Les intellectuels juifs dans l'Empire austro-hongrois. Avec Michael Löwy sur Akadem.


(0)
1263 Vues
0 commentaire
16.02.2009

Une conférence qui tente de comprendre le rôle particulier qu'ont joué les intellectuels juifs au sein de l'animal politique étrange qu'était l'Empire austro-hongrois.
Entre assimilation et repli communautaire, rêve sioniste et haine de soi, la dialectique de l'émancipation juive a fourni plusieurs des esprits qui marqueront le XXe siècle.
Michael Löwy termine son exposé par plusieurs études de cas (Freud, Kafka et Lukàs).

Les responsables de la Rafle du Vel d'Hiv. Avec Simon Epstein au mémorial Yad Vashem à Jérusalem.


(0)
2175 Vues
0 commentaire
16.02.2012

Après avoir rappelé le contexte général dans lequel une certain nombre de juifs ont été déportés sous le régime de Vichy, Simon Epstein pointe les responsabilités politiques et rappelle que la majorité du gouvernement alors en place provenait du système républicain de l'entre-deux-guerres, soit la fameuse république radicale-socialiste.
Ce retour historique nous autorise un regard plus nuancé sur cette période étrange de l'histoire de France, qui semble aujourd'hui incompréhensible puisque recouverte des raccourcis médiatiques et des jugements à l'emporte-pièce.

Les relations entre les noirs et les juifs, de l'antiquité à l'époque contemporaine. Avec Jean-Charles Coovi Gomez à Paris.


(0)
1845 Vues
0 commentaire
25.03.2006

Jean Charles Coovi Gomez clarifie 5 questions historiques majeures restées jusqu’ici sans appréciation rationnelle :
 1- l’origine des "Sémites" en général et du peuple juif en particulier.
 2- l’initiation d’ABRAHAM, l’ancêtre éponyme du peuple juif, par le grand prêtre MELCHISEDECH à Canaan et en Égypte, puis celle de JOSEPH par PUTIPHAR suivie de l’élucidation de la nature des contacts entre les Noirs Égyptiens et les peuplades sémitiques infiltrées dans la vallée du Nil.
 3- le prétendu "esclavage" des Juifs en Égypte et l’instrumentalisation qui en a été faite dans les commentaires rabbiniques puis dans la littérature patristique pour justifier, à posteriori, par le biais de la "malédiction noachique", la Traite négrière européenne et la colonisation.
 4- le rôle des banquiers Juifs actionnaires et bénéficiaires de la Traite négrière européenne et l’implication active des pôles hollandais et italiens dans le flux et le reflux du trafic de la chair humaine entre l’Afrique, l’Europe et le "Nouveau Monde".
 5- le réinvestissement des sur-profits amassés grâce à la Traite des Nègres dans le développement du machinisme et par suite dans la révolution industrielle qui à son tour, impliquait la conquête coloniale.
Un point de vue intéressant qui s'efforce de rétablir, sans complaisance aucune, la vérité historique.

La shoah, l'antichristianisme juif et les enjeux de l'histoire. Avec Martin Peltier pour Kontre Kulture.


(0)
2096 Vues
0 commentaire
07.2014

En s'attaquant à des sujets comment l'histoire de la shoah ou l'antichristianisme juif, Martin Peltier nous rend sensible au rôle hautement politique de l'instrumentalisation de l'histoire.
N'oublions jamais la sentence lapidaire de Georges Orwell, dans 1984 : "Celui qui a le contrôle du passé a le contrôle du futur. Celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé."

Vichy et les juifs : retour sur la polémique Zemmour/Salamé. Avec Adrien Abauzit sur l'Agence Info Libre.


(0)
1543 Vues
0 commentaire
10.2014

Alors que 100% des médias mentionnant le livre d'Eric Zemmour contestent les chiffres avancés par ce dernier concernant la responsabilité de Vichy dans le sauvetage des Français de confession juive sous l'occupation, Adrien Abauzit revient, au travers d'historiens reconnus pour leurs travaux, sur cette polémique où la rationnalité semble avoir perdu tout ancrage pour laisser place à l'idéologie et l'émotion.
95% des Français juifs ont-ils survécu à l'holocauste ? Si oui, qui est responsable de ce taux très élevé ?

Interview de Claude Tresmontant, interrogé par Jérôme Dufrien.


(0)
2282 Vues
0 commentaire
12.1996

Quelques mois seulement avant la disparition du philosophe Claude Tresmontant, celui-ci répondait à une interview dans laquelle il abordait nombre de questions ayant trait à la morale, la théologie, les sciences, la question de l'athéisme ou encore le rôle du chrétien et de l'Eglise catholique.
Le but de cet enfant spirituel d'Henri Bergson et du Père Theilard de Chardin, grand métaphysicien, n'est autre que de nous faire découvrir la beauté et la splendeur du christianisme qui nous révèle notre destinée surnaturelle.

Judaïsme et sionisme, Israël et Palestine. Avec Shlomo Sand à Toulouse.


(0)
1199 Vues
0 commentaire
10.04.2014

L’expansion du judaïsme dans le monde résulte-t-elle de l’exil d’un peuple ou bien de conversions religieuses massives ?
Quand le peuple juif fut-il créé ? Comment, à partir du XIXe siècle, le temps biblique a commencé à être considéré par les premiers sionistes comme le temps historique, celui de la naissance d’une nation ?
Comment la terre d’Israël fut inventée ? Quel lien existe-t-il, depuis les origines du judaïsme, entre les juifs et la "terre d’Israël" ?
La nation peut-elle simplement être composée de membres qui auraient une origine unique ? Le "peuple d’Israël" constitue t-il un peuple ou bien une importante communauté religieuse ?
Les adeptes de la religion de Moïse ont-ils de tout temps aspiré à émigrer au Moyen-Orient ?
Qu’en est-il des habitants non juifs de cette terre : ont-ils -ou non- le droit d’y vivre ? Sont-ils des Israéliens comme les autres, dotés des mêmes droits, ou simplement tolérés ?
Comment tous les habitants de l’état d’Israël et de la Palestine peuvent-ils espérer sortir de cette situation ?
Telles sont les questions auxquelles Shlomo Sand essaie de donner des réponses argumentées, en se basant sur son travail historique.

La conférence était organisée par les Amis du Monde Diplomatique, et filmée par l'Agence Info Libre.

Comment la terre d'Israël fut inventée. Avec Shlomo Sand à l'institut de Recherche et d'études Méditerannée/Moyen-Orient.


(0)
1069 Vues
0 commentaire
28.09.2012

Shlomo Sand s’est engagé dans une déconstruction des mythes de l’historiographie israélienne.
Avec "Comment le peuple juif fut inventé", il s’était d'abord attaqué à la thèse selon laquelle les juifs formeraient un peuple au sens ethnique du terme. Il poursuit maintenant ses recherches en questionnant leur lien avec "Eretz Israël" dans son dernier livre "Comment la Terre d’Israël fut inventée".

La rencontre est animée par Jean-Paul Chagnollaud, directeur de l’iReMMO.