l’Être.
D’où la critique radicale de la Marchandise, propre, selon lui, au cosmos sacral indo-européen, vu comme la réaction de l’Être face à son adversaire, la Marchandise.
Emission animée par le Lieutenant Sturm accompagné de Pascal Lassalle.

Rencontre avec Eric Werner, sur Méridien Zéro.


(0)
920 Vues
0 commentaire
07.10.2012

Le politologue et essayiste suisse déploie ses analyses critiques de la société libérale contemporaine.
Emission animée par Jean-Louis Roumégace et Wilsdorf.

Rencontre avec la revue "Eléments" et la revue "Krisis", sur Méridien Zéro.


(0)
755 Vues
0 commentaire
29.04.2012

A l'occasion de la sortie du dernier numéro d'Eléments (n°143, sur le tricentenaire de la naissance de Rousseau) et des deux derniers numéros de la revue Krisis (Religion ? et Monothéisme/Polythéisme ?), le Lieutenant Sturm et PGL reçoivent Pascal Esseyric et Patrick Pehel d'Eléments et Michel Thibault de Krisis.

Des héritiers sans passés. Avec Françoise Bonardel sur France Culture.


(0)
753 Vues
0 commentaire
24.12.2010

Après une longue introduction pendant laquelle Françoise Bonardel revient sur son parcours (l'intérêt et l'étude de l'alchimie et de l'hermétisme, son attrait pour Antonin Artaud), le thème de la crise de l'identité européenne est abordé.
En lieu et place des définitions friables et moribondes de la culture européenne, elle propose la troisième voie de la renaissance spirituelle à travers la "grande culture" de la Renaissance et des Lumières, entre ces deux écueils que sont l’enracinement patriotique et le relativisme d’une société de consommation mondialisée.
Emission "For intérieur" animée par par Olivier Germain-Thomas.

Les grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire. Avec René Passet à la Librairie Tropiques.


(0)
630 Vues
0 commentaire
11.03.2011

René Passet présente sa somme sur l'histoire des théories économiques prises dans leur chronologie et le contexte épistémologique qui les explique et les rend intelligibles.
Il vient ensuite débattre des grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire, et termine sur quelques questions d'actulité.