Eléments pour une pensée radicale et extrême. Avec Georges Feltin-Tracol sur Méridien Zéro.


(0)
575 Vues
0 commentaire
01.04.2016

"Bien des guerres ont d’abord été pensées dans les bibliothèques", écrivait en 1936 Cioran dans Transfiguration de la Roumanie. La remarque du futur moraliste francophone est pertinente : le récent travail de Georges Feltin-Tracol, Éléments pour une pensée extrême, en est la preuve flagrante par sa contribution au grand combat des idées.
Il y démonte aussi bien l’emprise médiatique que la question lancinante de la langue commune des Européens, la fragmentation socio-territoriale de la France que l’émergence désormais imminente de grands espaces civilisationnels, les manifestations et méfaits de la tyrannie républicaine que des exemples de guérilla intellectuelle.
Évoquant quelques-unes des grandes figures dissidentes contemporaines de la dissidence occidentale (Dominique Venner, Maurice Bardèche, Carl Schmitt, Saint-Loup), Georges Feltin-Tracol dissocie volontiers la France charnelle des terroirs enracinés, intégrée dans une Europe des identités autochtones, nationales et populaires, d’une République hexagonale décadente aux valeurs mondialistes mortifères. Par l’intermédiaire des BAD, un modèle de contre-société à promouvoir, il en appelle au rejet impérieux de la seconde pour sauver la première du "Grand Remplacement" en cours.
Provocateur, polémique, radical, son travail vise le bankstérisme, les FemHaine, les sordides valeurs républicaines, le bellicisme humanitaire, la société suédoise, le désordre sécuritaire, l’OTAN, la non-Europe de Bruxelles, les oligarchies politico-mafieuses, les tentatives fallacieuses d’ "union nationale", le grotesque Charlie…
Par ces temps d’incertitude et après l’échec du mouvement trop timoré de la "Manif pour tous", ce recueil se détourne des fausses solutions nationales et conservatrices. Dans l’obscurité des consciences, cette torche doit permettre la prise salutaire du glaive régénérateur.

John Frederick Charles Fuller, père du darwinisme militaire. Avec Olivier Entraygues chez Pascal Lassalle sur Radio Courtoisie.


(0)
873 Vues
0 commentaire
10.01.2015

Dans le cadre de son "Libre Journal des lycéens", Pascal Lassalle reçoit Olivier Entraygues pour évoquer avec lui les multiples facettes d'un des plus grands stratèges et penseurs militaires du siècle dernier, J.F.C. Fuller, dont il est le spécialiste dans l'espace francophone.
Officier général, britannique, intellectuel, militaire rebelle, hérétique, iconoclaste, occultiste, progermanique, fasciste, antisémite, non-conformiste, agitateur d’idées, provocateur, journaliste, historien, politicien et philosophe : le Major-General J.F.C. Fuller est tout cela à la fois. Il doit en outre être considéré comme le véritable prophète de la Blitzkrieg et le chef de file de la pensée militaire moderne née de la Grande Guerre.
Autant de raisons pour nous pencher sur cet itinéraire et cette pensée hors du commun.

L'internationale terroriste des années de plomb. Avec Gabriele Adinolfi chez Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie.


(0)
2607 Vues
0 commentaire
13.11.2013

Passage en revue de la période des années de plomb en Italie, avec un de ses acteurs, Gabriele Adinolfi.
La réflexion s'oriente sur le sens à donner à ces événements, autant dans la compréhension des grands bouleversements de la deuxième partie du XXe siècle en Europe que dans le déchiffrage des stratégies de la tension aujourd'hui à l'oeuvre.

Approches croisées de la crise systémique actuelle. Avec Michel Drac chez Pascal Lassalle sur Radio Courtoisie.


(0)
840 Vues
0 commentaire
12.12.2015

Dans le cadre de son "Libre Journal des lycéens", Pascal Lassalle reçoit Michel Drac, essayiste et conférencier, dont les analyses stimulantes -voire provocantes- ont apporté un son nouveau au sein de la mouvance dissidente. 
Alors que son dernier livre Triangulation, repères pour des temps incertains vient de paraître, l'occasion était indiquée de dérouler le fil brûlant de l'actualité de ces dernières semaines, entre stratégie(s) de la tension, poussée électorale d'un parti politique de rupture (?), et tenter ainsi de comprendre les perspectives offertes à notre beau pays inscrit dans les enjeux internationaux du moment.

Éléments de réflexion pour une troisième voie. Avec Pascal Lassalle, Jean Terroir et Gabriele Adinolfi sur Méridien Zéro.


(0)
852 Vues
0 commentaire
13.03.2015

Méridien Zéro nous propose une émission de réflexion politique sous la forme d'une disputatio à plusieurs voies sur la notion de troisième voie, de troisième position européo-centrée. 
Quelle est aujourd'hui l'actualité de cette voie exigeante et difficile qui reste pour nous une référence politique incontournable ? 

L'émission est conduite par le Lieutenant Sturm.

À la gauche du capital ? Avec Charles Robin et Pascal Eysseric sur Méridien Zéro.


(0)
796 Vues
0 commentaire
26.12.2014

Une émission consacrée aux convergences idéologiques existant entre libéralisme économique ("le Capital") et libéralisme sociétal ("la Gauche"), s'appuyant sur l'ouvrage de Charles Robin édité par Krisis.

L'émission est animée par Pascal Lassalle.

Approches d'une géopolitique des mafias. Avec Pascal Lassalle, Maurice Gendre et Monsieur K sur Méridien Zéro.


(0)
771 Vues
0 commentaire
19.12.2014

Méridien Zéro nous propose une émission qui aborde la question des mafias et autres organisations criminelles qui croissent à l'ombre de la mondialisation.
Sans prétention exhaustive ou même "savante", cet échange permet d'envisager certains aspects d'un phénomène qui, mieux que d'autres, manifeste bien le caractère néfaste du libéralisme et de la globalisation.

En Route vers le Nouveau Desordre Mondial. Avec Peter Dale Scott, Emmanuel Ratier et Pascal Lassalle sur Radio Courtoisie.


(0)
1074 Vues
0 commentaire
27.07.2011

Peter Dale Scott, universitaire canadien, professeur émérite de Littérature anglaise à l'Université de Berkeley, Californie, décrit avec précision la façon dont, depuis les années 1960, les choix en matière de politique étrangère états-unienne ont conduit à la mise en œuvre d’activités criminelles, et à leur dissimulation, tantôt partielle parfois totale.
Il montre comment l’expansion de l’Empire américain depuis la seconde guerre mondiale a conduit à des processus de décisions iniques et dangereuses dans le plus grand des secrets, souvent à l’insu des responsables démocratiquement élus : c'est la mise en place d'un "état profond".