Entretien avec Alain de Benoist par E&R Aquitaine.


(0)
842 Vues
0 commentaire
02.2014

Aiguillé par de nombreuses questions précises et variées, Alain de Benoist revient sur son parcours intellectuel et aborde la question des religions, de la tradition, mais aussi de l’économie et de l’évolution des sociétés occidentales modernes.
Un moment délicieux et passionnant en compagnie d'un homme ayant voué sa vie au combat intellectuel.

Société et projets d'avenir. Avec Guillaume Faye sur Radio Bandiera Nera.


(0)
822 Vues
0 commentaire
05.02.2008

L'essayiste Guillaume Faye passe l'actualité au crible de sa vision "archéofuturiste" : une leçon de virilité intellectuelle qui pousse à s'interroger sur le sens de la crise que traverse notre société européenne.

Emission "Derrière ta Porte".

L'eurasisme : la Nouvelle Droite russe. Avec Alexandre Douguine au Local.


(0)
634 Vues
0 commentaire
01.2011

Les auteurs d'Europe occidentale qui étudient la Révolution Conservatrice allemande (RC) mettent toujours l'accent sur le rôle de la Russie dans la gestation de ce corpus doctrinal et relèvent que ce terme est né en Russie au départ.
Youri Samarine parlait effectivement en 1875 de "Révolution conservatrice" et titrait ainsi une de ses brochures programmatiques.
Par ailleurs, on ne peut nier que la RC allemande était russophile et luttait pour une Ostorientierung de la diplomatie et de la politique étrangère allemandes.
Cette option était quasi partagée par tous: depuis les Jungkonservativen jusqu'aux nationaux-bolcheviques, en passant par les géopolitologues de l'école de Haushofer.
Dans ce sens, les idées radicales et claires de Jean Thiriart sur l'empire euro-soviétique de Dublin à Vladivostok, à construire par le mouvement Jeune-Europe, et la fameuse tirade d'Alain de Benoist, où il avouait préférer porter une casquette de l'Armée Rouge plutôt que d'aller déguster des hamburgers du côté de Brooklin, restent dans la droite ligne de cette russophilie et de cette Ostorien-tierung révolutionnaire-conservatrice.

Hommage à Alain de Benoist, par Alexandre Douguine.


(0)
894 Vues
0 commentaire
06.2013

Le grand penseur russe paie sa dette envers Alain de Benoist. Il exprime son admiration face au penseur français qu'il considére comme le dépositaire légitime de la Tradition européenne.

La race des seigneurs. Débat entre Alain de Benoist, Jean-Luc Domenach et Pierre-André Taguieff chez Michel Polac sur M6.


(0)
1027 Vues
0 commentaire
1988

Un échange sur le racisme et les diverses formes que peuvent revêtir cette idéologie.
Emission "Libre et change".

Le GRECE : un combat des idées de 40ans ! Avec Alain de Benoist sur Radio Courtoisie.


(0)
792 Vues
0 commentaire
17.01.2009

Le célèbre penseur de la mal nommée "Nouvelle Droite" revient sur les 40 années d'histoire et de combats du GRECE, le Groupement de Recherche et d'Etudes pour la Civilisation Européenne, fondé en 1968.

Emission du "Libre Journal des Lycéens" animé par Romain Lecap.

Alain de Benoist présente "Mémoire Vive" chez l'Abbé Guillaume de Tanouarn à Radio Courtoisie.


(0)
697 Vues
0 commentaire
23.05.2012

Alain de Benoist, qu'on a longtemps présenté comme le chef de file de la "Nouvelle Droite", reste aujourd'hui mal connu.
Intellectuel atypique, qui a toujours voulu être fidèle à la pensée critique, il appartient au petit nombre des penseurs français étudiés à l'étranger. En France, il reste ostracisé dans certains milieux, qui ne l'ont généralement pas lu.
Trop de malentendus sont venus brouiller la perception de son oeuvre. La sortie du livre "Mémoire vive", dans lequel Alain de Benoist s'exprime sur son parcours personnel et sur son itinéraire intellectuel, est l'occasion de les dissiper !

Alain de Benoist reçu chez Jacques Chancel.


(0)
726 Vues
0 commentaire
28.11.1977

Discussion passionante entre Jacques Chancel et Alain de Benoist suite à la sortie de son "Anthologie des idées contemporaines".
Sont abordés le mouvement de la "Nouvelle Droite", quelques considérations sur les idéologies et le mépris d'Alain de Benoist pour l'action politicienne.
Ce dernier partage ensuite son amour boulimique des livres, et quelques réflexions sur le sens de la vie et du tragique.