Kabbale, judaïsme et sionisme. Avec Youssef Hindi pour le Cercle des Volontaires.


(0)
863 Vues
0 commentaire
12.2015

Youssef Hindi, historien et chercheur indépendant, s'attache à retrouver dans l'histoire le fil conducteur du messianisme sioniste jusqu'aux sources biblique et eschatologique des différents messianismes, jusqu'à la stratégie du "Choc des civilisations".
Les différentes strates historiques qui sont évoquées ont permis l’avènement du sionisme tel que nous le connaissons aujourd’hui, l’idéal Herzelien n’étant pas apparu du jour au lendemain. Par ricochet, elles ont aussi donné naissance à diverses idéologies réformistes comme le wahhabisme au XVIIIème siècle en Islam.
L’action messianiste perdure jusqu’à nos jours avec les géostratèges sionistes actuels (plan Oded Yinon), aidés par les néo-conservateurs américains.

L'entretien est mené par Othman Meslouh, du canal associatif Share Views.

Le socialisme : doctrine politique ou religion millénariste ? Avec David Mascré au Cercle de l'Aréopage.


(0)
561 Vues
0 commentaire
24.11.2014

La France est aujourd'hui gouverné par une équipe sortant du Parti Socialiste. Mais de quel héritage politique parlons-nous ?
En se penchant sur l'histoire du mouvement socialiste (et en particulier sur l'oeuvre de Jules Guesde Essai de catéchisme socialiste), David Mascré s'emploie à comprendre quelles sont les grandes idées qui mènent l'idéologie socialiste.

Mille ans de bonheur. Avec Jean Delumeau sur France 5.


(0)
421 Vues
0 commentaire
02.1996

Jean Delumeau, nous invite à retracer l'histoire du millénarisme à travers les siècles, jusqu'à l'idée de progrès, directement reliée à la notion de millénarisme.

Le Millénium de l'Apocalypse, par Henri Blocher.


(0)
1237 Vues
0 commentaire
2000

Henri Blocher expose ici les différentes tendances d'interprétation du "Millénium" dans l'eschatologie chrétienne (pré-millénariste, post-millénariste et a-millénariste, cette dernière position ayant la faveur du conférencier), plus particulièrement au sein des tendances protestante et protestante évangélique.

Le progressisme contre le progrès : pour une conception critique du progrès scientifique, social et moral dans le monde globalisé de demain. Avec Philippe Nemo à l'Academie Royale de Belgique.


(0)
455 Vues
0 commentaire
11.02.2012

Il n’y a pas de crise majeure du progrès dans la société post-moderne. Il n’y a qu’une crise du progressisme et une défaillance de la philosophie.
Philippe Nemo entend montrer que la perspective d’une poursuite de son aventure par l’humanité reste ouverte aujourd’hui autant que jamais. Mais à deux conditions : il faut premièrement que l’humanité moderne respecte les libertés intellectuelles, politiques et économiques qui ont permis les progrès passés, deuxièmement que l’idée philosophique du progrès, transformée en utopie irrationnelle par des idéologies de même inspiration, soit repensée selon les exigences de la raison.