La contre-révolution : genèse et postérité. Avec Pierre de Meuse pour le Cercle Henri Lagrange.


(0)
133 Vues
0 commentaire
11.2019

Longtemps caricaturées comme l'expression d'une réaction aveugle condamnée par l'Histoire, les idées de la Contre-Révolution n'ont jamais vraiment disparu et retrouvent même aujourd'hui une incontestable actualité.
Royaliste de l'Action Française, l'homme d'immense culture qu'est Pierre de Meuse revient pour nous, en détails, sur ce courant Contre-Révolutionnaire.

 - 0'00'27 : première définition de la "contre-révolution" en tant que doctrine
 - 0'02'32 : la contre-révolution se confond-t-elle avec la réaction et le conservatisme.
 - 0'04'33 : contre-révolution et monarchisme
 - 0'06'26 : à quand remonte la pensée contre-révolutionnaire ?
 - 0'13'03 : contre-révolution et Révolution française
 - 0'18'35 : chouannerie et guerres de Vendée
 - 0'21'16 : la "contre-révolution ne sera pas une révolution contraire, mais le contraire de la révolution" disait Joseph de Maistre. Que voulait-il dire ?
 - 0'27'32 : qui était Louis de Bonald ?
 - 0'31'29 : qui était François Dominique de Reynaud de Montlosier ?
 - 0'35'00 : qui était l'abbé Barruel ?
 - 0'38'22 : qu'est-ce que le "providentialisme" ?
 - 0'44'28 : qui était Edmund Burke ?
 - 0'50'51 : comment expliquer le fait que Burke a soutenu la Révolution américaine ?
 - 0'52'40 : contre-révolution et libéralisme
 - 0'55'24 : contre-révolution et socialisme
 - 0'58'16 : contre-révolution et capitalisme
 - 1'00'30 : l'Eglise catholique face à la Révolution française
 - 1'05'18 : Maurras est un auteur contre-révolutionnaire ?
 - 1'09'42 : Carl Schmitt, Ernst Jünger et Friedrich Nietzsche sont-ils des auteurs contre-révolutionnaires ?
 - 1'14'10 : les régimes de Franco et de Salazar furent-ils contre-révolutionnaires ?
 - 1'21'58 : le régime de Vichy fut-il contre-révolutionnaire ?
 - 1'25'58 : De Gaulle est-il une figure contre-révolutionnaire ?
 - 1'28'41 : le fascisme est-il contre-révolutionnaire ?
 - 1'33'37 : d'Annunzio, Evola et Guénon ?
 - 1'37'32 : sur le plan des moyens, la contre-révolution ne doit-elle pas être révolutionnaire pour pouvoir renverser l'ordre initié en 1789 ?

Institution, imaginaire, autonomie : autour de Cornelius Castoriadis. Avec François Furet, Marcel Gauchet, Claudia Moatti, Ramin Jahanbegloo, Joël Roman, Pierre Rosanvallon et Paul Thibaud au Centre Culturel International de Cerisy.


(0)
396 Vues
0 commentaire
1990

Depuis les années 1970, l'œuvre de Cornélius Castoriadis apparaît de plus en plus comme une référence majeure pour tous ceux qui s'efforcent d'analyser la dynamique des sociétés contemporaines, d'élucider le sens du projet démocratique, ou de mettre en lumière les conditions auxquelles on peut penser l'histoire et la liberté.
Ce colloque a pour but de montrer et de discuter les principaux apports de cette pensée exigeante à la philosophie et à la théorie politique, mais aussi à la compréhension du présent et à l'épistémologie du savoir contemporain.
Cinq thèmes ont été retenus qui donnent lieu à des exposés et à des débats entre Cornélius Castoriadis et des intellectuels de divers pays :
 - ontologie et épistémologie
 - la théorie de la démocratie et l'expérience grecque
 - le social-historique et l'imaginaire social des sociétés modernes
 - les conflits politiques et les perspectives contemporaines
 - l'inconscient et la psychanalyse

Le souverainisme : genèse et perspectives. Avec Jacques Sapir pour le Cercle Henri Lagrange.


(0)
149 Vues
0 commentaire
01.07.2016

Jacques Sapir, économiste et directeur d'études à l'EHESS, revient sur les origines, les théoriciens et les enjeux du souverainisme.

 - 0'00'31 : définition de la souveraineté
 - 0'02'09 : genèse de la notion
 - 0'09'37 : Jean Bodin
 - 0'17'53 : Carl Schmitt
 - 0'21'54 : naissance du souverainisme comme doctrine politique au Québec dans les années soixante
 - 0'24'45 : différences entre souverainisme, patriotisme et nationalisme 
 - 0'28'13 : souveraineté nationale et souveraineté populaire
 - 0'29'43 : souveraineté et démocratie
 - 0'30'46 : souveraineté et laïcité
 - 0'35'44 : peuple et nation
 - 0'41'49 : Europe des nations, fédéralisme européen, jacobinisme européen
 - 0'47'44 : la construction européenne et le rôle qu'y ont joué les USA
 - 0'54'53 : position de l’Allemagne au sein de l'UE
 - 1'01'25 : rôle de l’Euro dans le dispositif européen
 - 1'05'17 : monnaie unique, monnaie commune
 - 1'06'24 : la démocratie selon Jean-Claude Juncker
 - 1'08'17 : fédéralisme européen sui generis et distinction entre légitimité et légalité 
 - 1'11'34 : le TAFTA
 - 1'13'04 : l'OTAN
 - 1'15'14 : le "reniement" d'Alexis Tsipras
 - 1'16'08 : souverainisme et capitalisme
 - 1'19'24 : front des souverainistes

Conversation philosophique. Avec Chantal Delsol sur KTOTV.


