Histoire non conformiste de l'élection présidentielle. Avec Emmanuel Ratier et Georges Feltin-Tracol sur Méridien Zéro.


(0)
548 Vues
0 commentaire
19.02.2012

Le Lieutenant Sturm et Pascal Lassalle évoquent avec les deux invités l'histoire riche, surprenante et parfois cocasse de l'élection présidentielle.

Les grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire. Avec René Passet à la Librairie Tropiques.


(0)
435 Vues
0 commentaire
11.03.2011

René Passet présente sa somme sur l'histoire des théories économiques prises dans leur chronologie et le contexte épistémologique qui les explique et les rend intelligibles.
Il vient ensuite débattre des grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire, et termine sur quelques questions d'actulité.

Force&Honneur. Avec Gérard Vaudan, Eugène Krampon, Lajos Marton, Robert Steuckers et Pascal Lassalle sur Radio Courtoisie.


(0)
775 Vues
0 commentaire
15.01.2011

Présentation d'un livre présentant les grandes batailles qui ont forgé et affirmé la geste européenne.
Robert Steuckers raconte en détail la bataille de Lépante, Pascalle Lassale la Teutoburg Wald et Lajos Marton l'insurrection de Budapest.
Emission le "Libre Journal des Lycéens de Romain Lecap".

Interview de Thierry Ardisson par Serge de Beketch à Radio Courtoisie.


(0)
1655 Vues
0 commentaire
13.10.1993

Le célèbre présentateur, bien moins regardant sur ses « fréquentations » à l'époque qu’aujourd’hui, parle de son livre Pondichéry, et plus généralement de ses convictions politiques et autres relations au culturo-mondain parisien.

L'itineraire intellectuel singulier de Roger Garaudy. Avec Christian Brosio, Michel Lelong, Koskas Mavrakis et Arnaud Guyot-Jeannin sur Radio Courtoisie.


(0)
693 Vues
0 commentaire
12.07.2012

Retour sur la vie et le parcours de Roger Garaudy (1913-2012), homme politique, philosophe et écrivain français.
Il est une figure importante du Parti communiste français dont il est un des intellectuel organique, en tentant une synthèse du marxisme et de l'humanisme. Il en est exlu en 1970.
Il se convertit par la suite au catholicisme puis à l'islam. À partir de 1996, il fait parler de lui par des prises de position antisionistes et négationnistes virulentes, souvent qualifiées d'antisémites.
C'est ce personnage complexe qui est exposé tout au long de cette émission.

La question turque. Avec Tancrède Josseran sur Méridien Zéro.


(0)
504 Vues
0 commentaire
03.07.2011

Une émission consacrée à la Turquie, son histoire, sa politique, son économie et la géopolitique de la région d’Anatolie.

Le mouvement situationniste. Avec Patrick Marcolini sur Radio Libertaire.


(0)
747 Vues
0 commentaire
07.09.2012

Dans les années 1960 et 1970, partout dans le monde, des révoltes éclatent contre l'emprise grandissante de la marchandise et de l'État sur tous les aspects de la vie.
Les situationnistes ont contribué à forger les outils critiques de ce soulèvement généralisé, aux côtés d'intellectuels et de groupuscules influencés par le marxisme et l'anarchisme. Mais à la différence de ces derniers, ils ne venaient pas tant du mouvement ouvrier que des avant-gardes artistiques du XXe siècle : Dada, le surréalisme, le lettrisme.
Artistes en rupture de ban, mi-rebelles mi-voyous, les situationnistes s'étaient réunis sur la base d'un programme radical : le refus des conditions de vie faites à l'homme moderne, aussi bien dans les sociétés capitalistes avancées que dans les régimes dits communistes, et la volonté d'expérimenter de nouvelles formes d'existence et de communauté en rupture avec l'ordre établi.
Cette émission analyse les racines culturelles des théories et des pratiques situationnistes.
Est également exploré la postérité diverse et souvent contradictoire : entre récupération et radicalisation, du côté des intellectuels postmodernes ou de l'art contemporain, chez les stratèges du pouvoir néocapitaliste comme dans les rangs des révoltés d'aujourd'hui.

L'histoire depuis 1945. Avec Eric J. Hobsbawm à l'Université de tous les savoirs.


(0)
437 Vues
0 commentaire
24.10.2000

Impossible de comprendre l'histoire depuis 1945, et surtout la guerre froide qui domine la politique mondiale, sans tenir compte de la crise profonde qui, entre 1914 et 1945, avait bouleversé les structures de l'Europe du XIXe siècle (mais aussi le capitalisme global), et qui se prolonge après 1945 par la désintégration de ses empires.
Dans la guerre froide il ne s'agit plus de survie des systèmes politiques et économiques en crise, mais d'un affrontement global de deux superpuissances militaires et idéologiques, bientôt stabilisé, sauf dans le Tiers Monde où il n'y a pas d'enthousiasme pour le capitalisme à l'occidentale, trop lié aux impérialistes.
Au contraire, la guerre froide rend de plus en plus visible la fragilité des bases des systèmes socialistes, dont la majorité, privée de l'affrontement, s'effondre. Au demeurant le Monde depuis 1945 se transforme par une révolution mondiale (globalisée), économique, sociale et finalement culturelle, de loin plus puissante que celle rêvée ou redoutée par les combattants des guerres de religions laïques du XXe siècle : celle portée par le rythme accru, explosif, de la croissance productive, qui commence à se dessiner dans les années 1950 et qui continue.