André Gorz et la dynamique du capitalisme. Avec Carlo Vercellone à Lyon.


(0)
727 Vues
0 commentaire
17.06.2009

André Gorz a opéré dès les années soixante une critique du capitalisme cognitif, en focalisant son analyse, comme les marxistes, sur le travail, comme le foyer de nouvelles contradictions et de nouvelles formes de dépassement.
Dénonçant l’imminence d’une crise irréversible et radicale des sociétés contemporaines, Gorz explore les carences du travail, à travers ce paradoxe par lequel le développement capitaliste a annihilé la société du travail en poussant à l’extrême la hausse de sa productivité, faisant du rapport entre l’individu et ses compétences, le moteur central de l’économie.
Partant, la réhabilitation du sens du travail, passe préalablement par le non-travail.
Ce sont ces pistes que cette discussion, qui se déroule à la Maison des Passages à Lyon, se propose d’explorer.

Vies et mort du capitalisme. Avec Gérard Briche et Igor Martinache à Citéphilo.


(0)
848 Vues
0 commentaire
25.11.2011

Depuis plus de vingt ans, Robert Kurz et le courant critique qu’il a initié développe une critique du capitalisme en affirmant qu’il a désormais atteint sa limite absolue.
Après avoir longtemps été considéré comme un analyste marginal au pessimisme inapproprié, les faits semblent lui donner raison, c’est tout au moins ce que pensent de plus en plus d’observateurs.
La crise présente est-elle sans issue ?

De la connaissance en général. Avec Pascal Engel et Roger Pouivet à Citéphilo.


(0)
773 Vues
0 commentaire
08.11.2008

Peut-on définir ce qu’est la connaissance ? Et le peut-on sans faire droit aux vieilles objections sceptiques ?
Ces objections, on prétend aujourd’hui ne plus s’en soucier, au prétexte que nous aurions perdu le souci de fonder nos croyances sur des raisons ultimes ou que nous savons désormais que toutes nos connaissances sont faillibles.
A quoi il convient d’opposer que nous savons ! Autrement dit qu’il est possible –en partant des reformulations contemporaines des raisonnements sceptiques que propose la philosophie analytique– de montrer en quoi, en matière de connaissance, il n’est pas indécent d’être dogmatique.

Le paganisme. Débat entre Alain de Benoist et Gustave Thibon à l'Union Royaliste Provencale.


(0)
2694 Vues
0 commentaire
15.04.1982

Le débat prend place après la parution en 1981 du livre d'Alain de Benoist "Comment peut-on être païen ?"
Gustave Thibon répond aux attaques et prend la défense de la vision chrétienne du monde en rappelant, selon le mot de Victor Hugo, que Dieu reste "l'Etre en qui tout se fond, mais de qui tout diffère".

Avec Clouscard. Avec Dominique Pagani et François De Negroni à la Librairie Tropiques.


(0)
1427 Vues
0 commentaire
20.06.2013

François de Negroni raconte Michel Clouscard, son époque, sa pensée, la manière dont ces éléments ont influencé sa vie, la genèse et l’actualité de la critique sociale, politique et économique théorisée par l'un des meilleurs philosophes du XXe siècle. Remarquable vulgarisation de sa pensée par son ami et compère Dominique Pagani et quelques éclaircissements utiles dans le contexte de confusion ambiante et des tentatives de détournement dont fait l’objet la « critique du libéralisme-libertaire ».

L'individu qui vient après le libéralisme. Avec Dany-Robert Dufour à la librairie Ombres Blanches.


(0)
951 Vues
0 commentaire
05.11.2011

Comment dépasser la crise – politique, économique, morale, esthétique, subjective,  etc. – qui affecte aujourd’hui tous les aspects de la vie en société ?
Après avoir subi au 20e  siècle des séismes dévastateurs de nature différente, comment la civilisation occidentale peut-elle se refonder ?
L’auteur s’interroge, en tant que philosophe et citoyen, sur les moyens de résister au dernier totalitarisme en date : le néolibéralisme.
Faut-il, après les avoir dépoussiérés, en revenir aux grands récits venus l’un de Jérusalem –avec les monothéismes–, l’autre de la Grèce –avec le Logos et la raison philosophique ?
Il est en tout cas temps de trouver une issue. Celle, possible, que propose l’auteur : faire enfin advenir un individu qui, rejetant les comportements grégaies sans pour autant adopter une attitude égoïste, deviendrait enfin "sympathique", c’est-à-dire libre et ouvert à l’autre.

Le sacré dans la musique, les mots, et en architecture au travers de l'exemple des cathédrales. Avec Maxence Caron et Mathieu Lours sur Radio Courtoisie.


(0)
684 Vues
0 commentaire
22.07.2010

Les thèmes de la transcendance, de l'infini, de Dieu, et de la possibilité de les représenter par une quelconque forme d'art restent au centre de la présente discussion.
Mathieu Lours est présent à l'émission à l'occase de la sortie de "L'autre temps des cathédrales", présentant les différents mouvements d'aménagement menés entre le concile de Trente et la révolution française.

La nostalgie de l'avenir. Avec René Girard, Alain Finkielkraut et Peter Sloterdijk sur France Culture.


(0)
1330 Vues
0 commentaire
05.12.2003

Une réflexion à 3 voix sur les conséquences du 11 septembre dans le jeu politique international. Un débat contradictoire sur le poids de cet événement, sur ses causes profondes et sur la bonne manière de l'interpréter dans la longue durée.
Emission "Radio Libre" animée par Raphaël Enthoven.