(0)
123 Vues
0 commentaire
26.09.2019

Chantal Delsol, professeur émérite de philosophie politique et morale et membre de l'Académie des Sciences morales et politiques, a beaucoup travaillé sur la souveraineté, la République, l'État dans l'Europe actuelle et cette modernité tardive de plus en plus difficile à décrypter.
Comment concevoir le bien commun dans une société dont le primat est l'individu ? Comment l'influence du christianisme a-t-elle été remplacée en Occident par la résurgence d'une forme de paganisme ? Sur quoi fonder notre réflexion politique ? Comment concilier vérité et liberté ? Comment proposer une vision de la personne humaine qui ne réduise pas l'homme à un individu réclamant toujours des droits nouveau ?
Autant de questions auxquelles la philosophe répond avec clarté et hardiesse.

"7 conversations philosophiques" animées par François Huguenin.

L'Etat-Entreprise. Avec Pierre Musso à l'Institut d'Etudes Avancées de Nantes.


(0)
122 Vues
0 commentaire
19.09.2019

La forme contemporaine de l'Etat en Occident tend à s'hybrider avec l'Entreprise par un transfert d'hégémonie culturelle et politique entre ces deux institutions : l'Etat en crise et la très grande Entreprise en expansion. Ce transfert prend deux formes principales : l'intégration de la finalité managériale de l'efficacité - expression de "l'amour de l'entreprise" (relais de "l'amour de la patrie" analysée par E. Kantorowicz) -  et des normes managériales au nom de l'action efficace.
L'Etat-Entreprise, figure inversée et désymbolisée de l'Etat-Eglise du Moyen-Age,  est l'aboutissement de la "phobie d'Etat" (M. Foucault) inaugurée par les libéraux au milieu du XVIIIe siècle, contre l'Etat souverain et absolutiste, poursuivie et amplifiée par les industrialistes et les socialistes au siècle suivant, et qui atteint son apogée au XXe siècle après la seconde Guerre mondiale et la chute du mur de Berlin.

Madame de Staël. Avec Lucien Jaume pour la Fondazione Primoli à Rome.


(0)
63 Vues
0 commentaire
17.04.2019

Germaine de Staël a joué un rôle décisif dans l'élaboration du libéralisme politique en Europe, particulièrement au sein du "Groupe de Coppet", terme désignant ses proches (Necker, Benjamin Constant, Sismondi, les Broglie). Ni anticipation de la vision doctrinaire et orléaniste, ni réplique de la philosophie politique anglaise, elle a diffusé un esprit spécifique dans la conception des institutions et au sein de la culture libérale
Ecrivant que "la liberté n'est autre chose que la morale en politique", comment Mme de Staël concevait-elle les règles de la politique en son temps et en Europe ? Et de quelle liberté parle-t-elle ?
L'interrogation staëlienne sur liberté, libéralisme et morale est encore d'actualité, et même plus que jamais..

À quoi tient une société ? Avec Frédéric Lordon à l'Université d'Evry.


(0)
149 Vues
0 commentaire
11.04.2019

Sachant qu'il n'existe pas de force intrinsèque des idées vraies, comment les valeurs et les idées peuvent-elles nous affecter si nous voulons mettre en place des modèles de société plus justes, plus démocratiques et plus égalitaires ?
Le sociologue, philosophe et économiste Frédéric Lordon nous montre, à partir d'une anthropologie spinoziste, comment les affects collectifs font tenir les sociétés, et nous enjoint à en tirer toutes les conséquences logiques.

Une séance animée par Daniel Bachet et Victor Collard.

Le conservatisme, une critique de la démocratie. Avec Olivier Dard sur France Culture.


(0)
134 Vues
0 commentaire
26.12.2018

Jusqu'à ces dernières années, rares étaient ceux à se réclamer ouvertement du conservatisme en France, en l'absence d'un parti conservateur identique à celui de nos voisins britanniques. Et les termes conservateurs et conservatisme restent plus fréquemment employés sur le mode péjoratif et offensif pour dénoncer des adversaires.
Alors, vieux jeu, réactionnaires ou ennemis du progrès : qui sont les conservateurs ? Comment cette doctrine a-t-elle évolué au cours de l'Histoire ? Que reste-t-il du conservatisme aujourd'hui ?
Olivier Dard fait le point sur l'histoire de ce courant politique souvent trop méconnu et caricaturé en France, et en essayant de comprendre les raisons de sa récente renaissance politique, mais peut-être surtout culturelle.

Émission "Les Chemins de la philosophie", animée par Anastasia Colosimo.