Moralement correct. Avec Jean Sévillia sur Canal Académie.


(0)
598 Vues
0 commentaire
06.2007

Le journaliste et historien Jean Sévillia nous présente son dernier livre qui s'inscrit dans un travail qui prend à rebours les poncifs de l’époque : "Moralement correct" examine une société "fondée sur l’exaltation de l’individu où chacun a pris l’habitude de définir ses propres critères du bien et du mal."
Une leçon de courage et d'intelligence.

Connaître et aimer son pays. Avec Jean Sévillia chez Fils de France.


(0)
684 Vues
0 commentaire
17.05.2014

D’après un récent sondage, 82% des Français pensent qu’il existe une "identité nationale française" et 75% d’entre eux se déclarent "fiers d’être français".
Ces sentiments, toutefois, ne s’observent pas dans la même proportion au sein de la classe dirigeante du pays, qui se réfugie derrière les nécessités politiques de la construction européenne ou les contraintes économiques de la mondialisation pour expliquer les limites de son action. Le patriotisme se manifeste moins encore dans les milieux culturels, obsédés par le respect de la diversité, le droit à la différence et l’ouverture aux autres, présentés comme des impératifs moraux.
Politiquement correct oblige, l’univers des historiens s’est aligné. L’école et l’université enseignent désormais une histoire multiculturelle et transversale, qui s’adresse à des citoyens du monde, et non à des citoyens français. Quant à ceux qui font de l’histoire de France, c’est presque en s’excusant, en prenant garde de prendre leurs distances avec le "roman national" de naguère et en veillant, en tout cas, à ne pas susciter de réactions confinant à l’amour du pays, réflexe qui serait indigne, paraît-il, d’une époque éclairée.
Alors c’est pour ceux qui pensent qu’il existe une identité française et qui sont fiers d’être français que Jean Sévillia s'exprime. Non pour leur faire croire que le passé national n’a pas ses pages sombres : ce serait faux. Mais pour retrouver, en racontant à grands traits l’histoire de France, des raisons de l’aimer, et même de l’admirer.

Charles Maurras et l'abbé Penon : une correspondance. Avec Axel Tisserand et Gérard Leclerc chez Jean Sévillia sur Radio Courtoisie.


(0)
826 Vues
0 commentaire
04.01.2008

Cette émission est consacrée à la publication de la correspondance entre Charles Maurras et l'abbé Penon.
Ce dernier, provençal devenu évêque de Moulins, fut le confident et mentor du jeune Charles Maurras. Une amitié s'est nouée entre les deux hommes, qui n'a pris fin qu'à la mort de Penon en 1928.
Il en résulte une correspondance inédite, d'un intérêt considérable : près d'un demi-siècle de l'histoire politique et intellectuelle de la IIIe République y sont dépeint.
Si l'on se souvient que Maurras a été le plus important penseur contre-révolutionnaire français depuis Joseph de Maistre et que les relations conflictuelles entre la République et l'Église catholique ont été une donnée essentielle de la vie nationale depuis la Révolution, on mesure mieux l'apport de ce document sans précédent, conservé jusqu'à ce jour dans la famille de Charles Maurras.

Les rapports Occident-Islam. Avec Rémi Brague et Anne-Marie Delcambre chez Jean Sévillia sur Radio Courtoisie.


(0)
1365 Vues
0 commentaire
04.01.2008

Comment pouvons-nous comprendre le phénomène de l'Islam radical ? Est-ce un Islam "pur" et appliquant les textes coraniques de manière littérale, ou une simple dégénérescence d'une des nombreuses ramifications que le monde musulman à secrété au cours de son histoire ?
Rémi Brague et Anne-Marie Delcambre tente d'analyse la logique inhérente à la religion musulmane pour en comprendre le sens profond.

Vivre et penser comme des Chrétiens. Avec Rémi Brague et Fabrice Hadjadj chez Jean Sevillia sur Radio Courtoisie.


(0)
1037 Vues
0 commentaire
28.03.2009

Une conversation qui fait suite à la parution du dernier livre de Rémi Brage, et dans lequel celui-ci s'attache à définir la singularité du dieu des chrétiens en en soulignant les caractéristiques.
Dans une deuxième partie, la réflexion prend pour objet la sexualité d'un point de vue chrétien, en partant du travail de Fabrice Hadjadj.