1981, la mort de Lacan. Avec Slavoj Zizek au Centre Pompidou.


(0)
1177 Vues
0 commentaire
30.05.2007

Dans le cadre du cycle intitulé "Histoire des Trente : 1977-2007" qui fête l’anniversaire des 30 ans du Centre Pompidou, la série "Les Revues parlées" passe en revue l'année 1981, année de la mort de Jacques Lacan, dont la pensée est ici exposée par le philosophe slovène Slavoj Zizek.
Celui-ci aborde divers sujets liés aux actualités culturelle et politique mondiale en usant de l’approche freudienne et lacanienne.
Non, la psychanalyse n'est pas encore tout à fait morte !

Anthropologie de la valeur-travail. Avec Dominique Pagani à la Librairie Tropiques.


(0)
1213 Vues
0 commentaire
04.2011

Dominique Pagani nous fournit les principes d'une anthropologie de "l'être social" : de quoi informer notre jugement sur l'état actuel de nullité de la classe politique face aux aspirations populaires, et les moyens d'y faire face.
À l'usage de tous ceux et toutes celles que quarante années de société du spectacle, de délabrement de la philosophie politique et de la théorie critique ont plongé dans une profonde déréliction.
Et pour en sortir enfin, il nous emmène avec de Nerval sur la tombe de Rousseau, par les chemins détournés du scholè, du loisir studieux et délicieux, à la re-découverte des fondements théoriques, historiques, littéraires, artistiques et idéologiques, d'une pratique révolutionnaire.

Bénéfices et préjudices de la psychanalyse. Avec Jacques Van Rillaer à l'Université de Louvain-la-Neuve.


(0)
1029 Vues
0 commentaire
22.03.2007

Jacques Van Rillaer, ancien psychanalyste et co-auteur du "Livre noir de la psychanalyse" analyse et expose les apports et les dérives de cette thérapie inventée au début du XXe siècle par Freud.

Si Marx et Freud n'avaient jamais vécu. Avec Jon Elster au Collège de France.


(0)
889 Vues
0 commentaire
28.06.2011

En France, l’approche contrefactuelle ("What If History") prête à sourire. Ignorée par les historiens professionnels, elle est assimilée à un genre littéraire "mineur" : l’uchronie.
Elle a pourtant donné lieu depuis les années 1990, dans le monde universitaire anglo-saxon, à un domaine de recherche à part entière, avec ses débats épistémologiques et ses colloques internationaux.
Est ici présenté la démarche contrefactuelle visant à imaginer ce qu'aurait été l'histoire sans Marx et sans Freud.
Cette approche permet ainsi de questionner de manière originale les problèmes de la causalité, du rôle de l’imagination, de l’écriture et des usages politiques de l’histoire.

La conférence est délivrée dans le cadre du séminaire "Usages et enjeux du raisonnement contrefactuel en histoire et dans les sciences sociales."

La psychanalyse a-t-elle encore un avenir ? Avec Joëlle Proust et Charles Melman à Répliques sur France Culture.


(0)
2084 Vues
0 commentaire
22.01.2005

Débat soutenu sur l'avenir de la psychanalyse face à l'émergence des neurosciences cognitives qui remettent en cause son statut.

Eloge de la fuite. Avec Henri Laborit sur Radio Libertaire.


(0)
1467 Vues
0 commentaire
31.10.1984

Henri Laborit pose, à la lumière des découvertes biologiques de son temps, la question du libre arbitre, de notre personnalité même.
La politique et la société prennent alors une toute autre dimension.

Les idées scientifiques et l’imaginaire. Avec Etienne Klein à Télécom Paris Tech.


(0)
701 Vues
0 commentaire
29.11.2012

La science est souvent présentée –et parfois pensée– comme un monstre froid capable d’exorciser l’imaginaire, vu comme un parasite, une scorie encombrante susceptible de souiller les meilleures intentions de la raison. L’adjectif "imaginaire" (un malade imaginaire…) ne renvoie-t-il pas à la fausseté, à l’irréalité, aux chimères, aux illusions, bref à toutes ces choses que la science se voue justement à combattre ?
Mais si pareille caricature était exacte, d’où sortiraient les nouvelles idées ?

Conférence prononcée dans le cadre du cycle "Jeudi de l'Imaginaire".